Westside Connection

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Westside Connection
Surnom WSCG (West-Side Connect Gang)
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Gangsta rap[1], rap West Coast[1], rap hardcore[1]
Années actives 19962005
Labels Priority Records, Capitol Records, Lench Mob Records
Composition du groupe
Membres Ice Cube
Mack 10
WC

Westside Connection est un groupe de hip-hop américain, originaire de Los Angeles, en Californie. Formé en 1996 par Ice Cube, WC et Mack 10, le groupe publie un premier album, Bow Down, qui atteint la deuxième place du Billboard 200 en 1996, puis est certifié disque d'or la même année. Le groupe se sépare en 2005.

Biographie[modifier | modifier le code]

Westside Connection est formé en 1996 par les rappeurs Ice Cube, WC et Mack 10[1], lors de la rivalité East Coast/West Coast qui a suivi la mort de Tupac Shakur. Une des plus virulentes rivalités concernant le groupe oppose B-Real, de Cypress Hill, et Ice Cube. Ainsi, la chanson King of the Hill, de l'album Bow Down, fait clairement référence au dédain qu'a le groupe envers B-Real par des paroles telles que : "The B in B-Real must stand for bitch", ou encore "B-Real sounding like he got baby nuts" et bien d'autres tout au long de la chanson [2]. Le premier album studio du groupe, intitulé Bow Down, est publié le [3] au label Priority Records[4], et atteint la deuxième place du Billboard 200 et la première place des R&B Albums[5]. En 1996, il est certifié disque d'or puis disque de platine par la RIAA[1],[6]. Les singles extraits de l'album, Gangstas Make The World Go Round et Bow Down atteignent également les classements musicaux[5].

Après une longue période d'accalmie, le groupe réapparait le avec son second album, Terrorist Threats, mis en avant grâce au single Gangsta Nation sur lequel apparaît Nate Dogg[7]. Mais l'album n'a pas le même succès que son prédécesseur. Pitchfork explique qu'« au début des années '90, l'album aurait été une belle référence en matière de gangsta rap, mais dix ans après, ça n'offre rien de particulier[8]. » L'album se classe seulement à la troisième place des R&B Albums, et à la 16e place du Billboard 200[9]. En 2004, l'album dénombre 679 000 exemplaires vendus selon SoundScan[10]. Le single extrait de l'album Gangsta Nation se place dans cinq classements différents[9].

En 2005, Mack 10 abandonne le groupe à cause d'une dispute avec Ice Cube, lui reprochant de ne pas vouloir faire les tournées et accusant ce dernier de donner une plus grande importance à sa carrière cinématographique. Finalement, le groupe se sépare peu de temps après[11]. WC, quant à lui, participe activement au septième album d'Ice Cube, Laugh Now, Cry Later, publié en juin 2006, en apparaissant sur deux pistes, satisfaisant ainsi l'appétit des fans de West Coast old school.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 2007 : The Best of West Side Connection : The Gangsta, The Killa & The Dope Dealer

Singles[modifier | modifier le code]

  • 1996 : Bow Down
  • 1997 : Gangstas Make the World Go Round
  • 2003 : Gangsta Nation

Featurings[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • All That Glitters ain't Gold
  • Gangsta Nation Live

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) John Bush, « Westside Connection Biography », sur AllMusic (consulté le 23 juillet 2015).
  2. « WESTSIDE CONNECTION LYRICS - King Of The Hill », sur www.azlyrics.com (consulté le 7 août 2015)
  3. (en) Stephen Thomas Erlewine, « Bow Down Review », sur AllMusic (consulté le 23 juillet 2015).
  4. (en) RapReviews, « Westside Connection :: Bow Down :: Priority Records » (consulté le 23 juillet 2015).
  5. a et b (en) « Bow Down Awards », sur AllMusic (consulté le 23 juillet 2015).
  6. (en) « Searchable Database », sur RIAA (consulté le 24 juin 2013).
  7. (en) Jason Birchmeier, « Terrorist Threats Review », sur AllMusic (consulté en 23 juillet 20990]]15).
  8. (en) Christopher Sebela, « Westside Connection », sur Pitchfork,‎ (consulté le 23 juillet 2015).
  9. a et b (en) « Terrorist Threats Awards », sur AllMusic (consulté le 23 juillet 2015).
  10. (en) « Westside Connection Hang To The Left On Month-Long Tour », sur MTV News,‎ (consulté le 23 juillet 2015).
  11. (en) « Mack 10: King Pin Dream », AllHipHop (consulté le 7 avril 2013).