Yann Paranthoën

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Yann Paranthoën, né en 1935 à l'Île-Grande dans la commune de Pleumeur-Bodou (Côtes-du-Nord[1]), et mort le [2], est un opérateur du son à la radio d'État en France, depuis la RTF jusqu'aux chaînes France Inter et France Culture. Auteur de documentaires radiophoniques, son nom reste comme un jalon important dans l'histoire de ce genre artistique, dont l'évolution en France est assurée au fil des époques par des hommes comme Alain Trutat, José Pivin, René Jentet, ou René Farabet.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un tailleur de pierre breton, ce "tailleur de sons" a entendu la radio pour la première fois durant l'Occupation : c'était Radio Londres. D'abord radariste dans la marine, puis entré par "hasard" à la RTF en 1957. On le retrouve au générique de très nombreuses productions de l'ORTF, du CRPLF, puis de France Culture. Il est présent comme opérateur, monteur, puis créateur d'émissions sur les ondes nationales pendant une trentaine d'années, depuis l'Oreille en coin jusqu'aux Papous dans la tête et à ses propres documentaires de création.

En tant qu'auteur, il produit des œuvres remarquées où s'affirme une conception de la restitution du réel comme sculpture sonore et composition à part entière. « La première des choses à faire passer c'est l'idée que la radio est une expression à part entière », disait-il. « Pour entrer dans cette expression, il faut y engager sa vie. »

Œuvres[modifier | modifier le code]

De 1967 à 2001, sa production radio compte environ une centaine de titres. Certaines de ces œuvres, éditées en CD, constituent des jalons de l'histoire du documentaire radiophonique :

  • Un petit chariot pour la Grande Ourse (1967), avec le concours de José Pivin et Jean Jusforgues.
  • Questionnaire pour Lesconil (1980). L'évolution inéluctable du paysage sonore et son incidence sur le comportement des habitants d'un port breton, dont la majorité a une vie réglée sur l'écoute de la mer. Réalisation en collaboration avec Murray Schafer. L'émission qui a valu à Yann Paranthoën d'obtenir le Prix Italia en 1980 est éditée en CD dans l'ouvrage collectif coordonné par Christian Rosset "Yann Paranthoën, l'art de la radio", Phonurgia Nova éditions (Arles), 2009.
  • Un Américain à Paris-Roubaix (1985). Fresque sonore sur la légendaire course cycliste.
  • On Nagra (1987). Consacrée au célèbre magnétophone de reportage et de cinéma inventé par Stefan Kudelski. Sélectionné pour le prix Italia.
  • Lulu (1988). Portrait d'une femme de ménage de la Maison de la radio, Lucienne Virgoulay, c'est aussi une histoire esthétique : celle des sons de la Maison de la radio le matin.
  • Le Phare des Roches-Douvres (1996) portrait du phare le plus éloigné des côtes en Europe, la vie et la voix des gardiens, de leurs femmes restées à terre.
  • L'Effraie, CD carte postale sonore. Dans l'attente du cri de l'oiseau, des voix françaises et bretonnes évoquent les légendes liées à ce rapace nocturne.
  • Propos d'un tailleur de sons, dans cet ouvrage d'entretiens avec l'écrivain et producteur radio Alain Veinstein, Yann Paranthoën livre ses réflexions sur l'écoute du réel et des gens, sur l'expression radiophonique et la taille des sons. Une "radiographie", établie par Claude Giovannetti à partir des informations fournies par l'INA et par France Culture, retrace la chronologie de ses émissions de 1978 à 2001. Phonurgia Nova éditions. Collection "Références du huitième art". (ISBN 2-908325-02-0).

Document audiovisuel[modifier | modifier le code]

  • Pilar Arcila Au fil du son, un portrait de Yann Paranthoën, 54 min, coproduction Mille et Une. Films et TV Rennes 35, 2007. Ce portrait filmé est édité en DVD dans l'ouvrage collectif coordonné par Christian Rosset Yann Paranthoën, l'art de la radio, Phonurgia Nova éditions (Arles), 2009.
  • Le Tailleur de sons - Yann Paranthoën, film de Thierry Compain, version 70 min en film 35 mm, version 55 min Vidéo. Coproduction France 3 Ouest, 1990.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Actuellement Côtes-d’Armor.
  2. Yann Paranthoën, le tailleur de sons

Liens[modifier | modifier le code]