Dynastie franconienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dynastie franconienne
Type impériale
Pays Drapeau du Saint-Empire Saint-Empire
Titres Empereurs germaniques
Fondation VIIIe siècle
Werner Ier
Déposition Henri V
Dissolution 1125
Ethnicité Franconie

La dynastie franconienne, aussi appelée dynastie salienne (en allemand : Salier), est une dynastie du Haut Moyen Âge qui règne sur le Saint-Empire romain de 1024 à 1125. Ses membres deviennent roi des Romains et empereurs romains germaniques ; ils sont également ducs de Lorraine et de Franconie. La centaine d'années de leur gouvernement est consacrée à la confrontation entre l'empereur et le pape, qui culmine dans la querelle des Investitures.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

La maison doit son nom à ses origines dans le duché de Franconie. Le terme de salicus, selon les chroniques médiévales d'Otton de Freising et Ekkehard d'Aura, ferait allusion à Clovis Ier, roi des Francs saliens, et à la loi salique. Les grands des royaumes francs ont été cités comme « saliens » ; plus tard, le nom devint limité aux descendants de Conrad II le Salique.

Historique[modifier | modifier le code]

La dynastie est considéré comme une branche des Widonides, qui ont ses origines franques en Austrasie et passèrent ensuite en Italie où ils s'implantèrent et où certains d'entre eux furent successivement ducs de Spolète et rois d'Italie. Par sa mère, Conrad le Roux, duc de Franconie de 939 à 955 et duc de Lorraine de 945 à 953, est apparenté avec les Conradiens. De son mariage avec Liutgarde, une fille d'Otton Ier du Saint-Empire, il établit des relations étroites avec la dynastie royale des Ottoniens. Son fils, le duc Othon de Carinthie, était le candidat de la famille dans l'élection du roi des Romains en 1002.

À la mort de l'empereur Henri II le Saint, dernier membre de la dynastie ottonienne, en 1024, la couronne de roi des Romains, puis trois ans plus tard celle du Saint-Empire, passe à Conrad II le Salique, le petit-fils d'Othon de Carinthie. Le premier empereur salien accéda également au trône d'Italie et, en 1033, de Bourgogne (Arles). Après sa mort en 1039, son fils Henri III prit le pouvoir sur un empire renforcé. Conrad a aussi jeté les bases de la cathédrale de Spire vers l'an 1030, où il fut enterré.

Le déclin de la dynastie a commencé lorsque le roi Henri IV a provoqué la querelle des Investitures avec le pape Grégoire VII et doit faire la pénitence de Canossa en janvier 1077. Le dernier roi salien, Henri V règne jusqu'à sa mort en 1125. Le duc de Saxe, Lothaire de Supplinbourg lui succède, suivi de Conrad III de Hohenstaufen, neveu d'Henri V par sa mère Agnès de Franconie.

Empereurs saliques[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]