Code-barres EAN

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le code EAN (European Article Numbering) est un code-barres utilisé par le commerce et l'industrie conformément aux spécifications d’EAN International, organisme aujourd'hui remplacé par GS1[1]. Il est connu en France sous le nom de GENCODE, à tort, puisque GENCOD était le nom de l'organisme français chargé de sa régulation nationale.

Code EAN 13.

Historiquement, le code EAN est dérivé du code universel des produits (UPC) développé dans les années 1970 par George Laurer[2].

Description sommaire[modifier | modifier le code]

EAN est un système global destiné à l'identification univoque d'objets. Le code UPC, précurseur des codes EAN, a été englobé dans ces derniers simplement en le préfixant par le chiffre 0 (zéro). Le système UPC s'est rallié au système EAN en décembre 1976[3].

Le numéro EAN identifie des articles ou des unités logistiques de façon unique. Codé sous forme de codes à barres, le numéro EAN peut être lu par un lecteur spécifique, dit lecteur de codes-barres. Le numéro EAN constitue la base de contrôle du flux des marchandises, du fabricant à Taïwan jusqu'au consommateur final à Paris.

L'EAN est composé de 8, 10 ou 13 chiffres représentés sous forme de séquences de barres noires et blanches formant un code à barres. A noter que le lecteur lit les lignes blanches et non les noires.

Codes EAN 13 au dos d'un livre.
Code EAN 8.

Ce type de code à barres se trouve sur la presque totalité de produits courants (alimentation, vêtements, droguerie, papeterie, électroménager, etc.). Le code est lu lors du passage aux caisses des commerces.

Il existe des codes EAN 8 et des codes EAN 13, composés respectivement de 8 ou 13 chiffres :

  • les codes EAN 8 sont réservés à l'usage sur des produits de petite taille (paquets de cigarettes par exemple) ;
  • les codes EAN 10 ont été remplacés par les codes EAN 13 et sont utilisés sur tous les autres produits.

Le système des codes EAN, comme tous les systèmes de codes à barres, fait appel à des notions d'arithmétique modulaire. Sa structure tient compte des contraintes physiques liées aux conditions de leur impression et de leur lecture.

Chacun des chiffres composant l’EAN peut, selon sa position dans le code, avoir trois représentations distinctes nommées :

  • élément A,
  • élément B,
  • élément C.

Les éléments B ne sont utilisés que pour certains types de codes basés sur EAN, quand le nombre de chiffres est suffisant. Ils permettent dans certaines conditions de coder un (voire plusieurs) chiffre(s) supplémentaire(s) sans élargir le code-barres, tout en respectant les mêmes contraintes de lecture.

Les barres verticales noires et blanches utilisées sont en fait des juxtapositions de barres élémentaires toutes de même largeur, dite largeur élémentaire ou module. Il en résulte que les largeurs des barres verticales sont toutes des multiples de ce module :

  • une barre de largeur 1 correspond à une seule barre élémentaire ;
  • une barre de largeur 2 correspond à 2 barres élémentaires de même couleur ;
  • une barre de largeur 3 correspond à 3 barres élémentaires de même couleur ;
  • une barre de largeur 4 correspond à 4 barres élémentaires de même couleur ;

Les codes à barres sont destinés à être lus à des distances différentes, et donc les lecteurs ne mesurent pas la largeur réelle des barres, mais leurs largeurs relatives, en détectant uniquement les zones de transition selon leur propre référence de mesure.

Cela induit des contraintes élevées sur le codage, car ces lecteurs n’ont au départ aucune information sur la largeur élémentaire utilisée dans le codage. Ils doivent donc la déduire de ce qu’ils captent, et être en mesure de déterminer si ce qu’ils ont détecté correspond à la réalité du codage initial. Par conséquent, le codage intègre plusieurs points de contrôle permettant de régler automatiquement le lecteur aux particularités du support où ces codes à barres sont imprimés, et de vérifier la qualité de cette lecture dans les conditions variables où le lecteur sera utilisé.

Les éléments EAN[modifier | modifier le code]

Les éléments EAN se caractérisent par une succession de quatre barres (deux barres claires qui alternent avec deux barres sombres) dont la somme des largeurs vaut toujours 7 modules. Chacune de ces barres est elle-même constituée de la juxtaposition de 1 à 4 barres élémentaires de même couleur. Il y a donc au total 7 barres élémentaires dans un élément.

Chaque élément peut être représenté en binaire par une suite de 7 bits :
un X ou 1 correspondant à une barre élémentaire noire,
un _ ou 0 correspondant à une barre élémentaire blanche

Voici les représentations des 10 chiffres comme éléments A, B ou C : Codbar EAN abc.png

Les éléments ci-dessus peuvent aussi être représentés sous la forme équivalente suivante où seules les largeurs des quatre barres successives (décrites de gauche à droite) sont indiquées (les éléments A et C se distinguent uniquement par la couleur de la première barre) :

chiffre élément A ou C élément B
0 3211 1123
1 2221 1222
2 2122 2212
3 1411 1141
4 1132 2311
5 1231 1321
6 1114 4111
7 1312 2131
8 1213 3121
9 3112 2113

Remarques[modifier | modifier le code]

La structure du code permet de reconnaître facilement le type d'un élément par sa parité (savoir si le nombre de 1 est pair ou impair) et par son premier ou son dernier bit :

  • parité impaire, commence par 0, se termine par 1 → élément A
  • parité paire, commence par 0, se termine par 1 → élément B
  • parité paire, commence par 1, se termine par 0 → élément C
  • parité impaire, commence par 1, se termine par 0 → élément incorrect

Les codages B et C d'un même chiffre (donc situés ci-dessus sur la même ligne du premier tableau) sont toujours symétriques l'un de l'autre.

  • Il en résulte que si le code est lu à l'envers, un élément de type B apparaît comme un élément de type C et un élément de type C apparaît de type B.
  • Par contre un élément de type A lu à l'envers est incorrect. Il y a donc toujours au moins un élément de type A dans le code afin de déterminer le sens de lecture : pour le code EAN-8 ce sont tous les éléments de gauche, et pour le code EAN-13, le deuxième élément est toujours de type A.

Le codage d'un même chiffre comme élément C est toujours le complément de son codage comme élément A (les 1 et les 0 sont permutées).

  • il en résulte que si un élément qui devrait être de type A est en fait de type C, c'est que les couleurs sont inversées : blanc → 1 et noir → 0

Il découle des remarques précédentes que le codage EAN permet de lire le code :

  • quel que soit le sens de lecture (c'est pourquoi on peut, à une caisse de supermarché, présenter un produit dans n'importe quelle position) ;
  • quelle que soit la couleur d'impression du code-barres (blanc sur fond noir, ou noir sur fond blanc par exemple).

Le codage EAN peut permettre de différencier 10 caractères distincts (ici, ce sont les dix chiffres de 0 à 9) ; en revanche, elle ne pourrait pas servir à coder des caractères supplémentaires (donc pas de lettre) ; en effet les 20 groupes de 4 chiffres figurant dans le deuxième tableau représentent exactement l'ensemble des 20 permutations possibles de 4 chiffres non nuls telles que la somme de ces chiffres soit égale à 7 :

  • ceci a un lien avec p4(7), le symbole pk(n) correspondant à la fonction partage d'un entier ; en effet
  • p4(7) vaut 3 et
  • l'on ne peut écrire 7 - sous la forme d'une somme de 4 entiers positifs - que de 3 façons différentes :
    7 = 4 + 1 + 1 + 1 = 3 + 2 + 1 + 1 = 2 + 2 + 2 + 1

Ces 3 "façons" générant respectivement, par permutation de leurs 4 chiffres, les 4 + 12 + 4 variantes suivantes :
4+1+1+1 = 1+4+1+1 = 1+1+4+1 = 1+1+1+4
3+2+1+1 = 3+1+2+1 = 3+1+1+2 = 2+3+1+1 = 2+1+3+1 = 2+1+1+3 = 1+3+2+1 = 1+2+3+1 = 1+1+3+2 = 1+1+2+3 = 1+2+1+3 = 1+3+1+2
2+2+2+1 = 2+2+1+2 = 2+1+2+2 = 1+2+2+2

Les éléments spéciaux EAN[modifier | modifier le code]

En plus des éléments servant à coder les chiffres, les codes EAN contiennent des éléments de zones de garde, permettant de « calibrer » les lecteurs de code-barres, à savoir deux zones de garde normales (généralement latérales) et une zone de garde centrale.

La zone de garde normale[modifier | modifier le code]

La zone de garde normale (normal guard) est composée d'une bande noire, d'une bande blanche et d'une bande noire, et est située généralement à chacune des extrémités du code (début et fin).

zone de garde normale :   [101]

La zone de garde centrale[modifier | modifier le code]

La zone de garde centrale (central guard) ou zone médiane est composée d'une bande blanche, d'une bande noire, d'une bande blanche, d'une bande noire et d'une bande blanche et est située généralement au centre du code.

 zone de garde centrale :  [01010]

Les codes EAN 8[modifier | modifier le code]

Les codes EAN 8 sont composés de 8 chiffres.

La séquence des barres est alors :

  • une zone de garde normale
  • le 1er chiffre sous la forme d'un élément A
  • le 2e chiffre sous la forme d'un élément A
  • le 3e chiffre sous la forme d'un élément A
  • le 4e chiffre sous la forme d'un élément A
  • une zone de garde centrale
  • le 5e chiffre sous la forme d'un élément C
  • le 6e chiffre sous la forme d'un élément C
  • le 7e chiffre sous la forme d'un élément C
  • le 8e chiffre sous la forme d'un élément C
  • une zone de garde normale

exemple : 90006323 se codera ainsi :

9 0 0 0 6 3 2 3
101 0001011 0001101 0001101 0001101 01010 1010000 1000010 1101100 1000010 101
déb type A type A type A type A méd type C type C type C type C fin

Les codes EAN 13[modifier | modifier le code]

Les codes EAN 13 sont composés de 13 chiffres.

La séquence des barres est alors :

  • une zone de garde normale
  • le 2e chiffre sous la forme d’un élément A
  • le 3e chiffre sous la forme d’un élément A ou d'un élément B
  • le 4e chiffre sous la forme d’un élément A ou d'un élément B
  • le 5e chiffre sous la forme d’un élément A ou d'un élément B
  • le 6e chiffre sous la forme d’un élément A ou d'un élément B
  • le 7e chiffre sous la forme d’un élément A ou d'un élément B
  • une zone de garde centrale
  • le 8e chiffre sous la forme d’un élément C
  • le 9e chiffre sous la forme d’un élément C
  • le 10e chiffre sous la forme d’un élément C
  • le 11e chiffre sous la forme d’un élément C
  • le 12e chiffre sous la forme d’un élément C
  • le 13e chiffre sous la forme d’un élément C (chiffre contrôle)
  • une zone de garde normale

Le premier chiffre[modifier | modifier le code]

La particularité des codes EAN 13 est que leur premier chiffre n'est pas codé sous la forme d'un élément EAN, mais par la séquence d'enchaînement des types d'éléments des 6 chiffres qui le suivent.

Les lecteurs de codes barres (qui savent reconnaître si un élément est de type A ou B) déduisent donc la valeur de ce 1er chiffre à partir du motif constitué par les types d'éléments du 2e chiffre au 7e chiffre. Voici le tableau donnant la correspondance entre ce motif et le 1er chiffre :

Motif 1er chiffre
[AAAAAA] 0 On peut remarquer que les motifs ont tous un élément de type A en première position. C'est ce qui permet (voir plus haut) de détecter le sens de lecture et de savoir si les couleurs sont oui ou non inversées.

On peut remarquer aussi que si un élément B est présent, il y a exactement trois éléments de ce type dans le motif.

[AABABB] 1
[AABBAB] 2
[AABBBA] 3
[ABAABB] 4
[ABBAAB] 5
[ABBBAA] 6
[ABABAB] 7
[ABABBA] 8
[ABBABA] 9

Exemple :

Prenons l’exemple d'un code à 13 chiffres : 9782940199617

Le premier chiffre étant un 9, la séquence doit donc être :

 [ABBABACCCCCC]

soit :

(9) 7 8 2 9 4 0 1 9 9 6 1 7
101 0111011 0001001 0011011 0001011 0011101 0001101 01010 1100110 1110100 1110100 1010000 1100110 1000100 101
déb type A type B type B type A type B type A méd type C type C type C type C type C type C fin

Clé de contrôle[modifier | modifier le code]

Le dernier chiffre d'un code EAN 13 est toujours une clé de contrôle (check digit), calculée à partir des douze premiers chiffres, par leurs sommes et produit modulo 10[4].

Ce 13e chiffre peut être calculé en sachant qu'il représente le complément à 10 du chiffre des unités d'un nombre dont le calcul est le suivant :

  • Trois fois la somme des chiffres de rang pair (en partant du second) de gauche à droite,
  • augmentée de la somme des chiffres de rang impair (en partant du premier) de gauche à droite.

Exemple :

 978294019961x se décompose comme :

 _7_2_4_1_9_1  → somme : 24
 9_8_9_0_9_6_  → somme : 41
 
   3*24+41 = 113 dont le chiffre des unités est 3.
   10-3= 7 est donc la « clé » de ce code-barres. 

Le code-barres complet est donc 9782940199617. Ce que l'on peut vérifier sur l'image du haut de cette page.

Remarque : ce code commençant par 978, il s'agit d'un code à barres utilisé sur un livre, et son ISBN-10 est alors : 2-940199-61-2. La clé de ce code ISBN est 2, différente de la précédente. En effet le calcul de la clé d'un code ISBN ne suit pas le même algorithme.

Les codes EAN 13+2 et EAN 13+5[modifier | modifier le code]

Les codes EAN 13 peuvent être suivis d'un « add-on » (complément) de 2 ou 5 chiffres, notamment sur les livres et magazines. La suite de cette section décrit ce « complément ».

Les chiffres de ce supplément sont codés comme des éléments A ou B, suivant la valeur d'une somme de contrôle qu'il faut calculer en utilisant un modulo. Dans ce qui suit on notera x % m (lire " x modulo m") le reste de la division de x par m. Pour plus de détails, voir : Modulo (informatique) :

Supplément à 2 chiffres[modifier | modifier le code]

Calcul somme de contrôle :

Soit X la valeur du supplément.

La somme de contrôle est X % 4

Exemple :
Soit le supplément X = 35
Somme de contrôle = 35 % 4 = 3

Ensuite, suivant la valeur de cette somme de contrôle, les chiffres sont codés d'après la table suivante :

Somme de contrôle premier chiffre second chiffre
0 A A
1 A B
2 B A
3 B B

Supplément à 5 chiffres[modifier | modifier le code]

Calcul somme de contrôle :

Soit X la somme des chiffres de rang pairs et Y la somme des chiffres de rang impairs.

Calculons Z = 9 x +3 y

La somme de contrôle est Z % 10

Exemple :
Soit le supplément = 12345
x = 2 + 4 = 6
et y = 1 + 3 + 5 = 9
donc z = 9 * 6 + 3 * 9 = 81
Somme de contrôle = 81 % 10 = 1

Somme de contrôle premier chiffre second chiffre troisième chiffre quatrième chiffre cinquième chiffre
0 B B A A A
1 B A B A A
2 B A A B A
3 B A A A B
4 A B B A A
5 A A B B A
6 A A A B B
7 A B A B A
8 A B A A B
9 A A B A B

Un supplément débute par un délimiteur spécial de quatre modules dont la formule est

  • 1011 et
  • chaque caractère, sauf le dernier, est suivi d'un séparateur de formule 01.

L'EAN 128[modifier | modifier le code]

L'EAN 128 est un standard international permettant l'échange de données entre producteurs et distributeurs. Les codes sont représentés graphiquement sous forme d'un code à barres, de taille variable mais ne devant pas dépasser quarante-huit caractères de données.

L'EAN 128 n'est pas à proprement parler un code à barres ; c'est une normalisation utilisant la symbologie code 128 pour sa représentation graphique[5] : un code EAN 128 commence par le caractère Fonction 1 (FNC1)[5] et se termine par un code de contrôle. Ces deux caractères obligatoires ne sont pas comptés dans la longueur disponible[5].

Les codes EAN 128 sont composés de un ou plusieurs identifiants (de taille fixe) et de la donnée correspondante (de taille fixe ou variable suivant la normalisation de l'identifiant précédent).

Ils servent à identifier et tracer des produits dans une optique logistique. Entre autres : un marquage des unités logistiques (cartons contenant plusieurs articles), un suivi de produits expédié en palettes ainsi que d'éventuelles dates de péremption des articles.

Identifiants principaux
Identifiant Description Longueur identifiant Longueur donnée Longueur totale
00 Identifie le numero de palette ou colis suivie du code SSCC (numéro séquentiel de colis) 2 18 20
01 Identifie le contenu de la palette ou du carton par un Code EAN 13 sur 14 (précédé du 0) ou un ITF 14 ; le dernier caractère est toujours une clef EAN calculée sur les 13 caractères précédents. 2 14 16
02 Identifie le produit contenu dans la palette ou le carton comme l'identifiant 01, mais implique la présence de l'identifiant 37 pour indiquer combien de ces produits sont contenus dans la palette ou le carton. 2 14 16
10 Indique un numéro de lot. Le numéro de lot suivant cet identifiant est de taille variable (jusqu'à 20 caractères) 2 1 à 20 3 à 22
15 Indique une DLUO (date limite d'utilisation optimum) suivie de cette date au format AAMMJJ (année sur deux caractères + mois sur deux caractères + jours sur deux caractères) 2 6 8
17 Indique une DLC (Date limite de consommation) suivie de cette date au format AAMMJJ (année sur deux caractères + mois sur deux caractères + jours sur deux caractères) 2 6 8
310X Identifie le poids net de produit contenu dans la palette ou le colis. X indique le nombre de décimales à prendre en compte dans la donnée qui suit. Celle-ci est présentée sur 6 caractères y compris les X décimales (le point décimal ou la virgule ne doit pas figurer parmi les 6 caractères). Cet identifiant ne doit être présent que pour les articles à poids variable. Cela implique que, dans les identifiants 01 ou 02, l'ITF14 commence par un 9 et que la clef de ces identifiants soit recalculée en conséquence. 4 6 10
37 Identifie le nombre de produits contenu dans la palette ou le colis. Implique l'utilisation de l'identifiant 02 et l'absence de l'identifiant 01 2 1 à 8 3 à 10
91 à 99 Pour applications internes. Permet aux entreprises de s'appuyer sur l'EAN 128 pour gérer des spécifications ou des codifications non prévues par la norme. 2 1 à 30 3 à 32

Si les identifiants avec des données à taille variable sont suivis d'un autre identifiant (avec des données de taille fixe ou variable) et que la taille de la donnée n'est pas la taille maximum, il faut faire suivre la donnée variable du caractère de contrôle FNC1. Ce caractère permet d'indiquer la fin de la donnée. Dans le cas où la donnée est à sa taille maximale ou positionnée à la fin du code-barres, ce caractère ne doit pas être renseigné. C'est pour cette raison que, la plupart du temps, les zones variables sont positionnées à la fin des codes barres (par exemple le numéro de lot (10) ou les quantités (37)).

Pour des raisons de décodage des identifiants, il n'est pas possible de trouver deux identifiants commençant par les mêmes chiffres (par exemple (10) et (101)) puisque la lecture chiffre à chiffre du code-barres empêcherait de les décoder (cet exemple explique qu'aucun identifiant de 100 à 109 ne peut donc exister).

Un code EAN 128 est très souvent accompagné d'une représentation textuelle des données. Dans cette symbolisation, les identifiants sont entourés de parenthèses pour permettre une lecture visuelle simplifiée pour une personne ayant des connaissances minimales en EAN 128. Ces parenthèses ne sont pas encodées dans le code-barres.

Ainsi dans l'agro-alimentaire il n'est pas rare d'avoir des colis identifiés comme ceci :

 (01)0312345600001C(15)071231(10)LOTA
 Identifiant article 0312345600001C
 Date limite au 31/12/2007
 Lot no LOTA
 (01)9312345600002C(15)071231(3103)012000(10)LOTB
 Identifiant article 9312345600002C
 c'est donc un poids variable
 Date limite au 31/12/2007
 Poids net produit 012,000 Kg
 Lot no LOTB
Note : Le caractère de contrôle FNC1 peut être remplacé par le caractère GS (code ASCII 29) avec certains lecteurs codes barres, ainsi que dans les données d'impression de certaines langages d'imprimantes thermiques. Pour les lecteurs codes barres, il est souvent possible de modifier ce comportement et de remplacer le code FNC1 par une chaine de caractère « imprimable » de type « ]C1 » pour permettre une interprétation plus simple avec des lecteurs codes barres fonctionnant en émulation clavier. Ainsi un lecteur renvoyant « 3712<GS>10123456 » ou « 3712[C110123456 » symbolise l'acquisition du code (37)12(10)123456. Pour les imprimantes utilisant, par exemple, le langage EPL2, l'utilisation du caractère ACK (Code ASCII 06) insère le caractère FNC1 dans le code EAN 128 ou Code 128.

Toutes les informations sur les codes EAN 128 sont disponibles auprès de GS1[6] ou d'autre organisme agréé.

Toutes les informations sur la gestion de l'EAN 128 par les différents matériels sont disponibles dans les manuels et ressources mises a dispositions par leurs fabricants respectifs.

SSCC[modifier | modifier le code]

Les étiquettes dites SSCC sont utilisées pour gérer le routage des palettes de produits.

Elles utilisent la symbologie EAN 128 pour permettre une gestion normalisée des expéditions/livraisons par les transporteurs, ainsi qu'une meilleure gestion des stocks dans les plateformes des grandes centrales d'achat de la grande distribution.

Pays[modifier | modifier le code]

Les trois premiers chiffres de l'EAN indiquent dans quel pays l'entreprise est membre du système EAN. Ils n'indiquent pas toujours le pays de production, il peut s'agir du pays où est situé le siège social de l'entreprise ou l'un de ses sièges sociaux. L'organisme de régulation national est chargé de l'octroi des numéros de membres pour chacun des pays. Le numéro de membre est le code à 5 chiffres qui suit l'identifiant du pays (son premier chiffre est le dernier de celui du pays).

La liste ci-dessous donne la correspondance entre les premiers chiffres et les pays ainsi que leur organisme de régulation national.

Codes par pays
début du code pays[7] URL de l'organisme de régulation national[8]
000 à 019
États-Unis http://www.uc-council.org

20 et 020

021 à 029

21 à 29

Code distributeurs

Code Poids Variable

Le préfixe 20 et 020 sont réservés, exclusivement, aux distributeurs afin de codifier en interne les produits non codifiés à la source par les fournisseurs,

ou de codifier les produits conditionnés en magasin.

Les préfixes de 021 à 029 et de 21 à 29 sont utilisés pour la codification des produits à poids variable. Les codes à poids variable sont attribués par GS1 France.

030 à 039
États-Unis http://www.uc-council.org
040 à 049 Codes internes (codes pouvant être utilisés librement au sein d'une entreprise ou association)
050 à 059 Coupons
060 à 139
États-Unis http://www.uc-council.org
300 à 379 France http://www.gs1.fr
380 Bulgarie http://www.gs1bg.org
383 Slovénie http://www.gs1si.org
385 Croatie http://www.gs1hr.org
387 Bosnie-Herzégovine http://www.gs1.ba
400 à 440 Allemagne http://www.ccg.de
450 à 459
ou
490
Japon http://www.dsri.jp
460 à 469 Russie http://www.ean.ru
470 Kirgistan http://www.gs1kg.org
471 Taïwan http://www.gs1tw.org
474 Estonie http://www.gs1.ee
475 Lettonie http://www.gs1.lv
476 Azerbaijan http://www.gs1az.org
477 Lituanie http://www.chambers.lt
478 Ouzbékistan http://www.gs1uz.org
479 Sri Lanka http://www.chamber.lk
480 Philippines http://www.gs1ph.org
481 Biélorussie http://www.ean.by
482 Ukraine http://www.ean.ua
484 Moldavie http://www.gs1md.org
485 Arménie http://www.gs1am.org
486 Géorgie http://www.gs1ge.org
487 Kazakhstan
489 Hong Kong http://www.gs1hk.org/en/hkana/gs1/home.html
490 à 499
ou
450
Japon http://www.dsri.jp
500 à 509 Royaume-Uni http://www.gs1uk.org
520 Grèce http://www.ean.gr
528 Liban http://www.gs1lb.org
529 Chypre http://www.ccci.org.cy
530 Albanie http://www.gs1al.org
531 Macédoine http://www.mchamber.org.mk
535 Malte http://www.eanmalta.org.mt
539 Irlande http://www.gs1.ie/
540 à 549 Belgique & Luxembourg http://www.gs1belu.org
560 Portugal http://www.gs1pt.org
569 Islande http://www.ean.is
570 à 579 Danemark http://www.ean.dk
590 Pologne http://www.gs1pl.org
594 Roumanie http://www.gs1ro.org
599 Hongrie http://www.gs1hu.org
600 et 601 Afrique du Sud http://www.gs1za.org
603 Ghana
608 Bahrein
609 Île Maurice http://www.mcci.org
611 Maroc http://www.ean.ma
613 Algérie http://www.gs1.dz
616 Kenya http://www.gs1kenya.org
618 Côte d'Ivoire http://www.gs1ci.org
619 Tunisie http://www.gs1tn.org
621 Syrie
622 Égypte http://www.eanegypt.com
624 Libye http://www.gs1ly.org
625 Jordanie http://www.gs1jo.org.jo
626 Iran http://www.gs1ir.org
627 Koweit
628 Arabie Saoudite http://www.saudichambers.org.sa
629 Émirats Arabes Unis
640 à 649 Finlande http://www.gs1.fi
690 à 699 Chine http://www.ancc.org.cn
700 à 709 Norvège http://www.ean.no
729 Israël http://www.industry.org.il
730 à 739 Suède http://www.ean.se
740 Guatemala http://www.gs1gt.org
741 Salvador http://www.gs1.org.sv
742 Honduras http://www.gs1hn.org
743 (?) Nicaragua http://www.gs1ni.org
744 Costa Rica http://www.eancostarica.or.cr
745 Panama http://www.gs1pa.org
746 République Dominicaine http://www.eanrd.org.do
750 Mexique http://www.amece.com.mx
754 à 755 Canada http://www.gs1ca.org
759 Venezuela http://www.gs1ve.org
760 à 769 Suisse http://www.gs1.ch
770 Colombie http://www.iaccolombia.org
773 Uruguay http://www.gs1uy.org
775 Pérou http://www.gs1pe.org
777 Bolivie http://www.cainco.org.bo
779 Argentine http://www.gs1.org.ar
780 Chili http://www.gs1chile.org
784 Paraguay http://www.gs1py.org
786 Équateur http://www.gs1ec.org
789 et 790 Brésil http://www.eanbrasil.org.br
800 à 839 Italie http://indicod-ecr.it
840 à 849 Espagne http://www.aecoc.es/
850 Cuba http://www.camaracuba.cu
858 Slovaquie http://www.ean.sk
859 République tchèque http://www.ean.cz
860 Serbie Monténégro http://www.ean.org.yu
865 Mongolie
867 Corée du Nord
869 Turquie http://www.gs1.tobb.org.tr
870 à 879 Pays-Bas http://www.gs1.nl
880 Corée du Sud http://www.eankorea.or.kr
884 Cambodge
885 Thaïlande http://www.gs1thailand.org
888 Singapour http://www.gs1.org.sg
890 Inde http://www.gs1india.org
893 Vietnam http://www.gs1vn.org.vn
899 Indonésie http://www.gs1.or.id
900 à 919 Autriche http://www.ean.co.at
930 à 939 Australie http://www.gs1au.org
940 à 949 Nouvelle-Zélande http://www.gs1nz.org
950 Madagascar
955 Malaisie http://www.fmm.org.my
958 Macao
977 ISSN périodiques http://www.issn.org
978 et 979 ISBN livres http://www.isbn-international.org/

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Site officiel de GS1 », GS1 (consulté le 16 mai 2007)
  2. « Historique du code-barres », Gomaro (consulté le 16 mai 2007)
  3. "The Universal Product Code or UPC barcode was the first bar code symbology widely adopted. Its birth is usually set at April 3, 1973, when the grocery industry formally established UPC as the standard bar code symbology for product marking. Foreign interest in UPC led to the adoption of the EAN code format, similar to UPC, in December 1976. " http://www.adams1.com/upccode.html
  4. http://www.multilingualarchive.com/ma/enwiki/fr/European_Article_Number
  5. a, b et c « UCC ou EAN 128 », Gomaro (consulté le 16 mai 2007)
  6. Site de GS1 France
  7. (en) « Préfixes EAN », GS1 (consulté le 16 mai 2007)
  8. (en) « URL des organismes de régulation nationaux », GS1 (consulté le 16 mai 2007)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]