Wikipédia:RAW/2012-03-11

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Brèves[modifier le code]

Boletus frostii Russell
  • Le 26 janvier dernier, des acteurs du libre français ont participé à la journée du domaine public. « Toutes ces organisations partagent un objectif commun, celui de favoriser la diffusion de la connaissance et de l’information, et notamment, mais pas exclusivement, les œuvres du domaine public. » Un des conférenciers avance que le domaine public n'existe pas en France, car « il ne peut être défini que comme une absence de droits ». Ce vide juridique facilite par exemple l'« appropriation » de données sui generis.
  • Timothy Messer-Kruse est un historien reconnu pour son expertise du massacre de Haymarket Square, mais fait partie d'un groupe qui avance certains faits que la majorité des historiens ne reconnaît pas. Il a tenté de modifier certains passages de en:Haymarket affair pour refléter ce qu'il croit vrai, mais ses contributions sourcées ont été supprimées. Comme d'autres magazines, The Atlantic Monthly a publié un article sur cette affaire en rappelant la politique du « poids excessif » de la Wikipédia en anglais [1] : « Les articles ne doivent pas donner aux vues minoritaires autant de place ou autant de détails que les points de vue les plus populaires[trad 1]. » Selon The Atlantic, « [connaître] la différence entre un cheval de bataille personnel et une inexactitude de bon aloi n'égale pas seulement une vérification mécanique des faits, mais demande du discernement. La politique du poids excessif de la Wikipédia en anglais est une façon d'utiliser le consensus académique pour dépasser ces jugements[trad 2]. » Cette politique guide les wikipédiens lorsqu'ils souhaitent supprimer un passage dans un article. The Atlantic Monthly fait observer que les historiens débattent régulièrement de différents évènements, plusieurs ayant une position minoritaire qui peut être vraie. L'auteur de l'article affirme que le traitement de ce dossier, par la communauté wikipédienne, n'a pas été optimal. Néanmoins il reconnaît que les changements proposés par Messer-Kruse s'éloignent de beaucoup de ce qui est communément accepté par les historiens. Après quelques années d'efforts sporadiques, Messer-Kruse est parvenu à faire modifier l'article. [2]
  • L'auteur de l'article précédent a écrit : « Cette expérience massive de savoir collaboratif, nous la voulons de meilleure qualité que toute autre source. Nous ne voulons pas seulement que la Wikipédia en anglais soit aussi exacte qu’Encyclopædia Britannica : nous voulons qu'elle ait 55 fois plus d'entrées, qu'elle présente les débats avec justesse et qu'elle reflète les plus récentes recherches académiques, tout en continuant à être éditée et supervisée en premier par des bénévoles[trad 3]. » [3]
  • <commentaire>La Wikipédia en anglais (et d'autres) propose l’Article feedback pour inciter ses lecteurs à laisser des commentaires. J'ai cru que vous seriez intéressé à lire ce que dit le propriétaire d'une société qui exploite des sites de blogues.</commentaire> « À l'aube d'Internet, il y avait de l'espoir que cet outil de communication, unique à l'époque, mènerait à des partages et à des échanges réfléchis dans les sites les plus populaires[trad 4]. » Nick Denton, le propriétaire de Gawker Media, société qui détient plusieurs sites web de blogues bien connus aux États-Unis, affirme que cela ne s'est jamais réalisé, car les gens n'ont plus/pas ce désir. Il affirme que pour chaque commentaire intéressant laissé sur une page, huit sont « hors-sujet ou simplement toxiques[trad 5] ». Des gens ont fait quelques propositions pour pallier la situation : (1) que les journalistes et les éditorialistes répondent aux internautes, (2) obliger les internautes à s'inscrire sous leur vrai nom et (3) donner le pouvoir de voter pour ou contre, mais Denton les a toutes rejetées. Il propose un système où les commentateurs sont soigneusement choisis. « Ce que je souhaite, ce sont les sources - je veux que les experts puissent commenter dans ces discussions[trad 6]. » [4]
    Annonce pour l’Encyclopædia Britannica de 1911
  • En mars 2012, la société qui publie Encyclopædia Britannica a annoncé que l'encyclopédie ne sera plus offerte sur papier, la faute en partie à Wikipédia. « Wikipedia répond régulièrement à l'obligation du XXIe siècle de fournir du matériel instantanément mis à jour[trad 7]. » Environ 500 000 familles verseraient 70 US$ annuellement pour accéder au contenu en ligne de Britannica, qui comprend des articles et des vidéos. [5] Un article de Wired avance que ce n'est pas Wikipédia qui a « détruit » Britannica, mais Windows car, à partir des années 1990, les parents ont préféré acheter un PC à leur enfant. [6] <On en discute dans Le Bistro.>
  • Jimmy Wales a récemment accepté, à titre gracieux, un poste de conseiller auprès du gouvernement britannique pour améliorer l'innovation et la transparence dans les différents ministères. Un journaliste est sceptique des capacités de Wales, car la bureaucratie de Wikipédia est « dominée par des apparatchiks anonymes prônant une idéologie[trad 8] ». Un opposant à Wales a anticipé que celui-ci proposera des sites web que la population pourra modifier avant que le gouvernement n'en récupère le contenu pour en faire des politiques. Il ajoute que Wales suggèrera d'abolir l'ensemble du système d'imposition pour le remplacer par des campagnes de levées de fonds. [7]
  • Voici environ une semaine, Jimmy Wales a participé à un congrès où il a livré quelques messages. Il désavoue certaines rumeurs que la WMF prendrait une plus grande place sur la scène politique dans la foulée des manifestations contre SOPA. Il conseille aux journalistes de ne pas citer Wikipédia. Il rejette une collaboration avec Facebook car elle mettrait en péril la consultation privée de la Wikipédia. Il ne croit pas qu'il existe une recette qui puisse améliorer la popularité des réseaux sociaux. [8]
  • « Des milliers de modifications » de la Wikipédia en anglais émanent de bureaux du palais de Westminster à Londres. En moyenne, un député britannique sur six a vu sa biographie modifiée par la suppression d'informations sur le scandale des dépenses du Parlement du Royaume-Uni. Ces modifications, mises en lumière par The Independent [9], ont été révoquées et quelques phrases documentent cette tentative de « bonification » dans chaque article. [10]
  • Les internautes australiens préfèrent Wikipédia aux réseaux sociaux pour s'informer sur les marques commerciales. [11]
  • Un employé d'une société spécialisée dans la détection du plagiat avance que les étudiants du futur copieront de grandes quantités d'informations de Wikipédia, qui propose un « contenu mieux documenté[trad 9] ». [12]
  • Depuis deux ans, la Wikipédia en anglais maintient un programme visant à intéresser les professeurs à cette Wikipédia. Les projets américain et canadien obtiennent du succès, ce qui incitent d'autres pays à tenter l'aventure. Les responsables de ces projets désirent amener les étudiants à rédiger/améliorer des articles de la Wikipédia, ce qui pourrait en faire des contributeurs qui durent. Rob Schnautz a récemment été nommé officier de liaison entre la communauté wikipédienne et le programme d'éducation, car il y a un important fossé à combler entre les deux. [13]
  • Mars est le « mois de l'histoire des femmes[trad 10] ». The Signpost a interviewé une femme, l'une des fondatrices d'une organisation qui fait la promotion des femmes dans les mondes technologique et culturel, et trois contributrices de la Wikipédia en anglais sur leurs perceptions de l'importance des femmes dans la communauté anglophone, qui est composée d'environ 9 % de femmes. « L'histoire des femmes et la place des femmes dans l'Histoire ont longtemps été négligées par les mondes académique et littéraire[trad 11] ». « Puisque maintenant la population utilise Wikipédia [...] comme point de départ pour comprendre des choses, ne pas avoir la perspective et la « voix » de 50 % de la population est équivalent à la situation qui prévalait auparavant[trad 12]. » « Plusieurs femmes ont des styles de leadership collaboratif qui seraient bénéfiques à l'encyclopédie. La culture belliqueuse qui a présentement cours est un grand éteignoir[trad 13]. » « Que des hommes ensemble, ils deviennent très compétitifs et se concentrent sur des tâches, ils ont donc de grandes chances de manquer des choses dans leur course au succès. Que des femmes ensemble, elles commenceront très certainement à se critiquer et manqueront des occasions de réussir. Ce sont des généralisations, je sais, mais nous avons besoin les uns des autres. Et, plus difficile encore, nous devons respecter l'approche des autres[trad 14]. » « Présentement dans la Wikipédia en anglais, environ 90 % des contributeurs qui rédigent des articles et qui votent sont des hommes. C'est ainsi que nous en arrivons à la situation absurde où quelqu'un remet en cause la notoriété d'une femme scientifique, alors qu'une actrice pornographique [qui a gagné une récompense] est automatiquement jugée notable[trad 15]. » [14]
  • En novembre 2011, cette infolettre a discuté du « filtre des images offensantes ». Alors que la WMF souhaitait l'imposer à tous les wikis de l'écosystème Wikimedia, la Wikipédia en allemand avait manifesté son hostilité. Des membres du Board of trustees (BoT) de la WMF croient maintenant que leur vote en faveur de l'implantation d'un tel filtre est une erreur. Le BoT n'en discute pas de ces temps-ci, car il concentre ses efforts sur le futur système de cueillette et de distribution des fonds. Sue Gardner, la directrice générale de la WMF, a déposé son document final sur le sujet et le BoT discute de son contenu. [15]
  • Le BoT a adopté les nouvelles conditions d'utilisation des contenus de l'écosystème Wikimedia. Ces conditions sont le fruit d'un nombre considérable d'échanges, et faciliteraient encore plus la réutilisation des contenus. Elles entreront en vigueur d'ici quelques semaines. [16]

Dans les coulisses de la Wikimedia[modifier le code]

Ce qui suit parle essentiellement de technique.
  • La WMF envisageait depuis un moment de ne plus recourir aux services de Go Daddy pour gérer les domaines web de l'écosystème Wikimedia. Cette société était en faveur de SOPA, mais a changé d'avis sous la pression de ses clients. Malgré ce revirement, la WMF fait maintenant appel aux services de MarkMonitor. [17]
  • En février 2012, la WMF a publié quelques statistiques [18] :
    • janvier 2012, nombre de visiteurs uniques : 482 millions (+16,5 % par rapport à l'an passé)
    • janvier 2012, nombre de pages vues : 18,1 milliards (+16,2 % par rapport à l'an passé)
  • Du 1er juillet 2011 au 31 janvier 2012, la WMF a reçu 29,4 millions US$. Pendant cette période, elle en a dépensé environ la moitié. Elle détient 32,6 millions en liquidités, ce qui lui permet, si elle ne recevait plus aucun argent frais, de continuer à exploiter les sites de l'écosystème Wikimedia pendant 12 mois au minimum. [19]
  • Un contributeur de la Wikipédia en hindi s'est arrogé plusieurs droits, allant à l'encontre de plusieurs règles de la WMF. Ils les a obtenus de programmeurs peu au courant des politiques de la WMF. Des stewards sont intervenus pour bloquer le contributeur et faire du ménage dans la gestion des droits. Des contributeurs de cette Wikipédia ont aussi vu leurs droits supprimés et leur compte bloqué. Cette expérience a mené des stewards à revoir leur position sur la gestion locale de certains droits. [20]
  • Les lecteurs de cette infolettre savent que le code source de MediaWiki sera bientôt géré par Git. Plusieurs programmeurs qui participent bénévolement à la mise au point de MediaWiki sont inquiets du passage à Git, car son apprentissage sera difficile. En effet, même ceux qui contribuent peu devront se familiariser avec un environnement de développement très différent. <commentaire>Dans les mois à venir, en conséquence, il faudra plus de temps pour introduire les nouveautés, tout comme corriger les bogues.</commentaire> [21]
  • Des programmeurs de la WMF planchent sur une application pour téléphones mobiles qui fonctionnera avec SMS/USSD, très utilisés en conjonction avec la norme numérique 2G. [22]
  • Le 27 février, un DDoS a ralenti pendant une dizaine de minutes les serveurs de la WMF. L'origine et les raisons sont inconnues. [23]
  • Très utile dans Wikisource, l'extension ProofreadPage sert à mettre côte à côte la page numérisée et le texte transcrit (par exemple, voir [24]). Depuis un bon moment, elle était maintenue par quelques programmeurs qui paraient au plus pressé. Le passage à MediaWiki 1.19 a aggravé de beaucoup la situation. Récemment, quelqu'un a pris la responsabilité de s'occuper plus activement de l'extension pour en faire à nouveau un outil performant. [25]
  • Brion Vibber, l'architecte logiciel en chef de la WMF, planche sur l'intégration de MathJax, une bibliothèque écrite en JavaScript qui offrira un meilleur rendu des formules mathématiques que le système présentement utilisé.[26]<On en discute chez les matheux.>
Mes cours sont sur Wikipédia, ma TV est sur Youtube, mes amis sont sur Facebook, mes pensées vont sur Twitter. Ma vie est sur Internet[1].
Retour des lecteurs : vos suggestions sur la présentation de RAW ou ses prochaines publications sont les bienvenues ici.
Rédigé/traduit par Cantons-de-l'Est
Citations originales
  1. (en) « articles should not give minority views as much or as detailed a description as more popular views. »
  2. (en) « Telling the difference between a personal hobby horse and a legitimate inaccuracy is not just a matter of rote fact-checking, but of judgment. Wikipedia's undue weight policy is a way of using scholarly consensus to pass those judgments. »
  3. (en) « we hold this massive experiment in collaborative knowledge to a standard that is higher than any other source. We don't want Wikipedia to be just as accurate as the Encyclopedia Britannica: We want it to have 55 times as many entries, present contentious debates fairly, and reflect brand new scholarly research, all while being edited and overseen primarily by volunteers.  »
  4. (en) « In the early days of the Internet, there was hope that the unprecedented tool for global communication would lead to thoughtful sharing and discussion on its most popular sites. »
  5. (en) « off-topic or just toxic »
  6. (en) « What I want is, I want the sources -- I want the experts to be able to comment in these discussions. »
  7. (en) « Wikipedia also regularly meets the 21st-century mandate of providing instantly updated material. »
  8. (en) « dominated by ideologically motivated pseudonymous apparatchiks »
  9. (en) « better-informed content »
  10. (en) « Women's History Month »
  11. (en) « Women's history and women in history had been left out of the story for a long time in academia and literature »
  12. (en) « Since now people are using Wikipedia as a source to get started on understanding things, having the perspective and "voice" of 50% of the population missing is equivalent to what happened before. »
  13. (en) « Many women have collaborative leadership styles that would be beneficial to the encyclopedia. The combative culture that prevails currently is a huge turn-off. »
  14. (en) « All men together get terribly competitive and task focused and are highly likely to miss things in the rush to succeed. All women together are highly likely to start criticising each other and miss opportunities to succeed. These are generalisations, I know, but we need each other. And, even more difficult, we need to respect each others' approaches. »
  15. (en) « Right now on English Wikipedia, about 90% of the people writing and voting on articles are men. This is how you end up with the absurdity of arguing whether a woman scientist is notable enough to deserve a Wikipedia article at the same time that women starring in pornography [who win a pornographic award] are automatically considered notable. »
Notes
Références
  1. Citation anonyme, « Semaine 5 (2012) », Les Échos d'en bas