Zénon de Caunos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Zénon.

Zénon de Caunos, fils d'Agreophon (en), est un Grec originaire de la ville de Caunos en Carie (Asie Mineure). Il s'installe à Philadelphie en Égypte[1] et devient le secrétaire particulier d'Apollonios, ministre des finances, Dioikétès de Ptolémée II Philadelphe et de Ptolémée III Évergète au IIIe siècle av. J.-C.

Histoire[modifier | modifier le code]

Entre décembre -260 et avril -258, il séjourne en Cœlé-Syrie durant quatorze mois, se livrant à des activités diverses, transactions et interventions semi-officielles. Depuis l'Égypte, il traverse les villes de la côte (Gaza, Ascalon, Azotos, Jaffa, Tour de Straton), la Judée (Jérusalem, Jéricho), la Transjordanie (Abel, Tyros), la région de Bashân, la Haute Galilée (Beth Anat, Qadesh de Nephtali), puis Ptolemaïs, avant de retourner en Égypte.

Plus de deux mille lettres et documents écrits par Zénon en grec ancien et en égyptien démotique sur papyrus ont été découverts pendant l'hiver 1914-1915. Ils décrivent son activité sur une période d'environ vingt ans (de 260 à 239 av. J.-C.). Une grande partie des « Papyrus de Zénon » est maintenant en ligne, avec identification des parties du discours, grâce au projet Perseus de l'université Tufts[2]. Ces archives constituent un document irremplaçable, bien qu'incomplet, sur l'organisation économique, fiscale et administrative de la Syrie lagide ; elles renseignent sur le commerce entre la Syrie et l’Égypte, et les relations entretenues avec les peuples situés aux marges de la Syrie lagide, paysans du Haurān, colons de Transjordanie sous la conduite des Tobiades : elles fournissent entre autres des listes de marchandises, de cadeaux et des factures de portage[3]. Ces documents attestent que Zénon négociait avec des Nabatéens et entretenait des relations avec des chefs locaux en Ammonitide et en Idumée. Ils contiennent aussi deux édits de 260 de rois lagides concernant l'enregistrement du bétail et des esclaves en Syrie-Phénicie[4]. Le papyrus n°32 répertorié par Xavier Durand montre que Zénon a escorté Bérénice Syra chez son nouvel époux, Antiochos II[5].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Xavier Durand, Des Grecs en Palestine au IIIe siècle av. J.-C. Le Dossier syrien des archives de Zénon de Caunos (251-252), Paris, Librairie Gabalda, 1997 (ISBN 978-2850211010)
  • W. Clarysse et K. Vandorpe, Zénon, un homme d'affaires grec à l'ombre des pyramides, Presses universitaires de Louvain, 1995 (ISBN 906186674x).
  • Campbell Cowan Edgar, éd., Zenon Papyri. 5 vol. , Le Caire, 1925-1940 (Catalogue général des antiquités égyptiennes du Musée du Caire)
  • Claude Orrieux, Les papyrus de Zénon, l'horizon d'un Grec en Égypte au IIIe siècle av. J.-C., Paris, Macula, 1983, Collection Deucalion (ISBN 2865890082).
  • Claude Orrieux, Zénon de Caunos, parépidémos et le destin grec, Paris, Les Belles Lettres, 1985
  • (en) Pieter Willem Pestman, Willy Clarysse, Monika Korver, A guide to the Zenon archive. Leyde, E. J. Brill, 1981 (ISBN 90 04 06325 0) Pages choisies.
  • (en) Michel Rostovtzeff, A large estate in Egypt in the third century BC : a study in economic history, 1922 Lire en ligne.
  • Maurice Sartre, D'Alexandre à Zénobie : Histoire du Levant antique, IVe siècle av. J.-C..-IIIe siècle ap. J.-C., Fayard, , 1198 p. (ISBN 9782213609218)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Actuelle Amman, en Jordanie.
  2. Lire en ligne.
  3. Maurice Sartre 2003, p. 240-241..
  4. Maurice Sartre 2003, p. 29 et 155..
  5. Maurice Sartre 2003, p. 192..