Andrew Talansky

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Andrew Talansky
Image illustrative de l'article Andrew Talansky
Andrew Talansky lors du Tour de l'Ain 2011
Informations
Nom Talansky
Prénom Andrew
Date de naissance 23 novembre 1988 (25 ans)
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Équipe actuelle Garmin-Sharp
Spécialité grimpeur[1], courses par étapes [2]
Équipe amateur
2010 California Giant Berry Farms
Équipe professionnelle
2008
2009
08.2010-12.2010
2011
01.2012-06.2012[n 1]
06.2012-[n 2]
Toshiba-Santo-Herbalife
Amore & Vita-McDonald's
Garmin-Transitions (stagiaire)
Garmin-Cervélo
Garmin-Barracuda
Garmin-Sharp
Principales victoires
1 course à étapes
Critérium du Dauphiné 2014

Andrew Talansky, né le 23 novembre 1988 à New York, est un coureur cycliste américain. Il est membre depuis 2011 de l'équipe Garmin-Sharp.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et carrière amateur[modifier | modifier le code]

Andrew Talansky naît le 23 novembre 1988 à New York, puis grandit à Miami, en Floride, où il arrive à l'âge de deux ans. Après avoir pratiqué la natation, la course à pied[3], il commence le cyclisme afin de rester en forme à la suite d'une blessure survenue en cross-country[4] et dispute ses premières courses à 17 ans[3]. Il évolue rapidement parmi les meilleurs amateurs du sud de la Floride[5]. Il est repéré par Todd Hancock, qui devient son entraîneur et l'amène à ne pas suivre les programmes de formation de la fédération américaine de cyclisme[5]. Andrew Talansky s'installe en Caroline du Nord pour intégrer en 2008 le Lees–McRae College (en) et remporte cette année-là le championnat des États-Unis des collegiate[5]. Il est membre de l'équipe continentale américaine Toshiba-Santo-Herbalife, qui disparaît à la fin de la saison. Il arrête ses études après cette première année pour courir au sein de l'équipe continentale italienne Amore & Vita-McDonald's en 2009. Le manque d'organisation et les mauvaises conditions matérielles de l'équipe l'amènent à revenir dès le printemps aux États-Unis, où il court le reste de la saison sans équipe[5].

En 2010, ses résultats connaissent une progression importante. Il court alors pour l'équipe California Giant Berry Farms. Il se distingue au printemps, lors du Tour of the Gila, qu'il termine sixième au classement général et meilleur jeune. Il entre alors en contact avec Jonathan Vaughters, manager de l'équipe professionnelle Garmin-Transitions, présent lors de cette course[5],[6]. Talansky confirme ses progrès quelques jours plus tard en gagnant le prologue de la Joe Martin Stage Race. Sélectionné en équipe nationale des moins de 23 ans, il part courir en Europe. Il se classe troisième de la Ronde de l'Isard d'Ariège, deuxième du Tour de Tarragone, dont il gagne une étape, et remporte une étape du Tour des Pays de Savoie[6]. De retour aux États-Unis en juin, il se voit proposer par Vaughters un contrat de trois ans au sein de l'équipe Garmin-Cervélo[3],[6] et devient champion des États-Unis contre-la-montre espoirs. En septembre, il termine deuxième du Tour de l'Avenir derrière Nairo Quintana[7]. Aux championnats du monde sur route dans la catégorie espoirs, il est 15e du contre-la-montre[8] et abandonne lors de la course en ligne[9].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Andrew Talansky lors du Paris-Nice 2013.

Andrew Talansky devient coureur professionnel au sein de l'équipe ProTeam américaine Garmin-Cervélo. Pour sa première course par étapes en tant que professionnel, il termine 4e du Tour méditerranéen[10]. En mai, il se classe neuvième du Tour de Romandie et 17e du Tour de Californie. En 2012, il arrive 2e du Tour de Romandie. En août, il remporte la quatrième étape et le classement général du Tour de l'Ain. Peu après cette victoire, il est désigné leader de l'équipe Garmin-Sharp pour le Tour d'Espagne[11]. Il termine à la septième place de cette Vuelta. Aux championnats du monde dans le Limbourg néerlandais, il prend avec Garmin-Sharp la dixième place du nouveau championnat du monde du contre-la-montre par équipes de marque. Il est appelé en équipe nationale pour la course en ligne, en remplacement de Tyler Farrar, victime d'une commotion cérébrale lors du Tour de Grande-Bretagne[12]. Il prend la 43e place de ce championnat, durant lequel il est échappé en compagnie de Ian Stannard[13].

En début d'année 2013, il gagne la troisième étape de Paris-Nice. Leader du classement général pendant deux jours, il termine à la deuxième place, derrière Richie Porte. Il est ensuite sixième du Critérium international. En juillet, il dispute son premier Tour de France, qu'il termine à la dixième place.

En juin 2014, il remporte le Critérium du Dauphiné lors de la dernière étape, sans jamais avoir porté le maillot de leader.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Par année[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

2 participations

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

3 participations

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Du 1er janvier 2012 au 29 juin 2012
  2. Du 30 juin 2012

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Andrew Talansky », sur slipstreamsports.com (consulté le 14 août 2013)
  2. (en) « Garmin Sees Its Future in Rising American Star Andrew Talansky », sur bicycling.com (consulté le 26 août 2012)
  3. a, b et c (en) « A conversation with Andrew Talansky: Part I, from Miami to Europe », sur velonews.competitor.com,‎ 6 avril 2011 (consulté le 10 août 2013)
  4. (en) « A Chat with Andrew Talansky », sur pelotonmagazine.com (consulté le 11 août 2013)
  5. a, b, c, d et e (en) « Top American in Tour de France Is a Rookie », sur wsj.com,‎ 10 juillet 2013 (consulté le 11 août 2013)
  6. a, b et c (en) « Talansky signs with Garmin-Transitions for three », sur cyclingnews.com,‎ 28 juin 2010 (consulté le 11 août 2013)
  7. Nairo Quintana sacré roi sur cyclismactu.net, le 12 septembre 2010
  8. (en) « Phinney claims rainbow bands for USA », sur cyclingnews.com,‎ 29 septembre 2010 (consulté le 7 juillet 2010)
  9. (en) « Australia's Matthews grabs home turf title », sur cyclingnews.com,‎ 1er octobre (consulté le 7 juillet 2010)
  10. Moncoutié, le Faron et le général sur cyclismactu.net, le 28 juin 2010
  11. (en) « Talansky to lead Garmin-Sharp at Vuelta », sur cyclingnews.com,‎ 15 août 2012 (consulté le 16 août 2012)
  12. (en) « Farrar withdraws from world championships », sur usacycling.org,‎ 15 septembre 2012 (consulté le 29 septembre 2012)
  13. (en) « Gilbert wins world championship in Valkenburg », sur cyclingnews.com,‎ 23 septembre 2012 (consulté le 11 août 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :