Acide faible

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En chimie, un acide faible est un acide qui ne se dissocie pas totalement dans l'eau.

Définition[modifier | modifier le code]

Lorsqu'un acide faible AH est mis en présence d'eau, la réaction suivante a lieu :

AH+H_2O \rightleftharpoons A^- + H_3O^+

La réaction n'est pas totale mais équilibrée[1] : il reste toujours de l'acide AH en solution.

On classe les acides faibles en fonction de leur constante d'acidité, c'est-à-dire en fonction de leur capacité à plus ou moins se dissocier en présence d'eau. On estime qu'un acide est faible lorsque son pKa est supérieur à 0. Pour un pKa supérieur à 14 on dit qu'il est indifférent. Un acide est d'autant plus faible que son pKa est élevé. Sa base conjuguée est donc d'autant plus forte et moins stable que ce même pKa est élevé.


Exemples d'acides faibles[modifier | modifier le code]

Acides organiques[modifier | modifier le code]

Les acides carboxyliques (acide méthanoïque, acide acétique) sont des acides faibles.

Acides minéraux[modifier | modifier le code]

L'acide fluorhydrique, l'acide hypochloreux, Acide borique ou encore l'acide sulfureux sont des acides faibles.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir les articles détaillés constante d'équilibre et équation chimique.


Voir aussi[modifier | modifier le code]