Niccolò Pomarancio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pomarancio.
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Niccolò Circignani.
Sainte Domitille avec Saints Nérée et Achille, huile sur toile (1598-99), 275 × 170 cm, Église Santi Nereo e Achilleo, Rome

Cristoforo Roncalli, plus connu sous le nom de Niccolò Pomarancio, (né v. 1553 à Pomarance, dans la province de Pise en Toscane et mort en 1626 à Rome) est un peintre italien maniériste de la seconde moitié du XVIe et du début du XVIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après sa formation à Florence, Cristoforo Roncalli se déplace vers Sienne vers 1575 où il peint la décoration de l'autel : Vierge et l'Enfant avec les saints Antoine et Agathe (1576, Museo dell'Opera Metropolitana del Duomo de Sienne) et des scènes tirées des Métamorphoses d'Ovide (Palais Bindi, Sienne) pour Ippolito Agostini.

Vers 1582 il est à Rome. Sa première grande œuvre, deux fresques pour l'Oratoire du Santissimo Crocifisso de San Marcello, illustre des événements de l'histoire de la confraternité du dit crucifix (1583 - 1584). Ces fresques, de même que le cycle de fresques décrivant la Passion du Christ et la Vie de saint Paul, respectivement dans les chapelles Mattei et Della Valle de l'église Sainte-Marie d'Aracœli (1585 - 1590), sont encore dans le maniérisme du XVIe siècle.

En revanche, les peintures de plusieurs épisodes de la vie de saint Philippe Néri à Santa Maria in Vallicella (1596 - 1599) sont plutôt caractérisées par le réalisme et les contrastes dramatiques de lumière et d'ombre. C'est une nouvelle phase dans le développement artistique de Pomarancio, de même que la décoration d'autel réalisée en 1598 - 1599, représentant Sainte Domitille avec les saints Nérée et Achille (Église Santi Nereo e Achilleo, Rome), où l'on sent une tendance classique, ainsi que les fresques de l'abside de la basilique Santi Giovanni e Paolo de Rome. Pour le jubilé de 1600, il peint le Baptême de Constantin et le portrait de Saint Simon dans le transept de Saint-Jean-de-Latran (vers 1599), et il dessine les mosaïques de la Chapelle clémentine dans Saint-Pierre (vers 1600). Dans les deux cas, il travaille sous la direction du Cavalier d'Arpin.

Ses dernières années sont occupées à des cycles de fresques dans la nouvelle sacristie (1605 - 1610) et la coupole (1609 - 1615), détruite de la basilique Sainte-Marie-de-Lorette à Loreto.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Sienne 
Rome 
Autres 
  • Mosaico della Cappella Clementina (1600), Basilique Saint-Pierre, Vatican,
  • Madonna con Gesù bambino benedicente, huile sut toile, 123 × 97  cm, 1600 env, Galleria Nazionale delle Marche, Urbino
  • Madonna con Bambino, Sant'Agostino, Santa Maria Maddalena e angeli, huile sur toile , 253 × 166  cm, (1610-1615), Pinacothèque de Brera, Milan,
  • La Presentazione al Tempio, église San Vito, Recanati,
  • Santa Chiara e Santa Margherita da Cortona (attribution), église des Cappuccini, Recanati,
  • Storie della vita della Madonna, (1606-1610) Basilica della Santa Casa, Sala del Tesoro, Loreto,
  • fresques de la couopole Sainte Maison de Lorette (perdus), Loreto
  • Soffitto di Palazzo Gallo, Palazzo Gallo, Osimo,
  • San Giuseppe che libera le anime del Purgatorio, (attribution), Pinacothèque communale, Potenza Picena,
  • Crocifissione, Pinacohèque communale, Potenza Picena,
  • Madonna della Misericordia, église della Misericordia, San Severino Marche,
  • Madonna del Carmelo, (attribution), Pinacothèque paroissiale, Corridonia
  • Madonna in trono con Bambino e Santi, (1595) (attribution), oratoire Santa Maria Annunziata, localité Carvisi-Cabanetti, Mapello,
  • Santi nursini, début XVIIe siècle Cathédrale de Norcia, Norcia[1]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (it)Macerata e il suo territorio: la Pittura di Giuseppe Vitalini Sacconi
  • (it)Romano Cordella, Norcia e territorio.
  • (it)Ernst Gombrich - Dizionario della Pittura e dei Pittori - Einaudi Editore (1997)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cfr. Romano Cordella, Norcia e territorio.

Sur les autres projets Wikimedia :