Willo Welzenbach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Willo Welzenbach
Description de l'image Willo Welzenbach.jpg.
Biographie
Nationalité Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Naissance [1],
Munich
Décès nuit du 12 au 13 juillet 1934 [2],
Nanga Parbat
Carrière
Disciplines Alpinisme
Compagnons de cordée Willi Merkl

Wilhelm Willo Welzenbach (, Munich - nuit du 12 au , Nanga Parbat) est un alpiniste allemand qui créa la 1re échelle de cotation des voies d'escalade. Il trouve la mort lors de l'expédition allemande au Nanga Parbat de 1934.

Biographie[modifier | modifier le code]

De formation ingénieur, alpiniste emblématique de l'entre-deux-guerres, Willo Welzenbach débute l'escalade dans les Alpes calcaires de Bavière. En 1923, il découvre à Chamonix et en Valais la montagne glaciaire des Alpes occidentales. Excellent « rochassier », Welzenbach se révèle aussi remarquable « glaciairiste ». Mais une grave maladie articulaire le handicape à partir de 1926, le contraignant à des mois d'immobilisation puis à une longue rééducation. Il est ensuite obligé d'adapter sa technique à son cas et privilégie les grandes ascensions glaciaires dans les Alpes, en particulier sur les faces nord. Il est considéré comme le fondateur des techniques pour la progression et la protection sur glace. Précurseur dans l'adaptation du matériel sur rocher pour les ascensions glaciaires, déjà en 1924 il utilise pour la première fois un piton à glace (longue lame en U) et la cordée Welzenbach - Rigele invente la broche à glace[3]. Son ascension en 1931 de l'aiguille des Grands Charmoz avec W. Merkl reste comme l'un des plus grands exploits alpinistiques : surpris par le mauvais temps, ils livrent un incroyable combat durant 4 jours et 4 nuits dans la tempête pour arriver au sommet, et rentrer à Chamonix où plus personne ne croyait à leur survie. Durant sa courte vie il gravit 949 sommets dont 72 sommets de 4 000 m, avec 43 premières.

En 1934, il participe à l'expédition au Nanga Parbat comme adjoint de Willi Merkl. Le 6 juillet, alors que les 7 850 mètres sont franchis après le camp 8, une épouvantable tempête se lève et contraint les grimpeurs à redescendre en catastrophe. Mais dans ces conditions extrêmes Uli Wieland, Willo Welzenbach, le chef de l'expédition Willi Merkl et 2 sherpas ne survivent pas.

Ascensions[modifier | modifier le code]

L'échelle des six degrés de difficulté selon Welzenbach[modifier | modifier le code]

Dès 1925, Welzenbach élabore une échelle des six degrés de difficulté en escalade rocheuse. Cette cotation, très controversée au départ, est ensuite universellement adoptée.

Echelle des six degrés de difficulté en escalade rocheuse

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Eric Roberts, Welzenbach's Climbs: A Biographical Study and the Collected Writings of Willo Welzenbach, Mountaineers Books, 1981, p.14
  2. Eric Roberts, Welzenbach's Climbs: A Biographical Study and the Collected Writings of Willo Welzenbach, Mountaineers Books, 1981, p.13 - Gilles Modica, Himalayistes, Glénat,
  3. Gilles Modica, Alpinisme - la saga des inventions, éd. du Mont Blanc, 2013, 254 p.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Aloÿs Cuénod, Les ascensions de Welzenbach, Les éditions de France, 1939. Réédité par Slatkine, Genève 1979.
  • (en) Eric Roberts, Welzenbach's Climbs: A Biographical Study and the Collected Writings of Willo Welzenbach, West Col Productions 1980 (ISBN 0-906227-14-3).
  • (de) Eric Roberts, Willo Welzenbach. Eine biographische Studie mit ausgewählten Schriften., Bruckmann-Verlag München 1987 (ISBN 3-7654-2102-2).
  • Richard Goedeke, 4000 des Alpes, éd. Libris, 2003 (ISBN 2-907781-63-4).
  • Revue Vertical no 35, .
  • Revue Vertical no 41, .

Liens externes[modifier | modifier le code]