Aiguille de Bionnassay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Aiguille de Bionnassay
L'aiguille du Goûter, à gauche, et l'aiguille de Bionnassay
L'aiguille du Goûter, à gauche, et l'aiguille de Bionnassay
Géographie
Altitude 4 052 m
Massif Massif du Mont-Blanc (Alpes)
Coordonnées 45° 50′ 09″ nord, 6° 49′ 05″ est
Administration
Pays Drapeau de la France France
Drapeau de l'Italie Italie
Région
Région à statut spécial
Auvergne-Rhône-Alpes
Vallée d'Aoste
Département Haute-Savoie
Ascension
Première E. N. Buxton, F. C. Grove et R. J. S. MacDonald avec Jean-Pierre Cachat et Michel-Ambroise Payot, le
Voie la plus facile Arête Sud (PD) depuis le refuge Durier

Géolocalisation sur la carte : Vallée d'Aoste

(Voir situation sur carte : Vallée d'Aoste)
Aiguille de Bionnassay

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

(Voir situation sur carte : Haute-Savoie)
Aiguille de Bionnassay

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Aiguille de Bionnassay

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Aiguille de Bionnassay

L'aiguille de Bionnassay est un sommet du massif du Mont-Blanc culminant à 4 052 mètres.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'aiguille de Bionnassay se trouve à un peu moins de quatre kilomètres à l'ouest du mont Blanc. Ses voisins orientaux sont le dôme du Goûter (4 304 m) et le piton des Italiens (4 002 m). Elle est reliée avec ces sommets par le col de Bionassay (3 888 m). Sa proéminence est donc de 164 m. L’arête sud la relie aux dômes de Miage par le col de Miage (3 367), où se trouve le refuge Durier.

L’aiguille est entourée sur toutes ses faces de glaciers. La face nord du sommet est composée principalement de glace et de quelques rochers émergents, se terminant au glacier de Bionnassay. Au sud, en territoire italien, se trouve le glacier de Bionnassay Italien qui rejoint le glacier du Miage puis termine son cours dans le val Veny. Au sud-est se trouve le glacier du Dôme qui, lui aussi, rejoint le glacier du Miage.

Ascensions[modifier | modifier le code]

L'aiguille de Bionnassay a été gravie pour la première fois le par les Anglais Buxton, Grove et McDonald, guidés par Jean-Pierre Cachat et Michel-Ambroise Payot, par le versant Nord-Ouest. De niveau AD avec des pentes maximales de 55°, cette face est très classique depuis le refuge de Tête Rousse. La voie normale actuelle, par l'arête Sud a été inaugurée le 13 ou le 14 juillet 1888 par G. Gruber avec Kaspar Maurer et Andreas Jaun. Également très fréquentée, elle peut être précédée de la traversée des dômes de Miage (avec nuit au refuge Durier), et poursuivie vers le mont Blanc par le piton des Italiens et le dôme du Goûter, puis le mont Maudit et le mont Blanc du Tacul pour arriver à l'aiguille du Midi (voie des « trois Mont-Blanc) ». L'aiguille de Bionassay peut aussi être gravie depuis l'Italie et le refuge Gonella par l'arête nord-est (PD).

La première ascension hivernale a été réalisée en 1928 par Armand Charlet et Roger Frison-Roche.

Notes et références[modifier | modifier le code]


Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François Labande, La chaîne du Mont-Blanc : Guide Vallot. Sélection de voies, t. 1 : À l'ouest du col du Géant, Éditions Arthaud,

Liens externes[modifier | modifier le code]