Aldrine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aldrine
Aldrine
Identification
Nom IUPAC 1,2,3,4,10,10-hexachloro-1,4,4a,5,8,8a-hexahydro-1,4-endo,exo-5,8-diméthanonaphtalène
Synonymes

Hexachlorodiméthanonaphtalène; hexachloro-1,2,3,4,10,10-hexahydro-1,4,4a,5,8,8a-exodiméthano-1,4,5,8-naphtalène; HHDN, Aldrex, octalen, Seedrin

No CAS 309-00-2
No EINECS 206-215-8
PubChem 222549
SMILES
InChI
Apparence Solide sous forme de cristaux, incolore, inodore
Propriétés chimiques
Formule brute C12H8Cl6  [Isomères]
Masse molaire[1] 364,91 ± 0,022 g/mol
C 39,5 %, H 2,21 %, Cl 58,29 %,
Propriétés physiques
fusion 104 à 105 °C[2]
ébullition à 0,267 kPa : 145 °C[2]
Solubilité 0,01415 mg·l-1 (25 °C)
Masse volumique 1,6 g·cm-3[2]
Point d’éclair 186,1 °C
Pression de vapeur saturante à 20 °C : 0,009 Pa[2]
Précautions
Directive 67/548/EEC
Toxique
T
Dangereux pour l’environnement
N



Transport
60/66
   2761   
[4]
NFPA 704

Symbole NFPA 704

 
SGH[6]
SGH06 : ToxiqueSGH08 : Sensibilisant, mutagène, cancérogène, reprotoxiqueSGH09 : Danger pour le milieu aquatique
Danger
H301, H311, H351, H372, H410,
Classification du CIRC
Groupe 3 : Inclassable quant à sa cancérogénicité pour l'Homme[5]
Inhalation Convulsion
Ingestion Nausée, Vomissement, Anorexie
Écotoxicologie
LogP 7,4[2]
Composés apparentés
Autres composés
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

L'aldrine est un insecticide chloré, non biodégradable. Il est considéré comme un POP (polluant organique persistant). Il a été utilisé au Canada pendant plus de 25 ans pour tuer les insectes dans les cultures, les forêteries et dans les industries.

Précaution[modifier | modifier le code]

La Loi sur la santé et la sécurité du travail vise l'élimination des dangers à la source. Lorsque des mesures d'ingénierie et les modifications de méthode de travail ne sont pas suffisante pour réduire l'exposition à cette substance, le port d’équipement de protection individuelle peut être obligatoire. Ces équipements de protection doivent être conformes à la réglementation.

Voies respiratoires: Porter un appareil de protection respiratoire si la concentration dans le milieu de travail est supérieure à la VEMP (0,25 mg·m-3).

Peau: Porter un appareil de protection de la peau. La sélection d'un équipement de protection de la peau dépend de la nature du travail à effectuer.

Yeux: Porter un appareil de protection des yeux s'il y a risque d'éclaboussures. La sélection d'un protecteur oculaire dépend de la nature du travail à effectuer et, s'il y a lieu, du type d'appareil de protection respiratoire utilisé.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. a, b, c, d et e ALDRINE, fiche de sécurité du Programme International sur la Sécurité des Substances Chimiques, consultée le 9 mai 2009
  3. « aldrine » sur ESIS, consulté le 31 mars 2009
  4. Entrée de « Aldrin » dans la base de données de produits chimiques GESTIS de la IFA (organisme allemand responsable de la sécurité et de la santé au travail) (allemand, anglais), accès le 31 mars 2009 (JavaScript nécessaire)
  5. IARC Working Group on the Evaluation of Carcinogenic Risks to Humans, « Evaluations Globales de la Cancérogénicité pour l'Homme, Groupe 3 : Inclassables quant à leur cancérogénicité pour l'Homme », sur http://monographs.iarc.fr, CIRC,‎ 16 janvier 2009 (consulté le 22 août 2009)
  6. Numéro index 602-048-00-3 dans le tableau 3.1 de l'annexe VI du règlement CE N° 1272/2008 (16 décembre 2008)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]