William S. Burroughs Jr.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
William S. Burroughs Jr.
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 33 ans)
DeLand (Floride)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
William S. Burroughs Jr.
Nationalité
Activités
Période d'activité
Père
Mère
Joan Vollmer (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Mouvement
Œuvres principales
Speed (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

William S. Burroughs Jr. est un écrivain américain né le et mort le . Il est le fils de William S. Burroughs et Joan Vollmer.

Biographie[modifier | modifier le code]

William S. Burroughs Jr., surnommé Billy, est né au Texas en 1947. Ses parents sont alors tous deux toxicomanes. Le , en voyage à Mexico, Burroughs père, ivre, tue accidentellement sa femme d'une balle en pleine tête alors qu'il essayait de reproduire la performance de Guillaume Tell en visant un verre qu'elle avait placé sur sa tête[1]. Sa mère décédée, son père en prison, le jeune William S. Burroughs Jr. est confié à ses grands-parents maternels. Vers 1960 il rejoint son père à Tanger mais cette tentative de renouer le contact est un échec, Burroughs père est en effet en pleine période hallucinatoire (c'est le moment de la publication du Festin nu).

À quinze ans, Burroughs Jr. blesse par balle un ami. Persuadé que celui-ci est mort et qu'il est un assassin comme son père le fut avec sa mère, il cherche à s'enfuir et est interné pour une courte période dans un hôpital psychiatrique à Saint-Louis. De retour chez ses grands-parents à Palm Beach, il devient addict aux amphétamines et a recours au vol d'ordonnances pour s'en procurer. Il est arrêté mais son passé tragique entraîne la clémence du juge qui le condamne toutefois à suivre une cure de désintoxication à l'hôpital-prison Federal Medical Center de Lexington.

Libéré sur parole en 1968, il s'installe en Floride et suit les enseignements de la Green Valley School à Orange où il rencontre sa femme, Karen Perry. Ils se marient à Savannah mais le mariage ne dure que jusqu'en 1974 en raison de l'alcoolisme de Billy. Ce dernier vit alors une période d'errance et rend visite à son père et à Allen Ginsberg à Boulder. En 1976 il est admis au Colorado General Hospital pour des vomissements de sang, il est atteint d'une cirrhose. Il subit une transplantation du foie par le docteur Thomas Starzl mais continue de boire.

Il retourne en Floride en 1981 et cesse de suivre son traitement anti-rejet. Il est retrouvé un matin gisant dans un fossé et meurt le lendemain. Il est incinéré puis ses cendres sont enterrées à Boulder.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Speed, 1970
  • Kame Kaze (Kentucky Ham), 1973
  • Prakriti Junction, 1977-1978, inachevé
  • Speed and Kentucky Ham: Two Novels, 1993
  • Cursed from Birth: The Short, Unhappy Life of William S. Burroughs, Jr., 2006

Traductions en français[modifier | modifier le code]

Citations[modifier | modifier le code]

« Un soir de fiesta, où tout le monde était rond ou défoncé, maman a voulu jouer les Guillaume Tell. Elle s’est posé sur le crâne une pomme, un abricot, une grappe de raisin, ou peut-être son fils et a défié mon père de tirer. Bill, pourtant très bon tireur, a brillamment raté son coup. Homicide involontaire, mort par hémorragie cérébrale. Arme : Colt 45. Voilà pourquoi je ne me souviens ni de notre appartement ni de ma mère. Y a-t-il un scientologue dans la salle ? » William Burroughs Junior, La dernière balade de Billy

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Burroughs: The Movie », Wikipedia, the free encyclopedia,‎ (lire en ligne, consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]