Valérie Barlois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Valérie Barlois
Importez l'image de cette personne
Contexte général
Sport pratiqué escrime
Arme épée
Main droitière
Biographie
Nationalité Drapeau : France Française
Naissance (48 ans)
Lieu de naissance Melun
Club Cercle d’Escrime de Melun
Chantilly
Taille 1,65 m
Poids 53 kg
Palmarès
Jeux olympiques 1 1
Championnats du monde 1 2 1

Valérie Barlois, née le à Melun, est une ancienne escrimeuse française, pratiquant l'épée. Championne olympique par équipes lors des Jeux olympiques de 1996, édition où elle obtient la médaille d'argent lors de la compétition individuelle, elle remporte quatre médailles mondiales, dont un titre, toujours par équipes, lors des championnats du monde 1998.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière sportive[modifier | modifier le code]

Après avoir obtenu des médailles d'argent aux championnats du monde 1991 et 1995, avec une défaite 45 à 44 face à la Hongrie lors de cette dernière édition avec Sophie Moressee, Laura Flessel et Sangita Tripathi[1], elle participe aux Jeux olympiques de 1996 où l'épée féminine fait sa première apparition[2]. Après une aoir éliminé la Hongroise Tímea Nagy en quart de finale, puis l'Italienne Margherita Zalaffi sur le score de 15 à 6 en demi-finale, elle est opposée à sa compatriote Laura Flessel en finale[2]. Celle-ci prend rapidement l'avantage, menant 9 à 3, avant de voir Barlois revenir à 10 à 7. Laura Flessel s'impose finalement sur le score de 15 à 12[2]. Puis ensemble, également associées à Sophie Moressée-Pichot elles remportent le titre olympique par équipes[3].

Elles remporteront ensemble un titre mondial par équipes en 1998. Lors de l'épreuve individuelle où Flessel remporte le titre, Barlois termine nuvième[4]. Après une année 1999 sans réussite, elle se rend aux Jeux olympiques de 2000 de Sydney avec l'ambition de remporter deux médailles d'or[5]. Mais elle échoue en quart de finale en individuels avant de finir cinquième par équipes, l'équipe de France étant éliminée par les Chinoises dès le premier tour du tournoi, 45 touches à 42[6]. Après les Jeux, elle met un terme à sa carrière sportive.

Après carrière[modifier | modifier le code]

Diplômée de l'École supérieure de commerce de Paris (ESCP)[7], elle rentre à la sortie de se son école dans la vie professionnelle en 1995 pour intégrer le service des ressources humaines du groupe Bouygues, bénéficiant alors d'un emploi du temps aménagé pour concilier sa carrière professionnelle et sa carrière de sportive[8] pour rentrer au sein de la direction des ressources humaines[7].

En , elle est nommée présidente du conseil d'administration du centre de ressources, d'expertise et de performance sportive de Bordeaux[9]. Elle est également présidente du comité de rémunération de Paris 2024, conseillère économique de la ville du Bouscat, présidente du conseil d'administration du CREPS de Bordeaux et directrice des projets immobiliers de Bouygues Construction Sud Ouest[8].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Valérie Barlois est mariée à Robert Leroux, épéiste de l'équipe de France[10], médaillé de bronze aux Jeux olympiques de 1996 d'Atlanta dans la compétition par équipes.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Distinction[modifier | modifier le code]

Valérie Barlois est élevée au grade de chevalier de la Légion d'honneur[11].

Bibliograpie[modifier | modifier le code]

  • Collectif L'Équipe, Le livre de l'année 1996, L'Équipe, , 160 p., « La reine Laura », p. 105

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]