Antoine Chao

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chao.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2012).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Antoine Chao
Defaut 2.svg
Informations générales
Naissance
Nationalité
Activités

Antoine Chao, est musicien, réalisateur et reporter de radio français né en 1963.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils d'une mère basque espagnole et de l'écrivain galicien Ramón Chao, et frère du chanteur Manu Chao. Il étudie la physique à l'Université Paris Diderot et joue de la caisse claire avec le groupe Los Carayos et de la trompette avec le groupe Chihuahua. Il participe avec son frère à la création du groupe de rock français Mano Negra et y joue de la trompette de 1988 à 1993. Ensuite, il intègre la troupe de théâtre de rue Royal de luxe puis devient programmateur musical de Radio Latina et y présente l'émission hebdomadaire de Jazz afro-cubain Cubano-be cubano-bop. Il monte en 1995 l'association Fréquences Éphémères, manufacture dispersée de production radiophonique qui organise des radios nomades et temporaires (Festival d'Uzeste, Festival des Suds à Arles...). Il est le réalisateur de l'émission Là-bas si j'y suis de Daniel Mermet sur France inter de 2001 à 2007 puis devient reporter pour l'émission. Il obtient en 2009 un diplôme de Master 2 en histoire et philosophie des sciences à l'Université Paris Diderot.

Là-bas si j'y suis est supprimée à la rentrée 2014. Antoine Chao devient co-producteur de l'émission Comme un bruit qui court[1], les autres producteurs étant Giv Anquetil, Charlotte Perry, également anciens reporters de l'émission Là-bas si j'y suis.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Comme un bruit qui court »,‎ (consulté le 1er septembre 2014)