William Sheldon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
William Sheldon
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
CambridgeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

William Herbert Sheldon (né le et mort le ) est un psychologue américain. Il est surtout connu pour ses livres sur la constitution physique humaine : à partir de données empiriques plus anciennes (tempéraments hippocratiques, etc.), a édifié une typologie des corps humains qu’il a pu corréler statistiquement avec certaines caractéristiques psychologiques.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les trois somatotypes de Sheldon.

Filleul du célèbre psychologue William James[1], Sheldon a étudié à l'université Brown, puis a soutenu sa thèse de médecine à l'université de Chicago.

Dans les années 1940, Sheldon a décrit trois types corporels, ou somatotypes. À partir de photos de nus d'étudiants de l'Ivy league[2], il a développé une typologie qui s'appuyait sur les données de l’embryologie qui distingue trois couches de tissu : l’endoderme, le mésoderme, et l’ectoderme. précise son approche :

« Il pensait que chaque individu est habité à divers degrés de chacune de ces trois composantes. Partant de mensurations et de ratios obtenus à partir de photos de nus, Sheldon crut pouvoir assigner à chaque individu un code à trois chiffres mesurant l'intensité des trois composantes, intensité que Sheldon pensait innées (génétiques) et déterminant invariablement l'individu en dépit des variations de sa corpulence ; en d'autres termes, que le physique est une fatalité. »

— Ron Rosenbaum, New York Times[3] du 15 janvier 1995

Sheldon estimait en outre que le physique est étroitement corrélé à des expressions du tempérament viscéro-toniques, qui influencent le comportement vis-à-vis de la nourriture, du confort et du luxe, de la sociabilité, et se traduisent par des accès d’obséquiosité, de nostalgie, de chagrin etc. Aldous Huxley s'intéressa énormément à ces idées et en assura la promotion. Selon lui, « Sheldon a établi sans aucun doute la classification la plus fine et la plus pertinente des comportements humains[4] ». L'influence de Sheldon transparaît dans les personnages des romans et biographies d'Huxley[5].

Les traits de personnalité retenus par Sheldon correspondent aux trois feuillets embryonnaires :

  • ainsi, l'endomorphe correspond à un grand développement du système digestif, en particulier l’estomac (endoderme) et on ne s’étonne pas que ces sujets aient une certaine tendance à la corpulence, avec un corps mou et des muscles peu développés ; cela correspond au tempérament viscérotonique, qui cherche le confort et le luxe, aime manger, tolérant, sociable, jovial, de bonne humeur, de type extraverti ;
  • le mésomorphe correspond à un grand développement de la musculature et du système circulatoire (mésoderme). Il est corrélé au tempérament somatotonique, courageux, énergique, actif, dynamique, autoritaire, agressif, preneur de risque ;
  • l'ectomorphe correspond à un grand développement du système nerveux et du cerveau (ectoderme) et à une tendance à être mince, élancé. Il est corrélé au tempérament cérébrotonique, sensible, timide, introverti, qui a des goûts artistiques développés. Il préfère l’intimité à la foule, se montre souvent inhibé.

Sheldon est aussi connu pour ses contributions à la numismatique, en particulier avec l’élaboration d’une échelle d’évaluation, appelée échelle de Sheldon.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Les Variétés de la constitution physique de l’homme. Introduction à la psychologie constitutionnelle. PUF, 1950. Traduction de l’anglais par André Ombredane en collaboration avec S. S. Stevens et W. B. Tucker.
  • Avec S. S. Stevens, Les Variétés du tempérament. Une psychologie des différences constitutionnelles. PUF, 1951. Traduction de l’anglais par André Ombredane en collaboration avec Jean-Jacques Grumbach.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) R. Marie Griffith, Born Again Bodies: Flesh and Spirit in American Christianity, University of California Press, (ISBN 0520217535), « Minding the body ».
  2. (en) Richard N. Walker, « W. H. Sheldon », Psychiatric Bulletin, no 2,‎ , p. 104-105 (lire en ligne)
  3. (en) Ron Rosenbaum, « The Great Ivy League Nude Posture Photo Scandal », New York Times,‎ (lire en ligne)
  4. Aldous Huxley, The Perennnial Philosophy, Londres, Chatto and Windus., (réimpr. Harper & Row, 1970), p. 149 ; cf. également son recueil Themes and Variations (1950).
  5. Philip Thody, Aldous Huxley: A Biographical Introduction, New York, Charles Scribner's Sons, , 98-99 p..

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]