Alexei Ramírez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Alexei Ramirez Baseball pictogram.svg
00063398 Alexei Ramírez.jpg
White Sox de Chicago - No  10
Arrêt-court
Frappeur droitier  Lanceur droitier
Premier match
31 mars 2008
Statistiques de joueur (2008-2013)
Moyenne au bâton ,277
Circuits 84
Points produits 406
Buts volés 97
Équipes

Alexei Fernando Ramírez (né le 22 septembre 1981 à Pinar del Río, Cuba) est un joueur d'arrêt-court des White Sox de Chicago de la Ligue majeure de baseball.

Champion olympique en 2004 avec l'équipe de Cuba, Ramírez est honoré après la saison 2010 des Ligues majeures du Bâton d'argent du meilleur joueur d'arrêt-court offensif de la Ligue américaine.

Carrière[modifier | modifier le code]

À Cuba[modifier | modifier le code]

Alexei joue en club avec la formation des Pinar del Río Vegueros de 2001 à 2007 en Championnat de Cuba. Il connait sa meilleure saison en 2002 avec une moyenne au bâton de 0,342.

Sélectionné en équipe de Cuba, il remporte la médaille d'or olympique en 2004. Ramirez participe également à la Classique mondiale de baseball 2006, où les Cubains s'inclinent en finale face au Japon. Il évolue alors principalement comme joueur de deuxième base ou en champ extérieur.

Lors de sa dernière saison en club à Cuba en 2007, il compte une moyenne au bâton de 0,338 pour 20 coups de circuit. Sur ses sept saisons au plus haut niveau à Cuba avec Pinar del Rio, sa moyenne au bâton est de 0,335 ; Il est parvenu à se maintenir au-dessus des 0,300 lors des six saisons complètes qu'il a disputé.

En Ligue majeure[modifier | modifier le code]

À gauche de la photo, Alexei Ramírez en défensive lors d'un match contre Baltimore en 2009.

Ramirez fuit Cuba via la République dominicaine en septembre 2007 et s'engage pour quatre saisons contre 4,75 millions de dollars chez les White Sox de Chicago le 21 décembre 2007[1]. Il effectue ses débuts en Ligue majeure le 31 mars 2008.

À l'issue d'une belle première saison en Ligue majeure, notamment marquée par quatre grands chelems, il termine deuxième du vote désignant la meilleure recrue de l'année 2008 en Ligue américaine, derrière Evan Longoria des Rays de Tampa Bay[2]. À son année recrue, Ramírez compte 139 coups sûrs dont 22 doubles et 21 circuits, pour aller avec sa moyenne au bâton de ,290 et ses 77 points produits.

En 148 matchs en 2009, il réussit 150 coups sûrs dont 15 circuits, avec une moyenne au bâton de ,277 et 68 points produits.

En 2010, Ramirez frappe pour,282 avec 18 circuits et 70 points produits. Il atteint un nouveau record personnel de 165 coups sûrs en saison régulière. Il remporte le Bâton d'argent du meilleur joueur offensif de la Ligue américaine à la position d'arrêt-court, une première pour lui[3].

En 2011, Ramirez frappe 15 circuits, produit 70 points et frappe pour ,269 de moyenne au bâton. Il égale son total de 165 coups sûrs de la saison précédente et, avec deux doubles de plus qu'en 2010, réussit un nouveau record personnel de 31 coups de deux buts.

En 2012, il frappe pour ,265 de moyenne au bâton en 158 parties jouées avec 73 points produits et un nouveau record personnel de 20 buts volés. En revanche, il ne marque que 59 points, soit 22 de moins que la saison d'avant et 24 de moins que son record de 83 en 2010. Sa moyenne de présence sur les buts est très faible en 2012 : elle ne s'élève qu'à ,287.

En 2013, Ramírez vole 30 buts, son nouveau meilleur total en une saison et bat son record personnel de doubles, avec 39. Sa moyenne au bâton s'élève à ,284 en 158 matchs joués et il rehausse sa moyenne de présence sur les buts à des niveaux à peu près équivalents à ses autres saisons, hormis 2012, soit une moyenne de ,313. Il frappe 6 circuits et produit 48 points. En revanche, ses lacunes en défensive sont de plus en plus préoccupantes[4]. Il mène d'ailleurs en 2013 tous les joueurs d'arrêt-court de la Ligue américaine et tous ceux du baseball majeur, à égalité avec Starlin Castro des Cubs de Chicago, pour le nombre d'erreurs[5]. Ces 22 erreurs sont d'ailleurs un sommet peu enviable parmi tous les joueurs de position de la Ligue américaine en 2013[6].

Le 17 avril 2014, Ramírez bat le record de franchise des White Sox[7] de 15 matchs consécutifs avec au moins un coup sûr pour commencer une saison, alors qu'il éclipse la marque établie par Frank Thomas en 1996[8]. La série prend fin le 19 avril après 17 matchs[9]. Ramírez est invité au match des étoiles 2014[10], une première sélection en carrière pour le joueur des Sox.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Alexi Ramirez.jpg
Statistiques de frappeur en saison régulière[11]
Saison Équipe G AB R H 2B 3B HR RBI SB BA
2008 Chicago WS 136 480 65 139 22 2 21 77 13 0,290
2009 Chicago WS 148 542 71 150 14 1 15 68 14 0,277
2010 Chicago WS 156 585 83 165 29 2 18 70 13 0,282
Totaux 440 1607 219 454 65 5 54 215 40 0,283
Statistiques de frappeur en séries éliminatoires[11]
Saison Équipe G AB R H 2B 3B HR RBI SB BA
2008 Chicago WS 4 12 1 3 0 0 0 2 0 0,283
Totaux 4 12 1 3 0 0 0 2 0 0,283

Note : G = Matches joués ; AB = Passages au bâton; R = Points ; H = Coups sûrs ; 2B = Doubles ; 3B = Triples ;
HR = Coup de circuit ; RBI = Points produits ; SB = Buts volés ; BA = Moyenne au bâton.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Sox reportedly cut deal with Ramirez », le 21 décembre 2007, sur le site officiel des White Sox de Chicago.
  2. (en) « 2008 AL Rookie of the Year Voting », sur baseball-reference.com.
  3. (en) Silver Slugger winners not your usual suspects, Sunil Joshi / MLB.com, 11 novembre 2010.
  4. (en) Defensive struggles it Alexei Ramirez hard, Toni Ginnetti, Chicago Sun-Times, 25 juin 2013.
  5. (en) 2013 Major League Baseball Fielding Leaders, baseball-reference.com.
  6. (en) 2013 American League Fielding Leaders, baseball-reference.com.
  7. (en) Alexei sets White Sox record with 16-game streak, Joe Popely / MLB.com, 18 avril 2014.
  8. (en) Ramirez nears Frank Thomas territory, Doug Padilla, ESPN Chicago, 16 avril 2014.
  9. (en) Quintana, White Sox lose touch in rough fourth inning, Scott Merkin / MLB.com, 19 avril 2014.
  10. (en) 2014 All-Star Game rosters, MLB.com, 13 juillet 2014.
  11. a et b (en) Statistiques d'Alexei Ramírez en Ligue majeure sur baseball-reference.com

Liens externes[modifier | modifier le code]