Fabregas (chanteur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fabregas.
Fabregas
Surnom Le Metis Noir, Maestro
Nom de naissance Fabrice Mbuyulu
Naissance (30 ans)
Drapeau : République démocratique du Congo Kinshasa, RDC
Activité principale Chanteur, auteur-compositeur-interprète, producteur
Genre musical Ndombolo, rumba congolaise, world music
Instruments voix
Années actives Depuis 2006
Labels Publicom Studio, Wanted Records, Amisca Prod
Influences Koffi Olomidé, Reddy Amisi, Wenge Musica, Franck Lassan

Fabregas, de son vrai nom Fabrice Mbuyulu, né le est un chanteur, auteur-compositeur-interprète, danseur et producteur congolais. Il lance son propre label Wanted Records en 2015.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et début (1987-2007)[modifier | modifier le code]

Fabrice Mbuyulu est né le à Kinshasa en République démocratique du Congo. Il grandit dans la commune de Matete. Il est issu d'une famille de cinq enfants.

Il commence sa carrière dans le chant en tant que chanteur à la paroisse Saint Alphonse[1].
En 2001, il surprend ses professeurs ainsi que ses camarades de classe en interprétant un vocal solo de Adjani Sesele dans la chanson 13 ans de Werrason[2].
Entre 2002 et 2003, il intègre un groupe de rue nommé Rue de son, il chante et joue le rôle d'atalaku (animateur) mais ses parents sont contre le fait qu'il fasse de la musique. Nono Fudji, qui était aussi un membre de ce groupe, intègre Wenge BCBG de JB Mpiana et propose également à Fabrice d'intégrer l'orchestre en effectuant un test chez Alain Mpela mais Fabrice, étant quelqu'un de très timide, ne s'y rend pas comme prévu[2]. Il intègre ensuite un groupe de musique nommé La Vinora Esthétique[1].

En 2005, Fabrice décide d'effectuer un test chez Alain Mpela pour intégrer l'orchestre Génération A mais le jour où il arrive, l'orchestre répète en vue d'un concert important et les gardes du corps ne le laissent pas entrer[2].

Il échoue à son baccalauréat du fait d'être souvent dans la rue à jouer de la musique avec différents groupes. Ses parents décident de le laisser pratiquer la musique comme un métier à temps plein que s'il obtenait son baccalauréat. Il l'obtient finalement en 2006 et fait son entrée dans le nouveau groupe d'accompagnement de Fally Ipupa qui vient tout juste de commencer sa carrière solo[3].

Wenge Musica Maison Mère (2007-2011)[modifier | modifier le code]

Fin 2007, il effectue un test à la Zamba Playa (lieu de répétition de Wenge Musica Maison Mère) et interprète la chanson Azmak de Werrason, ce dernier le recrute au sein du groupe [2]. Il adoptera le nom de scène Fabregas sur une plaisanterie d'Héritier Watanabe, après être venu à une répétition avec le maillot du joueur de foot Fabregas qui évoluait à Arsenal.

En 2008, le groupe sort l'album Temps Présent "Mayi ya Sika", Fabregas obtient seulement deux vocals. Il participe aux Zénith de Paris de Werrason.

En 2009, Werrason et Wenge Musica Maison Mère publient l'album Techno Malewa Sans Cesse volume 1. Tous les titres sont signés au nom de Werrason sauf Par Amour signé par Héritier Watanabe. Fabregas interprète pratiquement l'intégralité de la chanson Diego Music.

En 2010, il joue pour la deuxième fois au Zénith de Paris avec Werrason et Wenge MMM

Le , Werrason participe à la Nuit africaine au Stade de France et Fabregas étant devenu un membre permanent du groupe participe également au concert. La même année Werrason et le groupe sortent Techno Malewa Suite et fin et comme deux ans plutôt, Fabregas ne signe pas de titre mais interprète en grande partie la chanson Mystère.

Carrière solo (depuis 2012)[modifier | modifier le code]

Il se lance en 2012 dans une carrière solo et sort son premier projet, Amour Amour composé de quatorze titres.

Il enchaîne en 2014 avec un EP de sept titres nommée Anapipo qui connut un grand succès notamment grâce à son tube Mascara contenant la danse Ya Mado[4],[5]. Mais le tube Mascara est interdit de diffusion en RDC par la commission nationale de censure qui juge la danse Ya Mado comme étant "vulgaire"[6].

En 2016, il sort un double album intitulé Je Pense (Poison et Antidote) qui contient au total trente-huit titres (20 pour Poison et 18 pour Antidote)[3]. L'album est couronné d'un double disque d'or en octobre 2016[7],[8].

Il annonce au début de mois de mars 2017 qu'il produit l'album Cursus de son orchestre Light Music[9]Villa Nova. Le 18 mai sort le single Zigida issu de l'album qui connait un succès en Afrique. L'album sort le 2 juillet 2017 et il sort les singles de Materazzi : Amour Passionnel, But na filet : Mauvais temps, Thierry Mugler : Reporter et Jonathan Licompa : Julie Kithima.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  • 2012 : Amour Amour
  • 2014 : Anapipo
  • 2016 : Je Pense (Poison et Antidote)
  • 2017 : Cursus (Album de son orchestre Light Music "Villa Nova")

Singles[modifier | modifier le code]

  • 2014 : Mascara (Ya Mado)
  • 2015 : Tengama

Singles (Light Music Villa Nova)[modifier | modifier le code]

  • 2017 : Zigida (feat. Fabregas) (Prod by Neymar Synthé)
  • 2017 : Amour passionnel (A/C Materazzi)
  • 2017 : Mauvais temps (A/C But na filet)
  • 2017 : Reporter (A/C Thierry Mugler)
  • 2017 : Julie Kithima (A/C Jonathan Licompa & Fabregas)

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 2015 : Ndule Award 2015, meilleur album pour Anapipo et meilleure chanson pour La Bouche Autorisée (Bo Ngai)[10],[11] et il remporta double disque d’or grâce à ce deux albums

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • « 7e édition Ndule awards : Voici les meilleurs de la musique congolaise en 2015 ! », La Prospérité,‎ (lire en ligne)
  • « Mariage et trophées. Musique : le maestro Fabregas dérange ! », La Prospérité,‎ (lire en ligne)
  • « Musique : « Anapipo » de Fabregas annoncé pour fin janvier », Radio Okapi.net,‎ (lire en ligne)