Mouvement démocratique et social (Maroc)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mouvement démocratique et social.
Mouvement démocratique et social
Présentation
Secrétaire général Mahmoud Archane
(depuis le 15 juin 1996)
Fondation 15 juin 1996
Mahmoud Archane
Siège Drapeau : Maroc Rabat
Symbole Palmier[1]
Couleurs vert
Représentation
Représentants
2 / 395
Conseillers
0 / 270
Ministres
0 / 31

Le Mouvement démocratique et social est un parti politique marocain de centre-droit créé par l'ancien commissaire de police Mahmoud Archane. Le parti est né d'une scission avec le Mouvement national populaire le 15 juin 1996. Lors des législatives de 2011 le parti a obtenu deux sièges sur les 395 constituant la chambre basse du parlement marocain.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Mouvement démocratique et social est né d'une scission du Mouvement national populaire à la veille des élections législatives de 1997 et la révision constitutionnelle du 13 septembre 1996. Lors des législatives de 1997, le parti obtient 32 sièges en arrivant 6e dans la course, mais préfère ne pas participer au gouvernement de l'alternance dirigée par le socialiste Abderrahman el-Youssoufi et rester dans l'opposition.

Le 14 novembre 2011, lors de la campagne aux élections législatives de 2011, un candidat du MDS dans la circonscription de Sidi Slimane a été arrêté en flagrant délit de corruption, il sera condamné à deux ans de prison. Cette affaire pèsera lourd sur les résultats du parti qui perdra sept sièges par rapport au dernier scrutin de 2002 et n'obtiendra que deux dans tous le royaume[2].

Le 12 décembre 2011, le parti annonce son soutien au gouvernement Benkiran à la suite de la victoire du Parti de la justice et du développement dans les élections législatives[3].

Représentation Législative[modifier | modifier le code]

Le Mouvement démocratique et social a participé à toutes les élections législatives depuis sa création en 1997. Lors de sa première participation aux législatives de 1997, le parti a obtenu 32 sièges sur les 325 de la Chambre des représentants. Lors des législatives de 2002, le parti a obtenu 7 sièges sur les 325 de la Chambre des représentants, en arrivant 12e dans le scrutin. Lors des législatives de 2007, le parti a obtenu 9 sièges sur les 325 de la Chambre des représentants.

Lors des législatives de 2011, le parti a perdu sept sièges par rapport au dernier scrutin de 2007 et n'a obtenu que deux sièges sur les 395 constituant la chambre basse du parlement marocain.

Évolution du MDS depuis sa création en 1996
Législatives 1997 2002 2007 2011
Nombre de sièges 32/325 7/325 9/325 2/395
Rang 6e 12e 9e 10e

Représentation communale[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] « Arrêté du ministre de l'Intérieur no 2914-11 du 30 kaada 1432 (28 octobre 2011) fixant les symboles attribués aux listes de candidatures ou aux candidats appartenant aux partis politiques », Bulletin officiel du Royaume du Maroc, no 5992,‎ 3 novembre 2011, p. 2386-2387 (lire en ligne)
  2. Législatives 2011 : 2 ans de prison pour corruption, bladi.net, 24/11/2011
  3. Les petits partis jouent les séducteurs, Le Soir Échos, 16/12/2011