Étienne de La Vaissière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vaissière.

Étienne de la Vaissière est un historien français, directeur d'études à l’École des hautes études en sciences sociales, né le 5 novembre 1969 à Dijon[1]. Il enseigne l’histoire de l’Asie centrale médiévale, et est spécialiste de l’histoire économique et sociale de la région du IVe au IXe siècles, avant et après l’arrivée de l’islam.

Biographie[modifier | modifier le code]

Étienne de la Vaissière est né le 5 novembre à Dijon. En 1990, il intègre l'École normale supérieur d'Ulm et obtient l'année suivante à la fois la licence de philosophie à Paris I et la licence d'histoire à Paris IV. En 1992, il poursuit ses études en histoire et passe sa maitrise d'histoire du Haut Moyen Âge à Paris X Nanterre avec pour thème «L’Hagiographie irlandaise d’après le Codex de Salamanque». Après avoir obtenu l'agrégation d'histoire en 1993, il passe son DEA d'histoire du Haut Moyen Âge toujours à Nanterre avec pour sujet : « Histoire du sixième âge: le passé biblique et l’historiographie du VIe au VIIIe siècle » qu'il soutient en 1995. La même année il devient allocataire-moniteur normalien puis attaché temporaire d'enseignement et de recherche à l'INALCO où il enseigne l'histoire russe, l'histoire de l'Asie centrale et l'histoire musulmane[1].

En 1999, il soutient sa thèse à l’École Pratique des Hautes Études (EPHE) « Histoire des marchands sogdiens » dirigé par P. Bernard et devient maitre de conférence en septembre 2000 à l'EPHE, section des sciences historiques et philologiques dans la spécialité « Histoire de l'Asie centrale médiévale ». En 2006, il soutient son Habilitation à diriger des recherches (HDR) à Paris X Nanterre sur le thème « Élites d’Asie centrale (Ve-Xe siècle). Essais d’histoire sociale ». En 2011, il devient directeur d'études à l'EHESS[1].

Publications (ouvrages)[modifier | modifier le code]

  • Histoire des marchands sogdiens, Collège de France/De Boccard, Paris, 2002 (réed. 2004) (traduit en anglais, chinois et japonais)
  • Avec Éric Trombert (dir.), Les Sogdiens en Chine, École française d’Extrême-Orient, Paris, 2005
  • Avec Matteo Compareti (dir.), Royal Nawruz in Samarkand, supplément à la Rivista degli Studi Orientali, 2006
  • Avec M. Ghose "Hephtalites", dans Bulletin of the Asia Institute, 2007. [1]
  • Samarcande et Samarra. Élites d'Asie centrale dans l'empire abbasside, Peeters, Louvain, 2007
  • Islamisation de l'Asie centrale. Processus locaux d'acculturation du VIIe au XIe siècle (actes du colloque du même nom organisé en novembre 2007 au Collège de France), Peeters, Louvain, 2008.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Fiche biographique sur le site de l'EPHE » (consulté le 5 juillet 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]