Wenge Musica Maison Mère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Wenge Maison Mère)
Aller à : navigation, rechercher

Wenge Musica Maison Mère est un orchestre musical congolais fondé en décembre 1997 par Didier Masela, Werrason et Adolphe Dominguez. Il est dirigé par Werrason.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , à la suite de la séparation du groupe original Wenge Musica avec d'un côté Werrason, Didier Masela, Adolphe Dominguez, Christian Mwepu Mabanga, Ferré Gola, Ali Mbonda, et de l'autre JB Mpiana, Alain Makaba et Blaise Bula avec 80 % de la formation originale sous le nom de Wenge BCBG. Le premier groupe garde le nom Wenge Musica mais rajoute Maison Mère car à sa création il y avait deux membres fondateurs de l'ancienne formule, Werrason et Didier Masela[1],[2],[3]. Cette scission survient dans une période marquée par des changements politiques en République démocratique du Congo, (rebaptisée alors Zaïre) avec la mort de Mobutu[3].

En décembre 1997, Werrason présente officiellement Wenge Musica Maison Mère dans une prestation au bar Vis-à-Vis ainsi qu'à la chaîne de télévision kinoise RTNC (Studio Maman Angebi) lors de l’émission variétés Samedi Soir. En 2000, un concert à Bercy, suivi du Zénith et de l'Olympia, est organisé pour la diaspora, en défi à leurs anciens compagnons, qui vienent de se produire également dans ces salles de concert du Zénith et de l'Olympia, à Paris[1],[4]. Wenge Musica Maison Mère aura trois générations : la première génération de Ferre Gola, J.D.T. Mulopwe et Bill Clinton Kalonji ; la deuxième génération de Héritier Watanabe, Cappuccino LBG, Taddet Monticule, Miel de Son et Brigade Sarbati ; la troisième génération avec Nicodeme Ngoy, Arnaque R-Kelly, Limousine Ferrari Awisha, Ambulance d'Angola.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b David Van Reybrouck, Congo. Une histoire, Éditions Actes Sud, (lire en ligne), p. 512
  2. L'Afrique (centrale) des droits de l'homme : Résistances et dissidences, Editions Karthala, (lire en ligne), p. 68-69
  3. a et b Bibish (Marie-Louise) Mumbu, « Rivalité Wenge BCBG/Wenge Musica Maison Mère ou la guerre des gangs », Africultures, no 137,‎ (lire en ligne)
  4. A. S., « Au palmarès des stars », Jeune Afrique,‎ (lire en ligne)