Absentéisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Abstention ou Absence.

L'absentéisme est le fait d'être absent de manière habituelle ou systématique du lieu de travail ou d’études (absentéisme scolaire), ou de tout lieu où la présence est obligatoire[1]. L'absentéisme s'évalue par l'étude de la cause, de la répétition et de la durée des absences sur une période donnée.

Causes de l'absentéisme[modifier | modifier le code]

L’absentéisme est déterminé par de nombreux facteurs. Les causes sont parfois individuelles, et parfois liées à l'entreprise [2].

Causes individuelles[modifier | modifier le code]

On distingue[Qui ?] deux niveaux d'absentéisme :

D'après la DARES, en 2013, l'absentéisme dépend de l'âge et du sexe [3].

Causes liées à l'entreprise[modifier | modifier le code]

D'une entreprise à l'autre, l'absentéisme peut varier en fonction de la nature du travail (qui induira plus ou moins de pénibilité et donc de maladies professionnelles) et du public concerné (âge des salariés notamment).

L’absentéisme de masse peut être le symptôme de dysfonctionnement dans le fonctionnement de la société: conditions de travail, stress, surcharge de travail, climat social, conflits. [4].

En France, selon un sondage[5], l'absentéisme est lié à:

  • mauvaise organisation ou conditions de travail (9 %),
  • manque de reconnaissance (7 %),
  • charge de travail (6 %),
  • mauvaise ambiance (4 %),
  • manque de soutien managérial (4 %).

Cas de Québec[modifier | modifier le code]

Au Québec, l'absentéisme peut être considéré comme fautif ou comme non fautif[6].

Analyse de l'absentéisme[modifier | modifier le code]

L'absentéisme est un indicateur très souvent utilisé dans les entreprises pour mesurer l'implication et la satisfaction du personnel au travail.

Le taux d'absentéisme est le quotient du nombre d'heures d'absence par rapport au nombre d'heures théoriques de travail (c'est-à-dire le nombre d'heures qui auraient été travaillées sans absence).

La formule de base est toujours la même, cependant, les modalités de calcul peuvent varier d'une entreprise à une autre. Il faut donc les connaître avant de se livrer à toute comparaison.

Des méthodes d'analyse de l'absentéisme existent [7]. Depuis quelques années, des logiciels d'analyse de l'absentéisme [8] permettent aux managers de diminuer les effets de l'absentéisme.

Gestion de l'absentéisme[modifier | modifier le code]

La maîtrise du seuil d’absentéisme est un élément-clé du management, car il affecte, à partir d'un certain niveau, la santé de l’organisation elle-même. L’entreprise a donc tout intérêt à mettre en place un suivi systématique de l'absentéisme, en faisant une distinction entre les situations de retard et d'absence, et en analysant les causes profondes des absences.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Denis Monneuse, L'absentéisme au travail : de l'analyse à l'action, Afnor, 2009
  • Pascal Gallois, L'absentéisme : comprendre et agir, Éditions Liaisons, 2009

Articles connexes[modifier | modifier le code]