Abbaye de Latroun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arabic albayancalligraphy.svg Cette page contient des caractères arabes. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Toron.
Abbaye de Latroun
Image illustrative de l'article Abbaye de Latroun
L'abbaye de Latroun
Présentation
Culte Catholicisme
Type Abbaye
Rattachement Ordre cistercien de la stricte observance
Début de la construction 1890
Géographie
Pays Drapeau d’Israël Israël
Région Vallée d'Ayalon
Coordonnées 31° 49′ 53″ N 34° 58′ 59″ E / 31.831473, 34.98309231° 49′ 53″ Nord 34° 58′ 59″ Est / 31.831473, 34.983092  

Géolocalisation sur la carte : Israël

(Voir situation sur carte : Israël)
Abbaye de Latroun

L'abbaye de Latroun se situe à 15 kilomètres à l'ouest de Jérusalem à la frontière entre la Cisjordanie et Israël. Elle abrite actuellement des moines de l'Ordre cistercien de la stricte observance (Trappistes) et est réputée pour son vin.

L'abbaye[modifier | modifier le code]

L'abbaye fut fondée en 1890 par des moines trappistes venant de l'abbaye de Sept-Fons en France. Ils plantèrent le premier vignoble en 1898, suivi rapidement par des travaux de défrichements et des plantations d'oliviers, de vignes, de céréales et d'agrumes. Les religieux furent expulsés pendant la Première Guerre mondiale[1]. L'endroit fut l'objet de vifs combats pendant la bataille de Latroun en 1948 et passa sous le pouvoir jordanien après la guerre. En 1970, les moines de l'abbaye prêtèrent une partie de leur terre pour la fondation du village de la paix Neve Shalom - Wahat as Salam.

Le Toron des chevaliers[modifier | modifier le code]

Une forteresse nommée le Toron des chevaliers se trouvait sur la colline occupée par l'abbaye. Il n'en reste que quelques ruines. Une autre forteresse appelée aussi le Toron des chevaliers ou Toron au Liban faisait partie de la seigneurie de Toron dans le Royaume de Jérusalem.

Emmaüs[modifier | modifier le code]

A moins d'un kilomètre à l'est de l'abbaye se trouve le site d'Emmaüs Nicopolis, un des sites souvent cité comme l'emplacement de l'Emmaüs cité dans la Bible. C'est aussi le site du village arabe d'`Imwas (ou `Amwas) (arabe : عمواس, ʿimwās/ʿamwās) détruit en 1967 après la bataille de Latroun.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]