Alpes d'Ennstal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

47° 33′ 50″ N 14° 41′ 11″ E / 47.5639, 14.6864 ()

Alpes d'Ennstal
Carte sous licence libre bienvenue !
Géographie
Altitude 2 369 m, Hochtor
Massif Alpes
Administration
Pays Drapeau de l'Autriche Autriche
Géologie
Roches Roches sédimentaires

Les Alpes d'Ennstal sont un massif des Préalpes orientales septentrionales. Il s'élève en Autriche (limite entre le Land de Styrie et la Haute-Autriche).

Le Hochtor est le point culminant du massif.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Le massif est entouré par les préalpes de Haute-Autriche au nord, les Alpes d'Ybbstal au nord-est, le massif du Hochschwab à l'est, les Alpes de Lavanttal au sud-est, le Niedere Tauern au sud-ouest et le massif mort à l'ouest.

Il est traversé par l'Enns en direction de l'est.

Il est composé des chaînons du Haller Mauern au nord-ouest, du Gesäuse au nord-est et des Alpes d'Eisenerz au sud.

Sommets principaux[modifier | modifier le code]

  • Hochtor, 2 369 m
  • Grosser Ödstein, 2 335 m
  • Admonter Reichenstein, 2 251 m
  • Sparafeld, 2 247 m
  • Grosser Pyhrgas, 2 244 m
  • Haindlkarturm, 2 238 m
  • Grosse Buchstein, 2 224 m
  • Lugauer, 2 217 m
  • Gösseck, 2 214 m
  • Hochzinödl, 2 191 m
  • Eisenerzer Reichenstein, 2 165 m
  • Rosskuppe, 2 152 m
  • Zeiritzkampel, 2 125 m
  • Planspitze, 2 117 m
  • Kaiserschild, 2 085 m
  • Kreuzmauer, 2 079 m
  • Stadelstein, 2 070 m
  • Wildfeld, 2 043 m
  • Leobner, 2 036 m
  • Lahnerleitenspitze, 2 027 m
  • Kreuzkogel, 2 011 m
  • Bosruck, 1 992 m
  • Blaseneck, 1 969 m
  • Schwarzenstein, 1 953 m

Géologie[modifier | modifier le code]

La partie méridionale du massif appartient à la zone des grauwackes et atteint ici sa largeur maximale. On y trouve du minerai de fer. La partie septentrionale est composée de calcaire.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans la vallée du Johnsbach, la présence de cuivre est connue depuis 3 500 ans, comme le prouvent certaines découvertes archéologiques. Au Moyen Âge, les forêts, sous la possession des bénédictins d'Admont, commencent à être exploitées par les bûcherons.

La mise en valeur touristique débute par l'ouverture du chemin Kronprinz Rudolf en 1872 qui traverse le Gesäuse. Le viennois Heinrich Hess est considéré comme le pionnier de ces montagnes, en ayant accompli de nombreuses premières, notamment celle du Hochtor en 1877. Il est aussi l'auteur du premier guide du Gesäuse, un prototype dans ce genre de littérature. Le refuge de Hess, la base la plus importante en alpinisme dans le domaine du Hochtor, porte son nom.

Dans les années 1920 ont été créés de nombreux itinéraires de via ferrata dans les versants nord du Hochtor, du Admonter Reichenstein et du Buchstein.

Activités[modifier | modifier le code]

Environnement[modifier | modifier le code]

Carte du parc national

La majeure partie du chaînon de Gesäuse a été classée en parc national en 2002. Il constitue le plus récent des six parcs nationaux autrichiens.

Il protège environ 90 espèces d'oiseaux nicheurs, les marmottes, les chamois, les chevreuils et les cerfs. En outre, environ 50 variétés d'orchidées peuvent être observées.

Randonnée[modifier | modifier le code]

L'itinéraire violet de la Via Alpina offre deux étapes dans le massif :

Trois des dix chemins de randonnée autrichiens passent par les Alpes d'Ennstal :

  • Nordalpine Weitwanderweg 01 (Kalkalpenweg)
  • Nordwaldkammweg et Nord-Süd-Weitwanderweg 05
  • Eisenwurzenweg 08

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]