Álvaro Gil-Robles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Álvaro.

Álvaro Gil-Robles (né à Lisbonne le 9 septembre 1944), est un juriste et un homme politique espagnol. Il a été le premier Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Álvaro Gil-Robles est le fils de José María Gil-Robles, le chef de la CEDA, parti de droite qui a apporté son soutien au général Franco en 1936 et frère de José María Gil-Robles y Gil-Delgado.

Il est né au Portugal mais il a effectué toutes ses études en Espagne.

  • Docteur en droit.
  • Professeur titulaire de droit administratif à l’Université complutense de Madrid.
  • Avocat auprès du Tribunal constitutionnel (de 1980 à 1983).
  • Président de la Commission espagnole d’aide aux réfugiés (CEAR)(1998)
  • Président du Forum pour l’intégration sociale des immigrés(1995-1999).

En 1981, il a participé à la rédaction du projet de loi relatif aux compétences de l'ombudsman espagnol qui aura désormais le nom de Défenseur du Peuple. De 1983 à 1993 il sera le Défenseur du Peuple en Espagne.

Du 15 octobre 1999 au 31 mars 2006, il aura été le premier Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe. Le suédois Thomas Hammarberg lui a succédé.

Interventions médiatiques de A. Gil-Robles[modifier | modifier le code]

France[modifier | modifier le code]

En 2005, il a défrayé la chronique en France, après avoir fait un rapport exposant l'état des prisons françaises : « De ma vie, sauf peut-être en Moldavie, je n’ai vu un centre pire que celui-là ! C’est affreux ! Les gens s’entassent dans un sous-sol sur deux niveaux, sans aération. Ils se promènent dans une cour minuscule grillagée de tous côtés. Au second niveau, on marche sur la grille, au-dessus de ceux du premier niveau. Les fonctionnaires en sont eux-mêmes très gênés. Il faut fermer cet endroit, c’est urgent. »[1]

Le Camp américain de Bondsteel (Kosovo)[modifier | modifier le code]

En novembre 2005, Alvaro Gil-Robles, l'envoyé spécial des droits de l'homme du Conseil de l'Europe, a décrit le Camp Bondsteel comme une "version réduite de Guantanamo" à la suite d'une visite surprise.

En réponse, l'armée américaine a déclaré qu'il n'y avait pas de centres de détention secrets dans le camp aujourd'hui. Bien qu'il y ait un centre de détention, sur le Camp de Bondsteel, qui a été utilisée par le passé pour recevoir les détenus de la guerre en Irak et pour la Guerre d'Afghanistan (2001).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Il est l’auteur, parmi de nombreux ouvrages, des livres suivants :

  • El Defensor del Pueblo (commentaires autour une proposition du loi organique) (1979),
  • El Ombudsman para España(1981),
  • El control parlamentario de la Administración (deux éditions progressivement augmentées: 1976 et 1981),
  • Los nuevos límites de la tutela judicial efectiva (1996).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Libération du 22 septembre 2005

Liens externes[modifier | modifier le code]