Région autonome à statut spécial

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Régions autonomes à statut spécial

Une région autonome à statut spécial est l'une des cinq régions d'Italie visées par les conditions particulières d'autonomie attribuées par l'article 16 de la constitution italienne :

Aspects de l'autonomie[modifier | modifier le code]

Une loi constitutionnelle définit les statuts de chacune de ces régions. Grâce à leur statut spécial, elles ont de larges pouvoirs législatifs et une considérable autonomie financière. La Vallée d'Aoste retient plus de 90 % de tous les impôts, la Sicile parfois 100 %.

Dans les cas de la Vallée d'Aoste et du Trentin-Haut-Adige, les institutions locales disposent d'une compétence générale. L'État a conservé la compétence en matière de justice, d'ordre public et de défense.

Raisons de l'autonomie[modifier | modifier le code]

Quatre régions autonomes ont été créées en 1948 : la Sardaigne et la Sicile, isolées du continent, pauvres du point de vue économique et avec de tensions séparatistes ; le Trentin-Haut-Adige pour protéger sa minorité germanophone, conformément à l'accord de Paris de 1946 entre le premier ministre italien Alcide De Gasperi et le ministre autrichien des affaires étrangères Karl Gruber ; la Vallée d'Aoste pour la tutelle des francophones et des franco-provençaux, après que la tentative du général De Gaulle d'annexer cette région eut échoué[1].

La région Frioul-Vénétie julienne, après le retour à l'Italie du territoire de Trieste, fut créée en 1963. La région, qui se trouvait aux confins avec le bloc communiste, hébergeait une minorité slovène.

Un cas particulier[modifier | modifier le code]

Le cas du Trentin-Haut-Adige est particulier, parce qu'en 1972, à la suite des pressions de la population de langue allemande du Haut-Adige, l'autonomie régionale a été largement transférée aux deux provinces autonomes de Trente et de Bolzano.

L'article 116 de la Constitution dispose, au deuxième alinéa, que « la région autonome du Trentin-Haut Adige/Südtirol se compose des Provinces autonomes de Trente et de Bolzano ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. André Zanotto, Histoire de la Vallée d’Aoste, Musumeci éditeur, Quart, (1980).

Articles connexes[modifier | modifier le code]