Antonio Albanese (acteur et réalisateur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Antonio Albanese.
Antonio Albanese au Palais du Quirinal en 2009.

Antonio Albanese est un acteur et réalisateur comique italien né à Olginate dans la province de Lecco en 1964.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les débuts[modifier | modifier le code]

Antonio Albanese est né à Olginate dans la province de Lecco de parents originaires de la région de Palerme.

Il fait ses premiers pas dans les radios privées au début des années 1980 (Onda Radio Olginate et Radio Cristal di Lecco), où il présente une émission intitulée Magic Moment (Moment magique) consacrée à la musique rock.

Il s'inscrit à l'école d'art dramatique Paolo Grassi (it) de Milan où il obtient son diplôme en 1991.

Peu après, il comprend que sa véritable passion est celle de comique. Il s'exhibe au petit cabaret Zelig de Milan et sur la scène du Zanzara d'oro (moustique d'or) à Bologne, où il joue des monologues avec des personnages qu'il invente.

La télévision[modifier | modifier le code]

Antonio Albanese interprétant Cetto La Qualunque en 2010

Après ces débuts comme acteur de cabaret, il participe au journal télévisé des vacances sur Canale 5, puis en 1992 au talk show Maurizio Costanzo Show. La même année, il est invité permanent de l'émission de variétés de Paolo Rossi Su la testa! (Tête haute !), où il interprète les personnages de Alex Drastico (un sicilien irritable) et de Epifanio (un timide).

Le talent comique d'Antonio Albanese se révèle dans l'émission Mai dire gol, (Ne jamais dire : but) présentée par le trio Gialappa's Band. Dans cette émission, il met au point une série de personnages (l'aimable Epifanio, l'agressif Alex Drastico, le chroniqueur à la télévision et danseur Frengo e Stop et le jardinier homosexuel, supporteur de l'Inter de Milan et de Berlusconi, Pier Piero, qui deviendront célèbres. Ses monologues seront reproduits dans l'ouvrage Patapin e Patapam en 1994.

Dans les années suivant l'arrêt de cette émission de Italia 1, il se partage entre cinéma et théâtre, avec de longues tournées en Italie, pour ensuite revenir à Bologne, où il vit avec sa femme et sa fille.

En 2005, il rejoint un projet semblable à Mai dire gol : Mai dire Lunedì (Ne jamais dire : lundi), conçue à nouveau par le Gialappa's Band, mais présentée cette fois par Mago Forrest. Il y interprète quatre personnages : Pier Peter (le cousin de Pier Piero), économiste farfelu amoureux du footballeur Gennaro Gattuso, Mino Martinelli, philosophe et cocaïnomane présomptueux, ainsi que Cetto La Qualunque, homme politique calabrais corrompu, pervers et dépravé et Alain Tonné, cuisinier extravagant.

Les autres programmes télévisés où il apparaît sont Comici (comiques) en 2000, Non c'è problema (pas de problème) en 2003 et Mai dire Domenica (ne jamais dire : dimanche). Dans l'émission Che tempo che fa (quel temps qu'il fait) présentée par Fabio Fazio, il interprète le personnage de Cetto La Qualunque.

Dans une émission de 2007, il propose le personnage de Ivo Perego, industriel lombard avec un fils qui aime la mode.

Le cinéma[modifier | modifier le code]

Actif également au cinéma, Antonio Albanese débute en 1996 avec Vesna va veloce réalisé par Carlo Mazzacurati.

Il devient ensuite lui aussi réalisateur, avec la collaboration du scénariste Vincenzo Cerami (le même que Roberto Benigni). En 1999, il écrit et joue dans le film La fame e la sete (La faim et la soif).

Au début, ses films sont un « prétexte » pour donner vie à des gags hilarants mettant en scène ses personnages. Néanmoins, par la suite, il semble vouloir réaliser un cinéma plus « sérieux », sans toutefois renoncer à son sens du comique, plus physique que verbal. En 2000, il tourne avec Fabrizio Bentivoglio La lingua del santo (La langue du saint) de Carlo Mazzacurati.

La consécration arrive en 2005, quand Pupi Avati lui confie le rôle principal dans La seconda notte di nozze (la seconde nuit de noces), où il joue aux côtés de Katia Ricciarelli. En 2007, il interprète un habitant de Gênes qui perd son travail et se trouve dans une situation difficile avec sa femme, interprétée par Margherita Buy, dans le film de Silvio Soldini Giorni e nuvole (Jours et nuages). En 2009, il partage le premier rôle avec Kim Rossi Stuart dans le film de Francesca Archibugi Questione di cuore (Question de cœur). Comme dans le film de Silvio Soldini, son registre prend des tons fortement dramatiques.

Le 21 janvier 2011, son film Qualunquemente sort dans les salles. Ce sera un des principaux succès de guichet de l'année en Italie.

En 2012, il joue dans le film de Woody Allen To Rome with Love le rôle d'un acteur libidineux.

Le théâtre[modifier | modifier le code]

En plus de l'expérience déjà mentionnée au Zelig de Milan, Antonio Albanese a joué dans les spectacles suivants :

  • Misty et Uomo (1992) ;
  • Salone Meraviglia (Salon merveille, mars 1994, avec Stefano Bicocchi alias Vito) ;
  • Giù al Nord (En dessous au Nord, 1997) ;
  • Concerto apocalittico per Grilli, Margherite, Blatta e Orchestra (Concert apocalyptique pour grillons, marguerites, blatte et orchestre, 1999) ;
  • Psicoparty (Psychoparty, 2005) ;
  • en 2009, il a le rôle du metteur en scène dans l'opéra Le convenienze teatrali de Gaetano Donizetti à La Scala de Milan (Accademia del Teatro alla Scala) ;
  • Personaggi (2011).

Filmographie[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Doubleur[modifier | modifier le code]

Réalisateur et scénariste[modifier | modifier le code]

  • Uomo d'acqua dolce (1996)
  • La fame e la sete (1999)
  • Il nostro matrimonio è in crisi (2002)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Transcription des textes de Antonio Albanese :

  • Patapin e patapam (1994)
  • Diario di un anarchico foggiano (1995)
  • Giù al Nord (1998)
  • Personaggi (2006)

En collaboration :

  • Dai retta a un cretino (2002), recueil des meilleures répliques échangées au théâtre Zelig
  • Cchiù pilu pe' tutti (2005), écrit avec Piero Guerrera, sur le personnage du politique calabrais Cetto La Qualunque
  • Psicoparty (2007), écrit avec Michele Serra

Liens externes[modifier | modifier le code]