Zossen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Zossen
Zossen
Blason de Zossen
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Drapeau du Land de Brandebourg Brandebourg
Arrondissement
(Landkreis)
Arrondissement de Teltow-Fläming
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
7
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Michaela Schreiber
Partis au pouvoir sans étiquette
Code postal 15936, 14913
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
12 0 72 477
Indicatif téléphonique 035451
Immatriculation TF
Démographie
Population 19 912 hab. (01/01/2020)
Densité 111 hab./km2
Géographie
Coordonnées 52° 12′ 54″ nord, 13° 26′ 56″ est
Altitude 38 m
Superficie 17 957 ha = 179,57 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Brandebourg
Voir sur la carte topographique du Brandebourg
City locator 14.svg
Zossen
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Voir sur la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Zossen
Liens
Site web www.zossen.de

Zossen est une ville du Land de Brandebourg (arrondissement de Teltow-Fläming) en Allemagne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Zossen se trouve à près de 40 km au sud de Berlin.

Histoire[modifier | modifier le code]

Localisation de Zossen dans l'arrondissement de Teltow-Fläming
Ancien blason de la ville jusqu'en 1996
Appartenances historiques

DEU Mark Brandenburg COA.svg Marche de Brandebourg 1157-1806
Drapeau de la Prusse Royaume de Prusse (Province de Brandebourg) 1806–1918
Drapeau de la république de Weimar République de Weimar 1918–1933
Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand 1933–1945
Drapeau de l'Allemagne occupée Allemagne occupée 1945–1949
Drapeau de l'Allemagne de l'Est République démocratique allemande 1949–1990
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 1990–présent

La région de Zossen fut habitée dès l'âge du bronze, mais la ville fut fondée au Haut Moyen Âge par des Slaves. Son nom dérive du slave Sosny, pin __symbolisé sur le blason de la cité__, puis au cours de la période médiévale il apparaît sous différentes formes : "Sossen", "Suzozne", "Zozne".

Les princes polonais fortifient la ville au IXe siècle pour défendre leur territoire de l'Ostsiedlung : l'expansion germanique en Europe orientale.

En 1157 le prince polonais Jaxa de Copnic fut battu par Albert Ier de Brandebourg, surnommé "Albert l'Ours" : la région passa sous contrôle germanique, mais la Germania Slavica transparaît toujours au travers les noms germanisés de nombreux lieux aux origines polabe ou sorabe , tels Köpenick __devenu par la suite un faubourg de Berlin __, Zossen ou Rostock...

En 1910 un camp d'entraînement et une garnison de l'Armée impériale allemande y sont créés.

Pendant la Première Guerre mondiale le site accueillit un camp de prisonniers de guerre, dont des quartiers furent réservés aux soldats musulmans de la Triple-Entente : l'"Halbmondlager" ("Camp du croissant"). Ainsi y fut bâtie la première mosquée en Allemagne.

De 1939 à 1945, le lieu-dit nommé "Wunsdorf" accueillit le siège de l'état-major général des armées allemandes (Oberkommando der Wehrmacht, ou OKW), et l'état-major de l'armée de terre (Oberkommando des Heeres, ou (OKH). Le site se composait de trois complexes de bunkers, enterrés ou non : "Zeppelin", "Maybach I", "Maybach II".

Dans le cadre de la Bataille de Berlin, tous les services présents à "Zossen-Wunsdorf" furent évacués vers Potsdam à partir du .

La défense du complexe est très signalée dans le film "La chute", sorti en 2004.

"Wunsdorf" devint ensuite une base militaire soviétique (la plus grande en dehors de l'URSS) jusqu'en 1990. Un village du livre y est aujourd'hui installé.

Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

« Relations amicales », depuis la réunification de l'Allemagne, avec :

Sur les autres projets Wikimedia :