Véra Inber

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Vera Mikhaïlovna Inber (en russe : Вера Михайловна Инбер), née Shpentzer. Écrivain née à Odessa le et décédée à Moscou le . Poétesse, romancière et mémorialiste témoin du siège de Leningrad[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Dans les années 1920, elle s'installe à Moscou et écrit pour de nombreux journaux ou revues. Pendant la Seconde Guerre mondiale, elle assiste au siège de Leningrad. Elle continue à écrire pour les journaux, tout en rédigeant ses œuvres en prose les plus connues : Le méridien de Poulkovo (1942), Le siège de Léningrad (1945) et participe à la rédaction du Livre noir.

Elle a également rédigé des nouvelles et une autobiographie pour enfants Comment j'étais petite (1954).

Elle meurt à Moscou en 1972, à l'âge de 82 ans. Elle est inhumée au cimetière de la Présentation (Moscou).

Référence[modifier | modifier le code]

  1. Robert Chandler (2005). Russian Short Stories from Pushkin to Buida. Publisher Penguin UK. ISBN 0141910240. Page
  2. Christine D. Tomei (1999). Russian Women Writers, Volume 1. Publisher Taylor & Francis. ISBN 0815317972. Page 979.