Humanis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Vauban Humanis)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Humanis
logo de Humanis

Création
Forme juridique Association loi 1901 avec GIE de fonctionnement
Slogan Protéger c'est s'engager
Siège social Paris
Drapeau de France France
Direction Thomas Saunier, Directeur Général
Activité Assurance
Retraite
Produits Prévoyance
Santé
Épargne
Retraite
Effectif 6 500
Site web https://humanis.com

Dette 10 millions d'euros (2013)[1]
Chiffre d'affaires 2,7 milliards d'euros (2015)[1]
Résultat net 54 millions d'euros (2015)

Humanis est un groupe de protection sociale français, paritaire et mutualiste, à but non lucratif, né formellement le 26 janvier 2012 à la suite de différents rapprochements[2]. Le groupe Humanis intervient dans tous les domaines de la protection sociale, pour les entreprises et les particuliers. Le siège social est situé à Paris, le siège administratif est situé quant à lui à Malakoff.

Historique[modifier | modifier le code]

Humanis est issu du rapprochement entre différents groupes de protection sociale. Historiquement, un premier rapprochement a eu lieu en janvier 2011 entre les groupes Vauban Humanis (issu des entités Vauban et Humanis fusionnées en 2006) et Aprionis (issu de la fusion de Apri et Ionis en 2009)[3]. Le nouvel ensemble s'est ensuite rapproché du groupe Novalis Taitbout (issu de la fusion de Novalis et Taitbout en 2010), pour créer le 26 janvier 2012 le Groupe Humanis.

Le 1er janvier 2015, les institutions de retraite complémentaire Altea, Irnéo et Novalis Retraite Arrco (caisses Arrco) deviennent Humanis Retraite Arrco, tandis qu’Altea, la CGRCR et Novalis Retraite Agirc deviennent Humanis Retraite Agirc.

En mars 2018, Humanis et Malakoff Médéric annoncent discuter d'un rapprochement de leurs activités de retraite complémentaire et d'assurance de personnes au 1er janvier 2019. En juillet 2018, l'Autorité de la concurrence autorise la fusion[4]. Le 1er janvier 2019, les groupes Malakoff Mederic et Humanis se sont rapprochés pour devenir Malakoff Médéric Humanis.

Chiffres clés (2014)[modifier | modifier le code]

  • Près de 700 000 entreprises clientes[1]
  • 10 millions de personnes protégées[1]

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Gouvernance[modifier | modifier le code]

Humanis est doté d’une gouvernance paritaire et mutualiste dont le Conseil d'administration regroupe à parité les représentants des employeurs et ceux des salariés, ainsi que des représentants de ses mutuelles, élus par les adhérents. La gouvernance est assurée par une Association sommitale qui définit les orientations politiques et stratégiques du Groupe et nomme le Directeur Général.

Direction Générale[modifier | modifier le code]

  • du 26 janvier 2012 au 16 janvier 2013 : Damien Vandorpe
  • du 17 mars 2013 au 31 août 2017 : Jean-Pierre Menanteau [5]
  • du 1er septembre 2017 au 1er octobre 2018 : Olivier Mesnard [6]
  • à compter du 2 octobre 2018 : Thomas Saunier [7],[8]

Activités[modifier | modifier le code]

Retraite complémentaire (Agirc et Arrco)[modifier | modifier le code]

Deux caisses principales :

  • Humanis Retraite Arrco (cadres et non-cadres)
  • Humanis Retraite Agirc (cadres uniquement)

Et deux caisses spécifiques pour l’Outre-Mer et les expatriés :

  • CRE (cadres et non-cadres)
  • Ircafex (cadres uniquement)

Prévoyance, santé, dépendance[modifier | modifier le code]

Humanis vend des solutions d’assurance à destination des particuliers (complémentaire santé et prévoyance) et des entreprises (mutuelles d’entreprise pour leurs salariés). Elle compte trois instituts de prévoyance (Humanis Prévoyance, IPBP et Ipsec), quatre mutuelles (Mutuelle Humanis Nationale ou MHN, Grand Est Mutuelle dite Radiance Groupe Humanis Grand Est devenue généraliste en mars 2018[9], Mutuelle Renault et Mutuelle de l'industrie du Pétrole).

En 2016, Humanis a créé Humanis Développement Solidaire[10], une société de groupe assurantiel de protection sociale (SGAPS) pour se conformer à la réforme réglementaire de l'Union européenne pour le monde de l'assurance, dite Solvabilité 2.

Humanis Assurances est quant à elle une société d’assurance, créée en 2015 suite aux rapprochements de plusieurs entités du groupe Humanis (Etika, société d’assurance spécialisée dans l’assurance de personnes et l’assurance vie, Welcare, société d’assurance spécialisée dans l’assurance santé et prévoyance à l’international et l’Union Radiance Groupe Humanis).[réf. souhaitée]

Épargne retraite et salariale[modifier | modifier le code]

Humanis propose des solutions d’épargne salariale et d'épargne retraite par l’intermédiaire de la société Inter Expansion-Fongépar, en partenariat avec CNP Assurances[11].

L’épargne individuelle recouvre l’épargne salariale et la retraite supplémentaire (PEE/PERCO, PEI/PERCOI) et la gestion pilotée. L'épargne collective recouvre la retraite supplémentaire (article 83, article 39, IFC et Madelin) ainsi que l'épargne salariale (PEE/PERCO, PEI/PERCOI, participation et intéressement). La gestion d'actif inclut la gestion financière épargne salariale (FCPE) et la gestion financière institutionnelle (OPCVM).

En mai 2018, Humanis et AG2R La Mondiale fusionnent leurs activités d'épargne salariale[12].

Activité de lobbying[modifier | modifier le code]

Auprès de l'Assemblée nationale[modifier | modifier le code]

Humanis Group est inscrit comme représentant d'intérêts auprès de l'Assemblée nationale. Il déclare à ce titre en 2013 un chiffre d'affaires de 15 milliards d'euros, et indique que les coûts annuels liés aux activités directes de représentation d'intérêts auprès du Parlement sont compris entre 200 000 et 250 000 euros[13].

Auprès des institutions de l'Union européenne[modifier | modifier le code]

Le Groupe Humanis est inscrit depuis 2012 au registre de transparence des représentants d'intérêts auprès de la Commission européenne. Il déclare en 2015 pour cette activité des dépenses d'un montant compris entre 25 000 et 50 000 euros[14].

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Delphine Déchaux, « Humanis court après la notoriété », Challenges, no 396,‎ , p. 51 (ISSN 0751-4417)
  2. http://www.argusdelassurance.com/a-la-une/fusions-humanis-devient-le-3eme-groupe-paritaire-francais.54039
  3. http://www.argusdelassurance.com/a-la-une/humanis-le-4eme-groupe-paritaire-francais-est-ne.47822
  4. « L'Autorité de la concurrence autorise la fusion de Malakoff Médéric et Humanis », sur www.argusdelassurance.com, (consulté le 24 juillet 2018)
  5. http://www.argusdelassurance.com/acteurs/jean-pierre-menanteau-nouveau-directeur-general-du-groupe-humanis.61425
  6. « Evolution à la direction générale du groupe Humanis », Presse Humanis,‎ (lire en ligne, consulté le 4 septembre 2017)
  7. « Le conseil d’administration de l’Association sommitale d’Humanis a nommé Thom... », sur presse.humanis.com (consulté le 4 octobre 2018)
  8. « Humanis : Thomas Saunier succède à Olivier Mesnard à la direction générale », sur www.argusdelassurance.com, (consulté le 4 octobre 2018)
  9. Gwendal Perrin, « Mutuelles : Radiance Groupe Humanis élargit ses activités », L'Argus de l'assurance,‎ (lire en ligne, consulté le 5 avril 2018)
  10. http://www.argusdelassurance.com/acteurs/humanis-c-est-parti-pour-la-sgaps.109164
  11. https://www.lesechos.fr/02/01/2014/lesechos.fr/0203218791059_epargne-salariale---cnp-assurances-et-humanis-donnent-naissance-au-numero-cinq-du-secteur.htm
  12. « Epargne salariale: Humanis et AG2R La Mondiale fusionnent leurs activités - Les Echos », sur www.lesechos.fr (consulté le 25 mai 2018)
  13. « Tableau des représentants d'intérêts », sur www.assemblee-nationale.fr (consulté le 8 juin 2017)
  14. « Registre de transparence », sur le site de la commission européenne (consulté le 8 juin 2017)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]