Acropora

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Polypes d'une branche d'Acropora.
Acropora sp.

Les Acropora forment un genre de coraux durs. Ils sont parmi les coraux les plus courants de notre époque.

Description[modifier | modifier le code]

Les acropores ou Acropora (du latin scientifique et du grec, « pores au sommet ») est un genre d'anthozoaires zooxanthellés coloniaux, ou coraux hermatypiques. Leur forme varie selon le milieu du buissonnant et branchu au tabulaire en plaque horizontale, mais n'est presque jamais réticulée ou massive. Anatomiquement[1], les acropores ne sont pas très différents des autres organismes coralliens, et élaborent leur squelette à partir du même matériau calcaire : l'aragonite. Ce sont des espèces à croissance rapide : jusqu'à 8cm/an pour Acropora formosa[2]. La plupart des espèces sont rouges, brunes ou vertes, avec des exceptions plus colorées (bleues, jaunes, violettes...) appréciées des aquariophiles.

Les polypes ne sont visibles que la nuit[3].

Les Acropora forment le groupe de coraux le plus important et le plus abondant dans les récifs actuels, dans toutes les mers tropicales du globe.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Les formes des colonies sont très variables, y compris au sein d'une même espèce, mais se caractérisent par une croissance rapide et une extension importante, avec un squelette léger (et donc fragile). Les corallites sont de deux types, radiales et axiales ; elles sont disposées densément, et de forme incurvée[3].

Habitat et répartition[modifier | modifier le code]

Ce sont des coraux qui ont besoin d'un ensoleillement fort : en conséquence on les trouve principalement entre les tropiques, dans des eaux claires et à faible profondeur (max 50m, suivant la limpidité de l'eau). Ils craignent la pollution et les variations de salinité, et meurent si la température de l'eau descend en dessous de 20°C[2]. Ils peuvent vivre dans des eaux très pauvres en nutriments grâce à la photosynthèse[4].

Écologie et comportement[modifier | modifier le code]

Les Acropora sont des coraux durs, constructeurs de récifs. Ils font partie des espèces responsables de la formation de barrières de corail, qui abritent la plus grande biodiversité de notre planète[2].

Comme tous les coraux durs, les Acropora vivent en endosymbiose avec de minuscules algues appelées zooxanthelles, qui leur fournissent des hydrates de carbone complexes telles que des sucres grâce à la photosynthèse, en échange d'azote organique et de dioxyde de carbone. Outre la photosynthèse, ces coraux se nourrissent aussi selon un régime carnivore. Ils le font la nuit, en attrapant le zooplancton par leurs polypes. Ceux-ci sont rétractés pendant la journée[2].

Les Acropora ont une forme complexe offrant de nombreuses cachettes à un extraordinaire cortège d'espèces associées, comme les poissons des genress Chromis et Dascyllus. Ce sont donc des espèce fondatrices d'une importance capitale pour l'équilibre de l'écosystème[2].

Ces coraux à croissance rapide sont parmi les proies préférées des animaux corallivores, comme les poissons-perroquets et l'étoile de mer corallivore Acanthaster planci[2].

Ces coraux sont particulièrement exposés à l'énigmatique épidémie de blanchissement des coraux.

Liste des espèces[modifier | modifier le code]

Selon World Register of Marine Species (23 novembre 2013)[3] :


Groupe d'Acanthaster planci dévorant un Acropora tabulaire en Australie. Cette étoile de mer venimeuse est un des principaux prédateurs du corail.

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Biologie des coraux durs hermatypiques sur Acropora-sp.fr
  2. a, b, c, d, e et f « Les coraux Acropora », sur Nausicaa (consulté le 23 novembre 2013)
  3. a, b et c World Register of Marine Species, consulté le 23 novembre 2013
  4. « Les Acropora », sur Reef Guardian (consulté le 23 novembre 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]