Toron des chevaliers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Toron
Image illustrative de l'article Toron des chevaliers
Fin construction 1105
Coordonnées 33° 11′ 43″ N 35° 24′ 44″ E / 33.195406, 35.412272 ()33° 11′ 43″ Nord 35° 24′ 44″ Est / 33.195406, 35.412272 ()  
Pays Drapeau du Liban Liban
District Bint-Jbeil
Village Tibnine

Géolocalisation sur la carte : Liban (administrative)

(Voir situation sur carte : Liban (administrative))
Toron

Le Toron (arabe : تبنين, Tebnīne) est une forteresse ayant appartenu aux croisés au Liban sur la route de Tyr à Damas. Elle se trouve dans l'actuel village de Tibnine.

Nom[modifier | modifier le code]

Le château de Toron doit son nom au vieux français qui signifie "éminence" ou "colline isolée" certainement dû à sa situation géographique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Toron se situe dans la seigneurie de Toron dans le royaume de Jérusalem. Il fut construit par Hugues de Falkenberg en 1105 pour aider à la réduction de la ville de Tyr encore aux mains des Fatimides. À la mort de Hugues de Falkenberg, comme le château était sans défenses, l'émir Izz al-Mulk voulut s'emparer du château mais le roi Baudoin Ier inféoda celui-ci au seigneur Gervais de Bazoches qui mourut peu après, exécuté sur la place de Damas.

Le château revint alors au seigneur Onfroy Ier de Toron. Il fut alors successivement hérité par ses descendants Onfroy II de Toron et Onfroy IV de Toron. Banias, qui fut donné à Baudoin II par les Assassins en 1128, a été hérité par Onfroy II lorsqu'il se maria avec la fille de Renier Brus, seigneur de Banias et d'Assebebe. Onfroy II céda une partie de Banias et de Chastel Neuf aux Hospitaliers en 1157. Banias et Toron furent fusionnés jusqu'à ce qu'ils tombent aux mains de Nur ad-Din en 1164 avant d'être récupéré.

Le château de Toron est resté une forteresse croisée jusqu'en 1187 avant de tomber au main de Saladin. Dix ans plus tard, en 1197, le Toron des Chevaliers fut assiégé par les croisés allemands de la troisième croisade. Le château fut démantelé par le sultan Malik al-Mu'azzam qui désirait les échanger. Le château de Toron fut rétrocédé en 1229 aux Francs, deux après la mort de Malik al-Mu'azzam le 11 novembre 1127 par l'empereur allemand Frédéric II.

Il sera définitivement perdu pour les croisés en 1266.

Liste des Seigneurs de Toron[modifier | modifier le code]

  • Hugues de Falkenberg (1105-1107)
  • Onfroy Ier de Toron (env.1109-1136)
  • Onfroy II de Toron (avant 1137-1179)
    • Onfroy III: mort avant son père
  • Onfroy IV de Toron (1179-1183)
  • Domaine royal de 1183 à 1187
  • Onfroy IV (restitution) (1190-1192)
    • Occupation musulmane jusqu'en 1229
  • Alix d'Arménie (1229-1236 (petite-fille de Onfroy III)
  • Marie d'Antioche et d'Arménie (1236-1239) (fille d'Alix et arrière-petite-fille d'Isabelle, fille d'Onfroy III)
    • Occupation Musulmane de 1239 jusqu'en 1241
  • (Philippe de Montfort) (1241-1257)
  • Jean de Montfort (1257-1283) mais le château fut perdu en 1266

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

De nos jours, il ne subsiste presque plus rien mis à part les substructions ainsi que quelques assises de gros blocs.

Le château possédait une alimentation en eau grâce à un berquil situé à l'extérieur de l'enceinte. De plus, à l'intérieur du château, avait été construite une chapelle castrale dédiée à la Vierge.

Remarque[modifier | modifier le code]

Un site homonyme se trouve en Israël à l'emplacement de l'Abbaye de Latroun.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]