Alguérois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Situation de l'Alguer en Alghero

L'alguérois (alguerès) est une variante du catalan parlée dans la ville d'Alghero (catalan : L'Alguer), au nord-ouest de l'île de Sardaigne.

Ce dialecte est reconnu comme langue minoritaire par l'Italie et la région autonome de Sardaigne. Il est ainsi utilisé dans la signalisation toponymique du centre historique de la ville, affichée en double forme bilingue.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'alguérois et les dialectes du catalan.
Situation de la ville d'Alghero en Sardaigne.

Les colons catalans, venus de Barcelone, ont colonisé l'Alguer en 1372 après en avoir expulsé la population sarde[1]. Le catalan fut remplacé par le castillan comme langue officielle après la guerre de Succession d'Espagne au début du XVIIIe siècle, puis par l'italien surtout à partir de 1860.

Durant les années 1990 et selon les enquêtes environ 65 % de la population d'Alghero comprenait le catalan alguérois et environ 30 % le parlait. 50 % des habitants de l'Alguer comprenaient aussi les deux dialectes sardes du nord-ouest que sont le logudorais et le sassarois (de transition entre le sarde et le corse) [réf. souhaitée].

Une enquête de 2004 de la Généralité de Catalogne estime que 22,4 % de la population a l'alguérois pour langue maternelle, le pourcentage de personnes ayant des notions de la langue étant d'environ 90 % [2].

Phonétique[modifier | modifier le code]

Par rapport au catalan, l'alguérois procède notamment par métathèse : on trouve ainsi probe au lieu de pobre (pauvre) [3]. Le rhotacisme (transformation d'un phonème en un /r/) est également un trait phonétique de l'alguérois : vida devient ainsi vira (vie).

Lexique[modifier | modifier le code]

L'alguérois appartient au groupe de dialectes catalans orientaux et a subi de nombreuses influences sardes[4], castillanes et italiennes. La langue a conservé des formes archaïques, conséquences de son isolement géographique du reste de l'aire linguistique catalane : on trouve par exemple gonella pour faldilla (jupe).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Società di linguistica italiana, Federico Albano Leoni (dir.), I dialetti e le lingue delle minoranze di fronte all'italiano: atti dell'XI Congresso internazionale di studi, Cagliari, 27-30 mai 1977, Bulzoni, 1979, p.208
  2. (ca) Enquesta d'uso lingüístics a l'Alguer 2004, enquête linguistique de la Généralité de Catalogne sur les usages de l'alguérois, pourcentages respectivement p. 24 et p.15.
  3. (ca) Luca Scala, Català de l'Alguer. Criteris de llengua escrita, Barcelone, Publicacions de l'Abadia de Montserrat, 2003 (ISBN 978-84-8415-463-1), pp. 31-33.
  4. Ibid., p.21-22

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]