Moyenne-Égypte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Moyenne-Égypte est la région centrale de l'Égypte. En général, elle est délimitée de Qena (Dendérah) jusqu'au sud du Fayoum, à peu près.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Moyenne-Égypte est une région marécageuse située dans une bande de terre comprise entre le Nil et l'un de ses bras, le Bahr Youssouf qui alimente le lac Moéris dans l'oasis du Fayoum. Pendant l'Antiquité, elle a donc de part cette caractéristique constitué une zone de compétition entre la Haute-Égypte et la Basse-Égypte durant les périodes où l'Égypte n'était pas unie, c'est à dire pendant la Première, la Deuxième et la Troisième Période intermédiaire égyptienne[1].

Dans l'Antiquité[modifier | modifier le code]

La ville religieuse de Moyenne-Égypte est Abydos, ou encore Hermopolis. Il n'y eut pas vraiment de capitale dans cette région, sauf peut-être, pour une durée d'un peu moins de dix ans, Amarna, située près d'Hermopolis.

Béni-Hassan est un site d'un grand intérêt. Y sont enterrés de nombreux personnages importants du Moyen Empire, la perle de la Moyenne-Égypte demeurant cependant sans aucun doute le temple de Séthi Ier à Abydos.

Régions d'Égypte, du nord au sud :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Damien Agut et Juan Carlos Moreno-Garcia, L'Égypte des pharaons - De Narmer à Dioclétien, Paris, éditions Belin, coll. « Mondes anciens », (ISBN 978-2-7011-6491-5), chap. 1 (« L'oasis d'Égypte et le travail des hommes »)