Albert R. Meyer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Albert Ronald da Silva Meyer

Naissance 1941
Institutions Massachusetts Institute of Technology
Diplôme Université Harvard
Directeur de thèse Patrick C. Fischer (en)
Étudiants en thèse Edward M. McCreight, Nancy Lynch, Leonid Levin, Jeanne Ferrante (en), Charles Rackoff, Larry Stockmeyer (en), David Harel (en), Joseph Y. Halpern, John C. Mitchell (en)
Renommé pour Hiérarchie polynomiale

Albert Ronald da Silva Meyer (né en 1941) est professeur d'informatique au Massachusetts Institute of Technology (MIT).

Biographie[modifier | modifier le code]

Albert Meyer a fait toutes ses études supérieures à l'université de Harvard. Il soutient un doctorat Ph. D. en 1972 en mathématiques appliquées, préparé sous la direction de Patrick C. Fischer (en)[1]. Il occupe de 1967 à 1969 un poste de professeur assistant en informatique à l'université Carnegie-Mellon, et il est en poste au MIT comme professeur depuis 1969. En février 1991, il est nommé sur une chaire de Hitachi America.

Recherche[modifier | modifier le code]

L'une des contributions importantes d'Albert Meyer est l'article écrit avec Larry Stockmeyer (Meyer et Stockmeyer 1972) introduisant la hiérarchie polynomiale. Cette hiérarchie fait maintenant partie des notions de base en théorie de la complexité[2].

Il a dirigé les thèses de Ph.D. d'un nombre imposant de d'étudiants dont de nombreux sont devenus des scientifiques informaticiens réputés, parmi lesquels Edward M. McCreight, Nancy Lynch, Leonid Levin, Jeanne Ferrante (en), Charles Rackoff, Larry Stockmeyer (en), David Harel (en), Joseph Y. Halpern, et John C. Mitchell (en).

Il est éditeur-en-chef du journal d'informatique théorique Information and Computation (en).

Distinctions[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • Albert R. Meyer et Larry J. Stockmeyer, « The equivalence problem for regular expressions with squaring requires exponential space », dans Proc. 13th Annual Symposium on Switching and Automata Theory, 25-27 octobre 1972,‎ 1972 (lien DOI?), p. 125–129. DOI:10.1109/SWAT.1972.29

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) Albert Ronald da Silva Meyer sur le site du Mathematics Genealogy Project.
  2. C'est par exemple le sujet du chapitre 5 du livre d'Arora et Barak.
  3. « M », Members of the American Academy of Arts & Sciences: 1780–2005.
  4. « ACM Fellows », Association for Computing Machinery,« ACM: Fellows Award / Albert R Meyer », Association for Computing Machinery « pour ses avances fondamentales en théorie de complexité et en sémantique de la programmation, et ses services exceptionnels et la formation d'étudiants avancés ».

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Albert R. Meyer » (voir la liste des auteurs)

Référence[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]