Uwe Ampler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Uwe Ampler
Bundesarchiv Bild 183-1984-0729-010, Uwe Ampler.jpg

Uwe Ampler en 1984

Informations
Naissance
(51 ans)
Zerbst +
Nationalités
Père
Équipes amateurs
2000 DHFK Leipzig
Équipes professionnelles
1990 PDM
1991 Histor-Sigma
1992-1993 Telekom
1997-1998 Mróz
1999 Agro-Adler-Brandenburg
Principales victoires

Uwe Ampler est un coureur cycliste allemand des années 1980 et 1990, né le à Zerbst, en Saxe-Anhalt. Il a compté parmi les meilleurs coureurs amateurs des années 1980, et a notamment été champion du monde sur route amateur en 1986 et Champion olympique du contre-la-montre par équipes et 1988, et a remporté quatre fois la Course de la Paix. Il est passé professionnel après la chute du mur de Berlin, et l'est resté jusqu'en 1999.

Biographie[modifier | modifier le code]

Uwe Ampler naît en Allemagne de l'Est dans une famille de cyclistes. Son père, Klaus Ampler, coureur cycliste dans les années 1960, a remporté la Course de la Paix en 1963. Dans les dernières années de la RDA, Ampler est considéré comme un des meilleurs cyclistes amateurs au monde. Entre 1987 et 1989, il remporte la Course de la Paix trois fois consécutivement, établissant un record. En 1986, il devient aussi champion du monde amateur, et en 1988, il gagne la médaille d'or du contre-la-montre par équipes avec l'équipe d'Allemagne de l'Est aux Jeux olympiques de Séoul.

Après la chute du mur de Berlin, Ampler passe professionnel, d'abord dans l'équipe hollandaise PDM, puis chez Deutsche Telekom. Au cours de ses trois participations au Tour de France, il ne se montre pas à la hauteur des attentes qu'avaient fait naître ses victoires sur la Course de la Paix. À la fin de la saison 1993, il n'obtient pas de nouveau contrat. En 1996, il intente un procès à son ancienne équipe Deutsche Telekom, son directeur sportif, Walter Godefroot, et son médecin, Jules Mertens, qu'il accuse de l'avoir dopé à l'EPO contre son consentement, mais est débouté. La carrière d'Ampler reprend un an plus tard dans la petite équipe polonaise Mróz. Il crée la surprise en remportant en 1998 pour la quatrième fois la Course de la Paix, rejoignant Ryszard Szurkowski au palmarès. Il sera rejoint puis dépassé par Steffen Wesemann, qui remporte en 2003 sa cinquième victoire.

En 1999, Ampler, qui a rejoint l'équipe Agro-Adler-Brandenburg, est contrôlé positif à la testostérone sur le Tour de Saxe. Il reconnaît s'être dopé, et explique : « Je n'entendais pas utiliser des médicaments pour améliorer mes performances. J'ai eu la grippe pendant la Course de la Paix, puis une chute au Tour de France. J'ai pris quelques antibiotiques et quelques autres produits pour accélérer ma guérison[1]. », et est alors suspendu six mois, jusque début 2000. Après quelques mois dans l'équipe de Leipzig Bunte Berte, il met fin à sa carrière. Il aura remporté dix victoires professionnelles.

À l'automne 2003, Ampler est gravement blessé dans un accident de vélo[2].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Amateur[modifier | modifier le code]

Professionnel[modifier | modifier le code]

  • 1997
    • Tour de Sebnitz
    • 3e étape du TV Wisla Tour

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Uwe Ampler au Tour de Thuringe 1985

Tour de France[modifier | modifier le code]

  • 1990 : abandon 13e étape
  • 1991 : 32e
  • 1992 : abandon 12e étape

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Uwe Ampler contrite », sur cyclingnews.com,‎ (consulté le 26 février 2010)
  2. (en) Chris Henry, « Uwe Ampler in accident », sur cyclingnews.com,‎ (consulté le 26 février 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :