Îles Auckland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Auckland.
Îles Auckland
Auckland Islands (en)
Carte topographique des îles Auckland.
Carte topographique des îles Auckland.
Géographie
Pays Drapeau de Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
Archipel Aucun
Localisation Océan Pacifique
Coordonnées 50° 42′ 00″ S 166° 05′ 00″ E / -50.7, 166.083333 ()50° 42′ 00″ S 166° 05′ 00″ E / -50.7, 166.083333 ()  
Superficie 606 km2
Nombre d'îles Sept
Île(s) principale(s) Île Auckland, île Adams
Point culminant Mont Dick (659 m sur Île Adams)
Géologie Îles volcaniques
Administration
Statut Fait partie des îles sub-antarctiques de Nouvelle-Zélande
Démographie
Population Aucun habitant
Autres informations
Découverte Au moins XIIIe siècle
Fuseau horaire UTC+12

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Zélande

(Voir situation sur carte : Nouvelle-Zélande)
Îles Auckland
Îles Auckland
Archipels de Nouvelle-Zélande

Les îles Auckland, en anglais Auckland Islands, en māori Motu Maha, forment un archipel néo-zélandais inhabité situé à environ 465 kilomètres au sud de Bluff, sur l'île du Sud.

Géographie[modifier | modifier le code]

Topographie[modifier | modifier le code]

Baigné par l'océan Pacifique Sud, cet archipel est constitué de sept îles : l'île Auckland, la plus grande, l'île Adams, l'île Enderby, l'île Disappointment, l'île Ewing, l'île Dundaset et l'île Green.

L'île Auckland mesure environ 42 kilomètres de longueur pour une superficie de 510 km2. Très montagneuse, les principaux sommets sont le Cavern Peak (650 mètres), le mont Raynal (635 mètres), le mont D'Urville (630 mètres), le mont Easton (610 mètres) et la Tour de Babel (550 mètres).

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Faune et flore[modifier | modifier le code]

Les îles comptent une forte population de lion de mer de Nouvelle-Zélande.

Histoire[modifier | modifier le code]

François Édouard Raynal, naufragé sur les îles Auckland.

Il existe des preuves de la découverte de l'archipel par les Polynésiens, des restes de campement datant du XIIIe siècle ont été retrouvés au nord sur l'île Enderby[1].

Abraham Bristow, un chasseur de baleines, les redécouvre en 1806 et les nomme Lord Auckland's le 18 août 1806, en l'honneur du père de son ami, William Eden, 1er baron Auckland. Les Britanniques en prennent possession l'année suivante. Les explorateurs Jules Dumont d'Urville et James Clark Ross y accostent respectivement en 1839 et en 1840.

Durant le XIXe siècle, des bases temporaires de baleiniers et de pêcheurs s'y installent. En 1846, Charles Enderby propose de créer une communauté basée sur l'agriculture et la chasse à la baleine. Cette tentative qui s'installe à Port Ross en 1850 échoue deux ans plus tard.

Carnley Harbour a été le lieu de naufrage du Grafton qui a été relaté par François Édouard Raynal. Dans Les naufragés ou Vingt mois sur un récif des Îles Auckland, le Français relate comment avec ses quatre compagnons, Thomas Musgrave, Alexandre (dit Alick) Mac-Larren, George Harris et Henri (dit Harry) Forgès (respectivement citoyens américain, norvégien, anglais et portugais), ils apprennent à y survivre une vingtaine de mois entre janvier 1864 et 1865.

Elles sont incorporées au territoire néo-zélandais en 1863.

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Wise's New Zealand Guide (4th ed.) (1969). Dunedin: H. Wise & Co. (N.Z.) Ltd.
  • Appendix to the Journals of the House of Representatives of New Zealand (1863, Session III Oct-Dec) (A5)

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :