Âne ragusano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Âne ragusano
{{#if:
Espèce Âne commun (Equus asinus)
Région d’origine
Région Sicile, Drapeau de l'Italie Italie
Caractéristiques
Taille entre 1,35 m et 1,45 m au garrot
Robe bai foncé
Caractère nerveux et énergique
Autre
Utilisation bât, attelage et production mulassière

L’âne ragusano ou âne de la province de Raguse, nommé asino ragusano en italien, est une race d’âne italienne originaire de Sicile, et plus précisément de la province de Raguse. C'est un âne de taille moyenne à la robe bai foncé. Il est utilisé pour le bât et l'attelage mais il est également reconnu en Italie pour sa production mulassière. Reconnue par le Ministère de l'Agriculture en 1953, la race est gérée par l'lstituto di Incremento Ippico di Catania.

Histoire[modifier | modifier le code]

La race a subi de nombreux croisements au cours des siècles notamment avec l'âne de Pantelleria et l'âne sicilien, puis dans un second temps avec l'âne de Martina Franca et l'âne catalan[1]. L'âne ragusano a ensuite connu des mélanges consanguins afin de fixer les caractéristiques de la race[1]. La race a été officiellement reconnue en 1953[1].

Description[modifier | modifier le code]

Morphologie[modifier | modifier le code]

Sa taille se situe entre 1,40 m et 1,45 m au garrot pour les mâles et entre 1,35 m et 1,38 m pour les femelles[2]. La tête n'est pas trop lourde avec une jolie expression. Le profil est presque rectiligne avec un front large et plat. Les oreilles sont longues et portées hautes. L'encolure est bien attachée, les épaules presque droites, et le garrot légèrement surélevé. Son dos est droit[3] et la croupe est large[2]. Les articulations des membres sont amples et robustes[2],[3]. Les aplombs sont réguliers[3].

Robe[modifier | modifier le code]

Sa robe est le plus souvent bai foncé avec un ventre brun clair. Le bout du nez est gris ou blanc et à poil ras, tout comme le tour des yeux[2],[3].

Tempérament[modifier | modifier le code]

Il est réputé dynamique, nerveux et énergique[1],[3].

Utilisations[modifier | modifier le code]

Il est essentiellement utilisé pour le bât et l'attelage[1]. Mais il est également recherché pour la production mulassière. Croisé avec une jument Sanfratellano, il produit des mulets de très bonne qualité, employés dans le corps militaire des Alpins[4]. Le lait d'ânesse est également un débouché pour la race, celui-ci étant très proche du lait maternel[2]. De plus, en raison de son pied sûr, il est toujours utilisé comme monture dans la campagne[2].

Diffusion de l'élevage[modifier | modifier le code]

L'lstituto di Incremento Ippico di Catania tient le stud-book de la race[1].

La zone d'origine et d'élevage est située sur les communes de Raguse, Modica, Scicli et Santa Croce Camerina[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f (it) « Asino Ragusano », sur Agraria.org (consulté le 29 avril 2013)
  2. a, b, c, d, e et f Svendsen 2011, p. 147
  3. a, b, c, d, e et f Farissier 2007, p. 138
  4. (it) Alberto Soldi, Cavalli : Conoscere, riconoscere e allevare tutte le razze equine più note del mondo, De Agostini,‎ 2012 (ISBN 9788841876909, lire en ligne), p. 77

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (it) Raffaele Baroncini, « Asino Ragusano », dans L'asino, il mulo e il bardotto, Bologna, Edagricole,‎ 1987, 266 p. (ISBN 9788850600403), p. 187-188
  • Victor Siméon, « L'âne de la province de Raguse », dans Anes & Mulets - Découverte et techniques d'entretien et de dressage, De Vecchi,‎ 2008, 192 p. (ISBN 9782732892801), p. 138
  • Élisabeth Svendsen, « Âne ragusano », dans La petite encyclopédie de l'âne, Vigot,‎ 2011, 180 p. (ISBN 9782711421367), p. 147
  • Serge Farissier, L'âne, Editions Artemis,‎ 2007, 118 p. (ISBN 9782844166425, lire en ligne) Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article