Maxime Rylski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maxime Rylski
Nom de naissance Максим Тадейович Рильський
Naissance
Kiev (Ukraine)
Décès (à 69 ans)
Kiev (Ukraine)
Auteur
Genres

Œuvres principales

  • "Під осінніми зорями" ("Sous les étoiles d'automne")
  • "Тринадцята весна" ("Printemps Treizième")
  • "Де сходяться дороги" ("Lorsque les routes se croisent")
  • "Гомін і відгомін" ("L'Écho et la Réverbération")
  • "Троянди й виноград" ("Roses et raisins")

Maxime Rylski (, Kiev - , Kiev) est un poète ukrainien, traducteur, journaliste, académicien de l'Académie nationale des sciences d'Ukraine.

Son père, Tadeusz Rylski, était ethnographe. Sa mère était une simple paysanne du village Romanivka. Maxime Rylski a passé son enfance à Romanivka puis il a fait ses études à Kiev. Durant cette période, il vivait dans la famille du grand compositeur ukrainien Mykola Lysenko. Après s'être intéressé à la musique, il s'est consacré à la poésie. Il a commencé à faire des vers. Après avoir terminé ses études au gymnasium, il est entré à l'Université de Kiev. Il a alors travaillé comme professeur d'ukrainien[1],[2].

En 1943 Maxime Rylski a été élu un académicien de l'URSS pour réalisations exceptionnelles en sciences et la culture. Il était à la tête de l'Union des écrivains d'Ukraine en 1943-1946. Il a été aussi le directeur de l'Institut académique de l'art, du folklore et de l'ethnographie, depuis 20 ans (1944-1964)[3].

Dans ses poésies, il chante l'amour pour son pays et son peuple. Il a travaillé jusqu'à sa mort. Maxime Rylski est décédé après une longue maladie le 24 juillet 1964. Il est enterré au Cimetière Baïkove à Kiev.

Œuvres : recueils de poèmes[modifier | modifier le code]

  • 1910 - "На білих островах" ("Sur les îles blanches")
  • 1918 - "Під осінніми зорями" ("Sous les étoiles d'automne")
  • 1922 - "Синя далечінь" ("Distance Blue")
  • 1925 - "Поеми" ("Poèmes")
  • 1925 - "Крізь бурю і сніг" ("A la tempête et la neige")
  • 1926 - "Тринадцята весна" ("Printemps Treizième")
  • 1929 - "Гомін і відгомін" ("L'Écho et la Réverbération")
  • 1929 - "Де сходяться дороги" ("Lorsque les routes se croisent")
  • 1932 - "Знак терезів" ("Signe d'échelles")
  • 1935 - "Київ" ("Kiev")
  • 1936 - "Літо" ("Eté")
  • 1938 - "Україна" ("Ukraine")
  • 1940 - "Збір винограду"
  • 1941 - "За рідну землю" ("Pour la patrie")
  • 1942 - "Слово про рідну матір"
  • 1942 - "Світла зброя" ("Armes légères")
  • 1943 - "Жага"
  • 1944 - "Неопалима купина"
  • 1944 - "Мандрівка в молодість" ("Voyage dans la jeunesse")
  • 1946 - "Чаша дружби" ("Coupe de l'Amitié")
  • 1947 - "Вірність" ("Fidélité")
  • 1953 - "Під зорями Кремля" ("Sous les étoiles du Kremlin")
  • 1956 - "На оновленій землі" ("La terre renouvelée")
  • 1957 - "Троянди й виноград" ("Roses et raisins")
  • 1959 - "Голосіївська осінь"
  • 1960 - "Зграя веселиків"
  • 1961 - "В затінку жайворонка" ("Dans l'ombre de l'alouette")
  • 1946 - "Поезії" ("Poèmes")
  • 1949 - "Поезії" ("Poèmes")
  • 1956 - "Твори" ("Œuvres")
  • 1960-1962 - "Твори" ("Œuvres")

etc.

Traductions[modifier | modifier le code]

Maxime Rulski a traduit aussi quelques œuvres littéraires d'auteurs étrangers en ukrainien.

Distinctions, prix et honneurs[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (ru)« Рыльский, Максим », poeti.biz (consulté le 8 décembre 2011)
  2. (ru)Владимир Панченко, « Максим Рыльский, poeta Maximus », day.kiev.ua,‎ (consulté le 8 décembre 2011)
  3. (ru)« Максим Рыльский », 100big.ru (consulté le 9 décembre 2011)
  4. (ru)« Биография: Максим Рыльский », parta.com.ua (consulté le 8 décembre 2011)
  5. (pl) Doktorzy honoris causa, sur le site de l'université jagellonne de Cracovie

Liens externes[modifier | modifier le code]