Antoine Chao

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chao.
Antoine Chao
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Antoine Chao, né en 1963, est musicien, réalisateur et reporter de radio français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille et études[modifier | modifier le code]

Antoine Chao est le fils d'une mère basque espagnole et de l'écrivain galicien Ramón Chao, et le frère du chanteur Manu Chao. Il a étudié la physique à l'Université Paris Diderot où il a obtenu son Master 2 en histoire et philosophie des sciences en 2009.

Musicien[modifier | modifier le code]

Antoine Chao joue de la caisse claire avec le groupe Los Carayos et de la trompette avec le groupe Chihuahua. Il participe avec son frère à la création du groupe de rock français Mano Negra et y joue de la trompette de 1988 à 1993. Il intègre par la suite la troupe de théâtre de rue Royal de luxe[1].

En 2014, Antoine Chao assure la création sonore de la pièce Le tireur occidental présentée au Lucernaire[2].

Animateur radio[modifier | modifier le code]

Antoine Chao devient programmateur musical de Radio Latina et y présente l'émission hebdomadaire de Jazz afro-cubain Cubano-be cubano-bop[1].

Antoine Chao monte en 1995 l'association Fréquences Éphémères, manufacture dispersée de production radiophonique qui organise des radios nomades et temporaires (Festival d'Uzeste, Festival des Suds à Arles...). Il est le réalisateur de l'émission Là-bas si j'y suis de Daniel Mermet sur France inter de 2001 à 2007 puis devient reporter pour l'émission.

Là-bas si j'y suis est supprimée à la rentrée 2014[3]. Antoine Chao devient co-producteur de l'émission Comme un bruit qui court, les autres producteurs étant Giv Anquetil, Charlotte Perry, également anciens reporters de l'émission[4],[5]. En novembre, il se rend au Mexique pour réaliser un reportage sur la disparition des 43 étudiants[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Isabelle Labarre, « Antoine Chao, de Royal de luxe à Là-bas si j'y suis », sur Ouest-france.fr, (consulté le 13 octobre 2016)
  2. (es) Jordi Batallé, « Antoine Chao, tirador sonoro », sur Rfi.fr, (consulté le 13 octobre 2016)
  3. Mathieu Dejean, « Daniel Mermet : “Les médiocres sont de retour dans la vallée fertile” », sur Lesinrocks.com, (consulté le 13 octobre 2016)
  4. « Comme un bruit qui court », (consulté le 1er septembre 2014)
  5. Jean-Claude Renard, « Comme un bruit qui court », sur France Inter : Un autre son de cloche, sur Politis.fr, (consulté le 13 octobre 2016)
  6. Aude Dassonville, « “Comme un bruit qui court”, reportages sensibles en milieux résistants », sur Telerama.fr, (consulté le 13 octobre 2016)