Wenge Musica Maison Mère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Wenge Maison Mère)
Aller à : navigation, rechercher
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (février 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Wenge Musica Maison Mère est un orchestre musical congolais fondé par Didier Masela,Werrason et Adolphe Dominguez et dirigé par Werrason, le , à la suite de la séparation du groupe original Wenge Musica avec d'un coté Werrason, Didier Masela, Adolphe Dominguez et de l'autre JB Mpiana, Alain Makaba et Blaise Bula avec 80% de la formation originale sous le nom de Wenge BCBG.

Le groupe a gardé le nom Wenge Musica mais a rajouté Maison Mère car à sa création il y avait deux membres fondateurs de l'ancienne formule, Werrason et Didier Masela, ce qui en fait la continuité de Wenge. Le succès de Wenge Musica Maison Mère a dépassé celui de Wenge Musica et Wenge BCBG[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

A Kinshasa, un nouveau chapitre commence. Après la Fameuse dislocation de la famille Wenge, JB Mpiana est partie avec une grande partie des musiciens. Il s'agit de lui-même, Alain Makaba, Blaise Bula, Alain Mpela, Aimelia Lias, Tutu Kaludji, Roberto Ekokota, Titina Mbwinga Alcapone, Burkina Faso Mboka Liya, Maitre Fi-Carré Mwamba, Fiston Zamuangana Savimpi, Patient Kusangila Lutu, Seguin Maniata, Theo Bidens et la danseuse Nana Sukali. Le pauvre Werrason est très déçu et perd 5 kilos. Il decide d'abondoner la musique est se prepare d'aller s'installer au Canada ou son grand frère Jonas Mbese habite. Mais c'est grâce a Didier Masela que Werrason reste à Kinshasa. Adolphe Dominguez devant Werrason et Koffi Olomidé sera le nouveau president du groupe Wenge Musica BCBG (avant le nouveau titre Maison Mère). Pendant les périodes difficiles de Werrason, il sera supporté par Marie Paul, Koffi Olomide et King Kester Emeneya. Le début des recrutement commence le 10 Décembre 1997. Christian Mabanga décide de reste au cote de Werra, Adolphe et Didier apres d'avoir ne pas été accepté chez JB Mpiana. Il sera le tout premier chef d'orchestre du groupe et nommé par Werrason. Ferré Gola qui au depart préfère d'aller chez JB Mpiana, ne sera pas accepté par Blaise Bula et Aimélia Lias en raison de concurrence et enfant chérie de Werrason. Ferre Gola sera accepté par Adolphe, Werra et Didier. Ancien musicien de Wenge El-Paris du Roi Pele Marie Paul J.D.T. Mulopwe sera transféré chez Werrason. En raison du conflit entre JDT Mulopwe et Savanet Depitcho. Pendant cela, Sankara De Kunta sera le premier porte parole a donner un envie aux trois leaders particulièrement Adolphe Dominguez et fera la grande marche qui va distraire la repetition de Wenge BCBG. Après, le nouveau animateur très jeune du groupe Jolino, qui va donner une nouvelle image dans l'animation congolaise et qui fera une competition très rude contre Tutu Kaludji Bill Clinton Kalonji fera un entre et sera très apprécier par Werrason. Celeo Scram arrive en tant que animateur, ancien de Dikerol de premier voix fera aussi un entre tres sympa. Déjà camarade de Ferre Gola et petit de Werrason Serge Mabiala sera recruté en tant que chanteur deuxième voix. Adjani Sesele chanteur très talentueux de premier voix sera recruté par Adolphe. Déjà l'enfant chérie de Adophe Tata, Didier Lacoste chanteur premier voix et ancien du groupe SVP La Gamme sera recruté aussi et sera l'un des musicien le plus beau et fera la difference entre BCBG et Maison Mère en termes de chorale. Fils de Pepe Ndombe Opetum, Baby Ndombe sera recruté en tant que chanteur deuxième voix. Flamme Kapaya sera le premier guitariste solo a faire son entrée et sera accompagné par Guylain Mpungi guitariste accompagnateur. Ancien batteur du groupe folklorique Mongo Kibinda Nkoy, Papy Kakol sera recruté par Werrason et Werrason tres impressionné par son rythme très différente que Titina AlCapone. Le tout premier concert c'est passe au Stade de 20 mai où Marie Paul jouait et ce jour la il dit aux public très remplis que Oyo eza Wenge Musica Maison Mere ya Didier Masela cela veut dire que c'est Wenge Musica Maison Mere de Didier Masela.Le samedi 13 décembre 1997 Werrason présente officiellement Wenge Musica Maison Mère dans une prestation au bar Vis-à-Vis ainsi qu'à la chaîne de télévision kinoise RTNC (Studio Maman Angebi) lors de l’émission Variétés Samedi Soir présenté par Zacarie Bababaswe le 20 Décembre 1997.Au mois de Février 1998, Japonais Maladi arrive a Kinshasa depuis Paris avec Kija Brown et Chou Lay, fera son test a la Zamba Playa et sera largement applaudi par le public. Chou Lay enfant d'Evoloko Jocker, malheureusement ne va pas continuer sa carrière avec Werra pour longtemps par rapport a sa voix très bizarre. Wenge Musica Maison Mère fera un grand succès et ramènera la guerre entre eux et Wenge BCBG, il s'agit bien de la guerre entre Werrason le Roi de la forêt et J.B. Mpiana le maréchal mukulu Wenge Musica Maison Mère aura trois générations, la premier génération de Ferre Gola, Bill Clinton, Jdt Mulopwe etc. La deuxième génération de Taddet, Heritier Watanabe, Cappucino le beaugard Miel de son etc. La troisième génération d'aujourdhui de Nicodeme, Ferrari, Bercy Muana, Arnaquet R-kelly, etc.

Musiciens actuels du groupe[modifier | modifier le code]

  • Chanteurs :
    • Eboa Lotin - depuis 2003
    • Tadet Monticule - depuis 2004
    • Olivier Polmareve - depuis 2006
    • Miel de Son - depuis 2006
    • Café Rhum - depuis 2006
    • Merlin Bouton - depuis 2011
    • Julien Gabbana - depuis 2012
    • Limousine Ferrari Awisha - depuis 2013
    • Arnaque R-Kelly - depuis 2013
    • Nicodeme Ngoy - depuis 2014
    • Isipa - depuis 2014
    • Général TV5 - depuis 2015
  • Animateurs :
    • Lobeso Pota - depuis 2007
    • Diego Cao - depuis 2007
    • Déodorant Wanaberda - depuis 2010
    • Liboka Wa Mbuji-Mayi - depuis 2011
    • Ambulance d'Angola - depuis 2013
    • Bercy Muana - depuis 2014


  • Guitaristes :
    • Mayi Ndombé (Mi-Solo) - depuis 2002
    • Polystar Coréen (Rythmique) - depuis 2002 → (« Directeur-Artistique »)
    • Bicorine Makaba (Solo) - depuis 2010
    • Dix Bass (Bassiste) - depuis 2010
    • Fuya Bass (Bassiste) - depuis 2012


  • Batteurs :
    • Papy Kakol - (Chef d'Orchestre) - depuis 1997
  • Percussionnistes :
    • Ali Mbonda - depuis 1993 (dans Wenge Musica), jusqu'à 2000 puis retour en 2002 → (Vice-Président)
  • Synthétiseur :
    • Hugo Synthé - depuis 2010
  • Gongi :
    • Ya Ngongi - depuis 2004

Danseuses actuelles du groupe[modifier | modifier le code]

  • Nancy La Perle - depuis 2009
  • Sarah - depuis 2009
  • Amelie - depuis 2010
  • Joelle Ndale - depuis 2010
  • Chouchouna - depuis 2010
  • Lionel Messi- depuis 2010
  • Billy - depuis 2011
  • Tania La Rose - depuis 2009
  • Chida - depuis 2013
  • Judith - depuis 2014

Anciennes danseuses du groupe[modifier | modifier le code]

  • Patricia Bingema - de 1998 à 1999
  • Inconnu - de 1998 à 2001
  • Inconnu - de 1998 à 2000
  • Inconnu - de 1998 à 1999
  • Inconnu - de 1999 à 2000
  • Inconnu - de 1999 à 2000
  • Inconnu - de 1999 à 2000
  • Inconnu - de 1999 à 2000
  • Bibiche Bercy - de 2000 à 2003
  • Dona Beija - de 2000 à 2001
  • Bête Sauvage - de 2000 à 2002
  • Linda Mundele - de 2001 à 2011
  • Bobette - de 2001 à 2006
  • Biberon Zina - de 2001 à 2003
  • Kadogo - de 2001 à 2004, retour 2005 à 2006
  • Karine - de 2001 à 2003
  • Tshala Mwana - de 2001 à 2003
  • Gisele Yamamoto - de 2003 à 2008
  • Tantine Mbilia Dama - de 2003 à 2005
  • Bibisia Ronaldinho - de 2003 à 2005, retour 2006 à 2008
  • Seigneur Anya Star - de 2005 à 2007
  • Mamy Itanzoma - de 2005 à 2006
  • Patience Ibembo - de 2005 à 2006
  • Brunel Djerman - de 2006 à 2011
  • Falonne Ndale - de 2006 à 2009, retour 2009 à 2010
  • Mondongo - de 2008 à 2011
  • Jacky Bilengi - de 2008 à 2011
  • Shuga - de 2009 à 2011
  • Vanessa - de 2009 à 2011
  • Jolie Mutuale - de 2010 à 2012
  • Cuisse de Poulet - de 2007 à 2009, retour 2011 à 2014

Anciens Musiciens[modifier | modifier le code]

  • Chanteurs :
    • Adolphe Dominguez - depuis Wenge Musica 1984 à 2001
    • Aimélia Liass - depuis Wenge Musica 1993 à 1997, retour 2000 à 2006
    • Ferre Gola - depuis Wenge Musica 1995 à 2004
    • Chou Lay - de 1997 à 1998
    • Michaël Tshendu - de 1997 à 2000
    • Didier Lacoste - de 1997 à 2001, retour 2002 à 2007
    • Adjani Sesele - de 1997 à 2003, retour 2005-2011, 2e retour 2012 à 2014
    • Baby Ndombe - de 1997 à 2003
    • Serge Mabiala - de 1997 à 2003
    • J.D.T. Mulopwe - de 1997 à 2004
    • Héritier Watanabe - de 2001 à 2015
    • Kabossé Bulembi - de 2001 à 2006
    • Teka Diobanza - de 2002 à 2005
    • Jitrois Galliano - de 2003 à 2007
    • Bonbon Kojack - de 2004 à 2010
    • Cappuccino Le Beaugard - de 2004 à 2013
    • JR Marot - de 2006 à 2011
    • Fabregas Mbuyulu - de 2007 à 2011
    • Déplick Filla - de 2007 à 2014
    • Jaimerose - de 2009 à 2015
    • Robinho Mundibu - de 2009 à 2014
    • Rice Matadien - de 2010 à 2014
  • Animateurs :
    • Bill Clinton Kalonji - de 1997 à 2004
    • Celeo Scram - de 1997 à 2007
    • Kénékéné Mangasa - de 2004 à 2006
    • Roi David - de 2004 à 2007
    • Brigade Sarbati - de 2006 à 2013
    • Petit Prince d'Angola - de 2006 à 2009, retour 2013 à 2014
    • Sabena Musamariya - de 2010 à 2011
    • Brandon Avatar - de 2012 à 2014
    • Kirikou Atalaku - de 2013 à 2014
  • Guitaristes/Bassistes :
    • Didier Masela (bassiste) - depuis Wenge Musica de 1981 à 2000
    • Patient Kusangila Lutu (rythmique) - depuis Wenge Musica de 1989 à 1997, retour 1999 à fin 2000
    • Christian Mwepu (bassiste) - depuis Wenge Musica de 1990 à 1999
    • Burkina Faso Mboka Liya Kasongo (solo, mi-solo) - depuis Wenge Musica de 1993 à 1997, retour 2000 à 2002
    • Japonais Maladi (solo, mi-solo, bassiste) - depuis Wenge Musica de 1996 à 2003, retour 2012 à 2013
    • Flamme Kapaya (solo) - de 1997 à 2007
    • Otis Lumumba (rythmique) - de 2000 à 2002
    • Picass Mbayabo (mi-solo,rythmique) - de 2002 à 2004
    • Blaise Belo Musikasika (rythmique,mi-solo) - de 2003 à 2011
    • Guylain Mpungi (mi-solo,rythmique) - de 1997 à 1999
    • Christian Solo (solo) - de 2007 à 2009
    • Koko Kimbangu (solo) - de 2009 à 2011
    • Michel Lumana (bassiste) de 2002 à 2005
    • Mimiche Bass (bassiste) de 2000 à 2004, retour 2005 à 2011
    • Cédrick Bass (bassiste) de 2005 à 2013
  • Batteurs :
    • Wagadugu Nicolas - de 2001 à 2010
    • Cambodge Motul - de 2004 à 2010
  • Percusssionniste :
    • Papy Mbonda - de 1997 à 1999
    • Shora Mbonda - de 2000 à 2002
  • Synthétiseur :
    • Théo Bidens - depuis Wenge Musica de 1996 à 1997 retour 2005 à 2008
    • Vasco De Gamma - de 1997 à 1999 (Décédé)
    • Thierry Synthé - de 1999 à 2004 retour 2009 à 2013
    • Rubain Synthé - de 2004 à 2005
    • Chevignon Synthé de 2005 à 2010

Les Orchestres qui ont quitté Werra[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

VHS et DVD[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Raquin 2002, p. 68

Erreur de référence : La balise <ref> avec le nom « petitfut.C3.A9 » définie dans <references> n’est pas utilisé dans le texte précédent.
Erreur de référence : La balise <ref> avec le nom « DeBoecketal2005 » définie dans <references> n’est pas utilisé dans le texte précédent.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Kinshasa 2012-2013, Nouvelles éditions de l’université, coll. « Petit futé »,‎ (lire en ligne)
  • Filip De Boeck, Marie-Françoise Plissart et Jean-Pierre Jacquemin, Kinshasa : récits de la ville invisible, La Renaissance du Livre
  • Dieudonné Iyeli Katamu, La musique au cœur de la société congolaise, Harmattan,‎ (ISBN 978-2874155444)
  • Émilie Raquin, « La figure du musicien congolais : Dissidence, pouvoir et imaginaire à Kinshasa », collection = Rupture, Karthala, no 4 « Résistances et dissidences, L’Afrique (centrale) des droits de l’homme »,‎
  • Léon Tsambu Bulu, « Musique et violence à Kinshasa », dans Théodore Trefon, Ordre et désordre à Kinshasa : réponses populaires à la faillite de l’État, L’Harmattan, coll. « Cahiers africains »,‎ , 192-212 p.