13e note éditions

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


13e Note éditions est une maison d’édition française créée en 2008 par Éric Vieljeux[1], directeur éditorial, et Sandrine Belehradek, dont le siège social est situé à Paris.

Historique[modifier | modifier le code]

Dès lors l’équipe inclut Sandrine Belehradek, directrice éditoriale (2008-2012), Adeline Regnault comme éditrice, Patrice Carrer, directeur d’ouvrages, Christian Kirk-Jensen, graphiste (Danish Pastry Design) et Arnaud Labory (attaché de presse).

Les points clés de la ligne éditoriale chez 13e Note sont :

  • littérature américaine au départ mais ouverte sur le monde
  • beat et post-beat
  • autobiographie, quête du sens dans l’ivresse des sens, lose, underground, down and out, street, road
  • aventure, voyage, marge, déglingue, rédemption, extase...

Certains auteurs de 13e Note se réclament volontiers du non-conformisme individualiste et fiévreux de la beat generation (Jack Kerouac, William Burroughs, etc.) mais aussi de francs-tireurs tels que John Fante, Henry Miller, Hubert Selby Jr, Charles Bukowski, Ken Kesey, Hunter S. Thompson, le Tom Wolfe période Nouveau Journalisme, Jim Harrison, etc. D'autres se réclament seulement de leur fureur d'écrire.

Le premier titre, Régime sec, de Dan Fante, recueil de nouvelles inédit, est paru en avril 2009[2]. Le Livre des fêlures, 31 histoires cousues de fil noir, sorte de vitrine du projet éditorial, a été récompensé en mars 2011 par le prix de La Nuit du Livre[3]. La création d’une collection de poche à prix réduit, « Pulse » est lancée en mai 2012. En difficulté, la maison d'édition suspend son programme avec la parution de deux pièces de théâtre de Dan Fante en mai 2014[4]. et à partir du 30 novembre son catalogue n'est plus commercialisé[5].

Liste des auteurs édités[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. 13e Note éditions, Dan Fante, Willy Vlautin, mauvais genres en public depuis le festival du Quai du polarde Lyon, France Culture, 31 mars 2012.
  2. Avec les éditions 13e note, la Beat generation respire encore !, Céline Ngi, Fluctuat.net, 10 juin 2009.
  3. La Nuit du Livre - Palmarès 2011
  4. « Les éditions 13e Note suspendent leur activité », sur Le Monde, (consulté le 23 mai 2014)
  5. « Éditions 13e Note », sur Livreshebdo, (consulté le 3 février 2015)
  6. Dans Le Monde des livres, Florence Noiville a rédigé un article intitulé « Richard Burgin, l’inconnu célèbre » à l'occasion de la sortie de L'écume des flammes : « Né à Brookline, près de Boston, dans le Massachusetts, et fondateur en 1985 du magazine littéraire Boulevard, qu'il dirige toujours aujourd'hui, Richard Burgin est auteur compositeur - il chante, compose pour le piano, et on lui doit une demi-douzaine de CD de ]azz -, mais il est surtout auteur tout court. II a à son actif une douzaine de livres - dont deux romans, Rivers last Longer (2010) et Ghost Quartet (1999), non traduits en français, et de nombreux recueils de nouvelles, dont les éditions 13e Note nous donnent enfin aujourd'hui un aperçu. [...] Depuis son expérience à Chelsea, Eric Miles Williamson a lu Richard Burgin. Voici ce qu'il en dit aujourd'hui : « Burgin écrit sur le pire de nous-mêmes, sur nos psychopathes et nos cinglés cachés, et nous nous reconnaissons dans son œuvre. Nous sommes ravis d'entendre quelqu'un d'autre les révéler pour nous nos vies n'en deviennent pas seulement moins pénibles, mais nous sommes également rassurés de n'être pas aussi mauvais que nous craignions de l'être ». Voilà, c'est ainsi qu'agit la prose de Burgin comme une compresse de gaze sur nos ego dérangés. »