Alessandro Casolani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nativité et adoration des bergers

Alessandro Casolani ou Casolano ou Alessandro della Torre (Mensano, 1552 - Sienne, 1606) est un des derniers peintres italiens de l'école siennoise de la Renaissance.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève de Arcangelo Salimbeni et de Cristoforo Roncalli, ses œuvres se trouvent principalement dans les églises de Sienne, les musées de la ville[1] et quelques unes sont conservées à Naples et à Gênes.

Bernardino Capitelli[2], Sebastiano Folli Vincenzo Rustici et Giovanni Bilivert furent de ses élèves.

Son fils Ilario Casolano fut également peintre.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Angelo annunciante et Vergine annunciata, retables en huile sur toile, conservés à la Banque Monte dei Paschi di Siena[3] ;
  • il Cristo Benedicente, Santa Maria della Scala en 2006 ;
  • Dame en rouge avec un petit chien, exposé à Rouen en 2006 ;
  • I cavalieri dell’Apocalisse et L’apertura del quinto sigillo, tympans (1600-1601), Oratorio della S.S. Trinità, pour la Contrada di Valdimontone (du bélier) :
  • Tableaux signés au Santuario-Casa di Santa Caterina ;
  • Portrait de femme de profil, Cleveland Museum of Art :
  • Natività di Nostro Signore e Adorazione dei pastori et Transito della Beata vergine Maria, collegiata di Radicondoli ;
  • Adoration de l'Enfant, Duomo de Sienne :
  • Crucifixion avec la Vierge Marie, saint Jérôme et saint François et le donataire Andrea Francesco Maria Piccolimini évêque de Pienza et Montalcino (1583), Musée d'Art Sacré de Grosseto ;
  • Nombreux dessins au département des Arts graphiques du musée du Louvre, à Paris.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Monte dei Paschi di Siena
  2. qui fit son portrait en 1634
  3. mps.it

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) James R. Hobbes, Picture collector's manual adapted to the professional man, and the amateur, T&W Boone, 29 Bond Street; Digitized by Googlebooks,‎ 1849 (lire en ligne), p. 46
  • (en) Michael Bryan et Robert Edmund Graves (éditeur), Dictionary of Painters and Engravers, Biographical and Critical, vol. 1 : A-K, York St. #4, Covent Garden, London; Original from Fogg Library, numérisé le 18 mai 2007, George Bell and Sons,‎ 1886 (lire en ligne), p. 246–247

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :