Ealdorman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un ealdorman est la personne qui dirige un comté dans l'Angleterre anglo-saxonne entre le IXe siècle et le règne de Cnut le Grand (1016-1035). C'est un officier royal et un magistrat de haut rang, qui commande également l'armée de son comté en temps de guerre.

Ce n'est pas un poste héréditaire, même si ses détenteurs sont généralement choisis au sein des familles les plus anciennes et les plus puissantes du royaume. On connaît néanmoins des exemples d'ealdormen du Xe siècle dont les fils reprennent la charge par la suite, comme Æthelstan Demi-Roi et Æthelweard le Chroniqueur.

Dans certaines chartes du Wessex, le terme est traduit par le latin dux ou præfectus, ce dernier terme pouvant également correspondre au gerefa, c'est-à-dire au reeve. Dans la Vie d'Alfred le Grand rédigée par le moine Asser, l'équivalent latin est comes.

Ce nom anglo-saxon signifie littéralement « homme aîné » (elder man). Il disparaît vers la fin du Xe siècle au profit d'eorl, probablement sous l'influence du danois jarl, qui évolue pour donner earl « comte » en anglais moderne. Ealdorman partage la même étymologie que l'anglais moderne alderman, qui désigne une fonction complètement différente.

Références[modifier | modifier le code]

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Ealdorman » (voir la liste des auteurs)
  • Henry R. Loyn, « The term ealdorman in the translations prepared at the time of King Alfred », English Historical Review 68, 1953, p. 513-525
  • David A. E. Pelteret, « The Earldormen of Alfred's Reign » [lire en ligne]
  • Frank Stenton, Anglo-Saxon England (3e édition), Oxford University Press, 1971