Vétroz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vétroz
Blason de Vétroz
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton du Valais Valais
District Conthey
Localité(s) et Communes limitrophes
(voir carte)
Localités :
Vétroz et Magnot
Communes limitrophes :
Ardon, Conthey, Nendaz
Président(e) Stéphane Germanier
NPA 1963
N° OFS 6025
Démographie
Gentilé Vétrozains
Population 5 888 hab. (31 décembre 2015)
Densité 563 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 13′ 34″ nord, 7° 16′ 55″ est
Altitude 489 m
Superficie 1 045 ha = 10,45 km2
Divers
Langue Français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton du Valais

Voir sur la carte administrative du Canton du Valais
City locator 14.svg
Vétroz

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Vétroz

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Vétroz
Liens
Site web www.vetroz.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Vétroz est une commune suisse du canton du Valais, située dans le district de Conthey. Elle est connue pour son vin, l'Amigne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Vertriacum vers 1100, Vertres en 1146, Vertro en 1170, Vertroz en 1178, Vertru en 1269, Vertrey en 1272, nom de domaine d’origine gallo-romaine, dérivé avec le suffixe -acum du gentilice Ve[r]trius.

Géographie[modifier | modifier le code]

Située en plein centre du Valais, la commune de Vétroz s'étend du Rhône aux coteaux en passant par les alpages de Derborence.

Vétroz s'est jumelée avec la commune de Beaumont-lès-Valence (Drôme, France) en juin 2005.

Politique[modifier | modifier le code]

Élus au Conseil Municipal le 14 octobre 2012 : André Fontannaz (PDC), Stéphane Germanier (PDC), Véronique Papilloud-Sauthier (PDC), Michel Huser (PLR) et Olivier Cottagnoud (Alternative vétrozaine/La Gauche)[3].

Sport[modifier | modifier le code]

Le stade de foot se nomme le stade des Plantys.

Culture[modifier | modifier le code]

L'église paroissiale est dédiée à Sainte-Marie-Madeleine et a été réalisée par François-Casimir Besson en 1922 sur un site où se sont élevés précédemment d'autres édifices religieux comme l'atteste une première mention de 1146. Elle est de style néo-roman[4]. En 2013, une œuvre originale de l'artiste Marie Antoinette Gorret a été inaugurée sur un rond-point à l'entrée du village[5].

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :