Æthelstan Demi-Roi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Æthelstan (homonymie).

Æthelstan, surnommé « Demi-Roi » (Half-King en anglais) est un ealdorman anglo-saxon sous les règnes des rois d'Angleterre Æthelstan, Edmond et Eadred.

Famille[modifier | modifier le code]

Æthelstan est le fils d'Æthelfrith, ealdorman du sud-est de la Mercie sous le règne d'Æthelred II de Mercie et de son épouse Æthelflæd, la « Dame des Merciens ». Un des frères d'Æthelstan, nommé Æthelwold, est ealdorman de l'est du Wessex (Kent et Sussex) et un autre, Eadric, contrôle la partie centrale du Wessex (Hampshire et Wiltshire).

Son épouse Ælfwynn est une riche et noble dame, originaire des Midlands, dont le patrimoine forme ensuite le noyau des domaines de l'abbaye de Ramsey. Elle est la mère nourricière du futur roi Edgar, qui est élevé dans la maison d'Æthelstan avec son jeune fils Æthelwine.

Ealdorman[modifier | modifier le code]

En 932, Æthelstan est nommé ealdorman par son homonyme, le roi Æthelstan d'Angleterre, sur un territoire qui recouvre les régions reprises aux vikings danois : non seulement l'Est-Anglie proprement dite (Norfolk et Suffolk), mais aussi les Midlands de l'Est et l'Essex, c'est-à-dire tout l'est de l'ancien Danelaw, de la Tamise au Welland avec comme frontière au sud-est Watling Street et au nord-est les territoires des Cinq Bourgs. L'étendu de son pouvoir est à l'origine de son surnom de « Demi-Roi ».

Ami de l'abbé Dunstan de Glastonbury, Æthelstan soutient ses réformes monastiques.

Mort[modifier | modifier le code]

En 956, Æthelstan se retire de la vie publique et devient moine à Glastonbury. Son titre passe d'abord à son fils aîné Æthelwold, puis à la mort de celui-ci en 962 à son cadet Æthelwine, mort en 992. La famille d'Æthelstan Demi-Roi est la première des lignées de grands comtes anglo-saxons qui dominent la scène politique au Xe et au XIe siècle et dont les offices sont de facto héréditaires.

Source[modifier | modifier le code]

  • (en) Ann Williams, Alfred P. Smyth, D P Kirby A Bibliographical Dictionary of Dark Age Britain (England, Scotland and Wales c.500-c.1050). Seaby London (1991) (ISBN 1 852640472), « Athelstan Half-King » p. 51.