1re division aéroportée (Royaume-Uni)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 1re division.
1re division aéroportée britannique
Période
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Branche British Army
Type Division parachutiste
Rôle Opération aéroportée
Effectif 10 000 personnes
Guerres Seconde Guerre mondiale
Batailles Opérations Colossus, Biting, Freshman, Husky, Avalanche, Market Garden, Fustian, Campagne de Tunisie, Danemark, Norvège
Commandant historique Général Browning
Général Urquhart

La 1re division aéroportée britannique est une unité de parachutistes créée pendant la Seconde Guerre mondiale durant laquelle elle subit de nombreuses pertes et notamment lors de l'opération Market Garden, qui l'a rendue célèbre dans sa défense du pont d'Arnhem.

Elle fut également la première division à porter le Maroon beret (en) plus connu en France sous le nom de béret amarante ou béret rouge.

Création et historique[modifier | modifier le code]

Création[modifier | modifier le code]

La 1re division aéroportée fut créée le et mise sous le commandement du général Browning. Constituée à sa création de la 1re brigade parachutiste et de la 1re brigade aérotransportable, elle est renforcée en juillet 1942 par la 2e brigade de parachutistes et atteint ainsi la dimension d'une division.

Afrique du Nord[modifier | modifier le code]

À la fin de 1942, la 1re brigade parachutiste étant envoyée en Afrique du Nord pour participer à la guerre du désert, la 3e brigade parachutiste lui est rattachée afin de compléter les effectifs.

Le , la division, sous le commandement du général Hopkinson est envoyée en Afrique du Nord et rejoint la 1re brigade parachutiste. Elle laisse derrière elle la 3e brigade, qui formera la base de la 6e division aéroportée.

Sicile et Italie[modifier | modifier le code]

Les 1re brigade parachutiste et 1re brigade aérotransportée participent à l'invasion de la Sicile. Notamment à l'opération Ladbroke. Le 9 septembre 1943, l'unité reçoit l'ordre d'avancer sur Tarente, en Italie. Immédiatement après la prise du port, les 2e et 4e brigades de parachutistes (la 4e brigade vient de rejoindre la division) avancent à l'intérieur des terres. Le général Hopkinson est tué et le commandement est alors confié au général Down qui commandait alors la 1re brigade parachutistes.

En novembre, la division reçoit l'ordre de retourner en Angleterre alors que sa 2de brigade parachutiste est détachée et reste en Italie en tant qu'unité distincte.

Débarquement et Normandie[modifier | modifier le code]

En , le général Urquhart reçoit le commandement de la division. Lors du D Day, la division est placée en réserve tandis que la 6e division aéroportée britannique est parachutée dans le ciel de France. Au cours des premières phases des combats en Normandie, il fut prévu de faire sauter la division au sud de la ville de Caen en soutien à l'opération Perch, mais l'armée de l'air s'y opposa la considérant comme trop risquée pour les hommes de la division et les pilotes chargés de les transporter.

Le , la division est intégrée à la 1re armée aéroportée alliée.

Entre la Normandie et Arnhem (Opération Market Garden), environ 17 opérations aéroportées furent prévues pour la 1st Airborne, mais elles ont toutes été annulées pour une raison ou une autre, généralement parce que les unités terrestres progressaint si rapidement qu'elles dépassaient les objectifs fixés. Pour cette raison, la division reçu le nom de Division Stillborn.

Opération Market Garden[modifier | modifier le code]

Robert Urquhart posant devant le quartier général britannique durant l'Opération Market Garden

Commandants de la division[modifier | modifier le code]

  • 1941 - 1943 : général Browning
  • 1943 - 1943 : général Hopkinson (tué au combat)
  • 1943 - 1944 : général Down
  • 1944 - 1944 : général Urquhart

Constitution[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographies[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]