Utilisateur:FlatKos/Chell (Portal)

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chell
Personnage de fiction apparaissant dans
Portal
Portal 2
.

Cosplay de Chell à la Dragon Con 2013, telle qu'elle apparait dans Portal 2 et tenant un générateur de portails.
Cosplay de Chell à la Dragon Con 2013, telle qu'elle apparait dans Portal 2 et tenant un générateur de portails.

Sexe Féminin
Espèce Humaine
Cheveux Bruns
Yeux Bleus
Arme favorite Générateur de portails
Ennemi de GLaDOS
Wheatley
Interprété par Alésia Glidewell (modèle visage et corps)
Voix Mary Kae Irvin (grognements de douleur ; enregistrements d'archives)
Première apparition Portal
Dernière apparition Lego Dimensions

Chell est un personnage de fiction vidéoludique et la protagoniste muette de la série de jeux vidéo Portal, développée par Valve et dont le premier opus est sorti en 2007. Elle apparaît également en tant que personnage secondaire dans quelques autres jeux vidéo. On sait peu de choses sur elle, à part qu'elle est probablement la fille d'un employé d'Aperture.

Le visage et le corps de Chell ont été créés sur le modèle d'Alésia Glidewell. Elle connait une refonte de design dans Portal 2, souvent modifié au cours du développement. La refonte originale comportait par exemple un chapeau de laboratoire. Personnage présenté à la première personne, Chell ne peut être vu qu'à travers les reflets et les portails du jeu.

Chell a connu un accueil généralement positif de la part des critiques et des joueurs, beaucoup de personnes louant le fait qu'elle ne parle pas et ressemble à une « femme d'apparence et d'habillement normal » contrairement à de nombreux autres personnages féminins dans les jeux de tir à la première personne.

Biographie fictive[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Les origines et l'enfance de Chell sont floues voire inconnues. GLaDOS, l'intelligence artificielle contrôlant les installations de l'entreprise Aperture Science dans lesquelles le personnage évolue, affirme à plusieurs reprises dans les deux opus de la série qu'elle a été abandonnée par ses parents biologiques puis adoptée. Dans Portal 2, l'affiche d'une exposition scientifique abandonnée, mise en place dans le cadre de la journée « Amenez votre fille au travail » - le jour même où GLaDOS est devenu incontrôlable - est attribuée à une certaine « Chell », laissant penser qu'au moins un de ses parents était employé chez Aperture Science. Au moins un journaliste est parti cet élément pour suggérer que Chell est la fille de Cave Johnson[1]. Elle évolue dans le même univers que celui de la série Half-Life. On peut trouver des notes sur sa personnalité dans la BD Lab Rat : elle a réussi son test de ténacité à 99 %, elle est « anormalement persistante » et « n'abandonne jamais. Jamais ». Elle fut enregistrée comme « Sujet de test 1498 », puis modifié en « Sujet de test 1 »[2].

Dans Portal[modifier | modifier le code]

Les évènements de Portal se déroulent juste après Guerre de Sept Heures et l'invasion de la Terre par les forces du Cartel[3]. Ces dernières n'y font cependant aucune apparition, l'ensemble de l'histoire se déroulant à l'intérieur des locaux d'Aperture Science.

Chell, qui avait été mise en stase pendant une période de temps indéterminée, est réveillée afin d'effectuer une série de tests pour Aperture Science sous la direction de GLaDOS. Ces tests se présentent sous forme de puzzles consistant à atteindre la sortie de la salle de test, et impliquant notamment l'utilisation d'un générateur de portails lui permettant de se déplacer dans l'espace de manière non euclidienne. Après avoir effectué un certain nombre de tests, elle cherche un moyen de s'enfuir du laboratoire.

Après que GLaDOS ait tenté de l'assassiner à plusieurs reprises, notamment via l'utilisation de neurotoxines, Chell détruit cette dernière dans ses efforts pour s'échapper du complexe, mais est blessée dans sa sortie. Une silhouette invisible appelée « Party Escort Bot » la ramène à l'intérieur de l'installation en la trainant au sol.

Dans Portal 2: Lab Rat[modifier | modifier le code]

Dans Portal 2: Lab Rat, une bande dessinée liée à Portal 2, Chell est remise en stase par l'employé d'Aperture Doug Rattmann après les événements de Portal. Il se révèle être responsable de la participation de Chell aux tests[4].

Dans Portal 2[modifier | modifier le code]

Chell réapparaît dans Portal 2 où elle est réveillée par Wheatley, une intelligence artificielle à l'accent anglais se déplaçant sur des rails, après une stase de durée indéterminée mais visiblement très longue. Les locaux d'Aperture Science sont fortement détériorés suite à leur long abandon et une totale absence d'entretien. Elle et Wheatley tentent de s'échapper du complexe et, ce faisant, réaniment accidentellement GLaDOS.

GLaDOS, furieuse contre Chell de l'avoir « assassinée », la force à reprendre les tests jusqu'à ce que Wheatley l'aide à s'échapper. Chell et Wheatley s'associent pour détruire la production de neurotoxines et de tourelles automatiques de GLaDOS. GLaDOS recapture finalement Chell, mais ne parvient pas à la tuer en raison de sa pénurie de neurotoxine et de tourelles. Chell profite du moment pour remplacer le noyau de GLaDOS par le noyau de Wheatley.

Wheatley, corrompu et conduit à la mégalomanie en habitant l'ancienne coquille de GLaDOS, trahit Chell et l'envoie tout au fond du centre de test au lieu de la libérer. Là, Chell navigue dans plusieurs zones de test pour « gels de mobilité » qui étaient utilisées entre 1956 et 1985. Au fur et à mesure qu'elle monte de niveau en niveau vers la surface, elle découvre le regretté fondateur d'Aperture Science, Cave Johnson, et son assistante, Caroline, dont la personnalité et l'intelligence ont finies par être implantées dans GLaDOS. Chell trouve et récupère GLaDOS, que Wheatley a placé dans un petit module alimenté par une batterie en pomme de terre. En ouvrant la trappe qui scelle l'ancienne installation de la nouvelle, Chell pompe par inadvertance les gels de mobilité jusqu'à la nouvelle installation, ce qui se révèle plus tard utile.

Wheatley la capture et la force à faire des tests pour lui jusqu'à ce qu'elle trouve son repaire. Après avoir attaché des noyaux de processeurs corrompus à Wheatley, le processus de retour étant piégé, elle lance un portail sur la lune qui l'aspire elle, ainsi que Wheatley, dans l'espace. Chell est sauvée par GLaDOS, qui la laisse quitter l'établissement via un ascenseur la ramenant à la surface.

Développement et conception[modifier | modifier le code]

Erik Wolpaw de Valve a estimé qu'il importait peu de savoir quel genre de personne Chell est, notant que les testeurs du premier Portal connaissaient rarement son nom car il n'était jamais mentionné. Wolpaw explique qu'ils n'ont jamais évoqué son nom car « [les joueurs] avaient l'impression d'avoir une relation avec GLaDOS, et ils voulaient que GLaDOS les reconnaisse ». Chet Faliszek a noté que Chell était la version féminine du rôle de Gordon Freeman en tant que protagoniste silencieux (dans les jeux vidéo Half-Life)[5]. Wolpaw a expliqué que l'humour du jeu bénéficiait de son silence, et que si « la personne droite ans ses boites au sein d'un monde devenu fou » parlait, en référence à Chell, « ce serait nul »[6]. En fait, il y a une partie du premier jeu où GLaDOS semble être agacé par le refus de Chell de lui répondre, en disant « Est-ce que tu m'écoutes au moins ? » (Wolpaw a commenté à plusieurs reprises que Chell refuse tout simplement à GLaDOS la satisfaction d'une réponse, mais il n'attend pas de cette théorie qu'elle soit prise au sérieux). Dans une interview accordée au site IGN au sujet de la bande dessinée Portal 2 : Lab Rat, l'auteur de Valve Michael Avon Oeming a déclaré qu'à l'heure actuelle, « Chell est davantage un outil de narration », la comparant au personnage du Spirit de Will Eisner, mais a précisé que l'on pourrait possiblement voir plus de choses à son propos à l'avenir[7].

Lors de la création de Portal 2, les développeurs envisagent de ne pas réutiliser le personnage[8],[9]. Elle sera finalement gardée car les testeurs du jeu désiraient que GLaDOS les reconnaisse comme la personne qui l'avait tuée dans le premier opus[10],[11]. Dans sa première refonte pour Portal 2, les développeurs essayent de la rendre attrayante, mais sans exagération, avec aucune caractéristique purement esthétique. Ils ont exploré le changement de sa nationalité et ont essayé de la rendre moins humaine en raison de la « déshumanisation permanente de ces sujets de test ». Le costume de Chell a été conçu pour ne paraître ni sexy ni attrayant, afin d'aller de pair avec sa condition de sujet de test. La refonte originale du personnage comportait un chapeau de laboratoire, qui a été pensé à mi-chemin de la phase de conception[12]. Matt Charlesworth, artiste conceptuel chez Valve, a déclaré que le chapeau lui faisait penser aux pilotes d'essai aériens.

Ce look est finalement abandonné au profit d'un retour à sa combinaison orange d'origine, cette fois enroulée autour de la taille. L'équipe artistique de Valve expliquera que c'était pour lui donner plus de liberté et l'aider à davantage se distinguer en tant qu'individu[13].

Apparitions[modifier | modifier le code]

Le visage et le corps de Chell ont été modelés à partir de ceux de la réalisatrice, productrice et comédienne Alésia Glidewell[14]. Comme les deux jeux de la série Portal se jouent à la première personne, Chell n'est vue que de manière éphémère dans le jeu, généralement lorsque les portails sont alignés de manière à ce que le joueur puisse créer une vue récursive de Chell. Placer deux portails l'un à côté de l'autre sur un mur, puis entrer partiellement dans l'un tout en faisant face à l'autre, permet par exemple au joueur d'avoir une vue rapprochée du visage de Chell.

Chell est un personnage jouable dans le jeu crossover Lego Dimensions, et a accès à son fusil générateur de portails. Son pack de personnages comprend une tourelle sentinelle et un cube de voyage, et déverrouille un niveau bonus dans lequel elle retourne dans les locaux d'Aperture et retrouve Wheatley, les deux essayant à nouveau d'arrêter GLaDOS.

Un costume sur le thème de Portal avec Chell tenant le générateur de portails est disponible pour le jeu de 2020 Fall Guys: Ultimate Knockout [15].

Accueil et analyse[modifier | modifier le code]

Une cosplayeuse déguisée en Chell, tenant un cube de voyage.

Joe McNeilly de GamesRadar a qualifié Chell d'exemple de Portal déconstruisant des archétypes de tir à la première personne, notant qu'elle n'était ni à la troisième personne ni sexualisée contrairement à la plupart des personnages féminins des jeux de tir à la première personne[16]. GamesRadar a qualifié Chell d'antidote au cliché de la femme à moitié nue, la félicitant de ne pas être sexualisée et d'être entièrement vêtue, commentant : « L'héroïne de Portal se trouve être une femme d'apparence normale d'habillement normal, comme 50% La population mondiale »[17]. Pour plaisanter, GamesRadar a listée Chell comme l'une de ses « babes vidéoludiques médiocres », qualifiant sa combinaison de répugnante et déclarant : « [Ses] ressorts au talon la font ressembler à l'un de ces extraterrestres de The Arrival »[18]. IGN a listé Chell comme étant la sixième meilleure héroïne de jeu vidéo, la qualifiant comme « l'une des héroïnes les plus ingénieuses de [leur] liste »[19]. Dans une analyse approfondie de Portal, Daniel Johnson de Gamasutra déclare que le fait que Chell soit une femme, ainsi que la réplique de GLaDOS sur le test de votre fille dans Aperture Science Bring Your Daughter to Work Day, faisait allusion au testing des femmes. Johnson a également noté que les informations sur qui est Chell et pourquoi elle est là renforçaient la position du joueur en tant que participant non-consentant[20]. GamesRadar a déclaré qu'il envisageait de mettre Chell sur sa liste des 7 meilleures héroïnes de jeux de bon goût, mais a déclaré qu'elle avait perdu contre Zoey du jeu Left 4 Dead[21].

Luke Plunkett de Kotaku a qualifié la conception originale de Chell dans le premier jeu mémorable[12], notant plus tard comment dans le premier portail « Chell [...] n'a jamais vraiment été la star du jeu » ainsi qu'à quel point elle était peu vue[22]. Mike Fahey, également de Kotaku, a défendu Chell contre les personnes déclarant vouloir la voir parler, et a déclaré : « La dernière chose que je voudrais dans Portal 2 est que Chell parle »[23]. Lors du test de Portal 2, Adam Biessener de Game Informer a déclaré que ce qui rendait Portal et Portal 2 si spéciaux était l'exécution et l'originalité de se mettre à la place de Chell et de vivre son destin[24].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Purslow, « Portal 2 Secrets Guide » [archive du ], PC Gamer, (consulté le )
  2. « Bd officielle : Lab Rat »
  3. (en) Wesley Yin-Poole, « How Valve Opened Up Portal 2 • Page 3 », sur Eurogamer, (consulté le )
  4. « Portal 2: Lab Rat » [archive du ] (consulté le )
  5. Eurogamer staff, « Portal 2 exclusive interview - Survey » [archive du ], Eurogamer, (consulté le )
  6. Chris Pereira, « Portal's Protagonist is Silent for a Reason » [archive du ], 1UP.com, (consulté le )
  7. Joey Esposito, « Expanding the World of Portal 2 » [archive du ], IGN, (consulté le )
  8. Ben Reeves, « Redesigning Portal: Valve’s Artist Speaks » [archive du ], Game Informer, (consulté le )
  9. Tyler Wilde, « Portal 2 concept art is pretty Chell », GamesRadar, (consulté le )
  10. Eurogamer staff, « Portal 2 exclusive interview - Survey » [archive du ], Eurogamer, (consulté le )
  11. Edge staff, « Portal 2 Preview » [archive du ], Edge, (consulté le )
  12. a et b Luke Plunkett, « Portal's Star Has A New Look » [archive du ], Kotaku, (consulté le )
  13. Michael McWhertor, « The New Look For Portal 2's Heroine Explained » [archive du ], Kotaku, (consulté le )
  14. McWhertor, « Portal's GLaDOS and Chell Laugh It Up In Real Life » [archive du ], Kotaku, (consulté le )
  15. (en) Naik, « Fall Guys Gets Portal's Chell Skin », IGN India, (consulté le )
  16. Joe McNeilly, « Portal is the most subversive game ever » [archive du ], GamesRadar, (consulté le )
  17. Charlie Barratt, « The Top 7... Lazy Character Clichés » [archive du ], GamesRadar, (consulté le )
  18. Chris Antista, « Mediocre Game Babes » [archive du ], GamesRadar, (consulté le )
  19. IGN PlayStation Team, « The Wednesday 10: Gaming Heroines » [archive du ], IGN, (consulté le )
  20. Daniel Johnson, « Analysis: Portal and the Deconstruction of the Institution » [archive du ], Gamasutra, (consulté le )
  21. Brett Elston, « The Top 7 Tasteful game heroines » [archive du ], GamesRadar (consulté le )
  22. Luke Plunkett, « See How Portal's Heroine Has Changed » [archive du ], Kotaku, (consulté le )
  23. Mikey Fahey, « Some Game Characters Need to Keep Their Big Mouths Shut » [archive du ], Kotaku, (consulté le )
  24. Adam Biessener, « Portal 2 » [archive du ], Game Informer, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]