Un seul deviendra invincible : Dernier Round

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un seul deviendra invincible
Dernier Round
Titre québécois Invincible 2
Titre original Undisputed II: Last Man Standing
Réalisation Isaac Florentine (en)
Scénario Boaz Davidson
James Townsend
David N. White
Acteurs principaux
Sociétés de production Millennium Films
Nu Image
Pays d’origine États-Unis
Genre arts martiaux
Durée 98 minutes
Sortie 2006

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Un seul deviendra invincible : Dernier Round, ou Invincible 2 au Québec (Undisputed II: Last Man Standing), est un film américain d'arts martiaux réalisé par Isaac Florentine (en) et sorti en 2006.

C'est la suite vidéo du film de Walter Hill Un seul deviendra invincible (Undisputed), sorti en 2002, qui mettait en scène Wesley Snipes et Ving Rhames.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'Américain George « Iceman » Chambers, ancien champion du monde poids lourds de boxe anglaise, vient en Russie pour tourner une publicité. Injustement accusé de détention de drogue, il est envoyé dans une prison de haute sécurité.

Là, se déroulent des combats de MMA (arts martiaux mixtes). Le lutteur sanguinaire Yuri Boyka, emprisonné pour trois meurtres, est invaincu. Gaga, le mafioso qui contrôle la prison, s'en inquiète : Boyka ne trouvant pas d'adversaire à sa mesure, les parieurs empochent trop facilement leur argent.

Le marché proposé à Chambers[modifier | modifier le code]

portrait, casquette noire marquée « LA », moustache, barbiche, blouson de cuir
Michael Jai White, l'interprète de George Chambers.

Chambers découvre que, depuis le début, il est le jouet d'un coup monté de la Mafia. Le commandant de la prison, le colonel Markov, lui offre la liberté s'il consent à rencontrer Boyka sur le ring. Chambers refuse. Il est condamné à des corvées dégradantes. Il reçoit l'aide de Nikolai, un vieil infirme surnommé « Crot » (la taupe), qui vit dans les sous-sols. Lorsque Chambers est enfermé dans une geôle emplie d'eaux résiduelles donnant la fièvre, Nikolai lui vient en aide une fois de plus.

L'Américain est conduit devant le mafioso Gaga. Celui-ci lui promet la liberté s'il accepte de combattre Boyka, et s'il gagne. Chambers accepte.

Le premier combat[modifier | modifier le code]

Stevie, compagnon de cellule de Chambers, fait office d'entraîneur. C'est un héroïnomane, à la merci de ses fournisseurs — sbires de Boka, et aux ordres de Gaga. Ils chargent Stevie de droguer Chambers. Le jour du combat, Boyka annonce à son adversaire qu'il ne va se servir que de ses poings. Chambers est nettement supérieur. Boyka va au tapis. Il est compté, mais se relève. Il décide alors d'utiliser coudes, genoux et pieds, ce qui lui permet de prendre l'avantage. À la pause, Stevie fait boire à Chambers de l'eau contenant un sédatif. Durant le second round, l'Américain titube, voit trouble. Boyka n'a aucun mal à l'envoyer au tapis. Chambers ne se relève pas.

Nicolai devient entraîneur[modifier | modifier le code]

À l'infirmerie, Nicolai apprend à Chambers qu'il a bu de l'eau droguée. Chambers, devant tous les prisonniers, reproche à Boyka d'avoir triché. Boyka ignorait tout de cette forfaiture. Markov tente de calmer Chambers, qui le frappe. Chambers est attaché dans la cour, sous la neige, durant un jour et une nuit. Des prisonniers le couvrent et le nourrissent. Markov fait mettre tous les prisonniers sous la neige.

C'est Phil, le manager de Chambers, qui l'a vendu à Gaga. Il réclame le double de la somme prévue. Gaga le fait assassiner, puis il ordonne que Chambers soit détaché. Il lui propose un nouveau combat, aux mêmes conditions : il sera libéré s'il gagne. Chambers accepte, à condition qu'il n'y ait pas d'eau droguée, ni pour lui ni pour Boyka. Il exige en outre que la punition des prisonniers soit levée, et qu'on leur fournisse des parkas.

Nicolai apprécie le geste. Il voit désormais en Chambers autre chose qu'un égoïste. Il propose de l'entraîner. Nicolai est un ancien commando de l'Armée rouge, condamné à quatre ans de détention pour un vol commis par son frère. En tentant de fuir, il a tué un gardien, puis a reçu dans la colonne vertébrale une balle qui l'a paralysé. Il est là depuis bientôt 19 ans. Il a fini par accepter son destin, regrettant seulement de n'avoir pas connu sa nièce, née au moment de son arrestation. Il apprend à Chambers à se servir de ses jambes en plus de ses poings, il lui enseigne des clefs de krav-maga. Il lui apprend à casser un genou.

Le deuxième combat[modifier | modifier le code]

Le jour de la rencontre arrive. Au premier round, les adversaires sont à égalité. Au second round, Boyka se déchaîne. Il manque briser une jambe de Chambers. À la pause, Nicolai enjoint à son poulain d'en finir. Chambers obéit. Il casse le genou de Boyka.

Gaga donne à Chambers sa part des gains. Chambers utilise cet argent pour obtenir du directeur la libération de Nicolai, qui va connaître enfin sa nièce.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

portrait, T-shirt mauve, écouteurs autour du cou, mains tendues en avant, doigts écartés
Isaac Florentine, le réalisateur.
  • Titre original : Undisputed II: Last Man Standing
  • Titre français : Un seul deviendra invincible : Dernier Round
  • Titre québécois : Invincible 2
  • Réalisation : Isaac Florentine (en)
  • Scénario : Boaz Davidson (histoire), James Townsend et David N. White (scénario)[1]
  • Chorégraphie des combats : J.J. Perry (en) (J.J. « Loco » Perry au générique)[2]
  • Décors : Emil Shmidt (Emil Schmidt au générique)
  • Costumes : Katya Ivanova
  • Photographie : Ross W. Clarkson
  • Montage : Irit Raz
  • Musique: Stephen Edwards
  • Production : Boaz Davidson (producteur exécutif-producteur), Danny Dimbort et David Varod (producteurs), Zvia Dimbort, Lati Brobman, Kevin Kasha, Avi Lerner, Ronado Nacionales, Trevor Short et John Thompson (producteurs exécutifs), Alexander Peytchev (producteur délégué), Shimon Sabach (producteur associé)[1]
  • Sociétés de production : Millennium Films, Nu Image
  • Sociétés de distribution : New Line (États-Unis), Metropolitan Fimexport (France)
  • Société d'effets spéciaux : Worlwide FX[3]
  • Budget : 5 millions de dollars[4]
  • Recettes : 9,892 millions de dollars[5]
  • Pays d'origine : États-Unis
  • Langue : anglais américain
  • Format : couleur - 1.85 : 1 - 35 mm - son DTS[6]
  • Genre : arts martiaux
  • Durée : 98 minutes (h 38)
  • Date de tournage : février 2005[7]
  • Lieux de tournage
  • Mise en vente

Distribution[modifier | modifier le code]

portrait, casquette noire marquée « LA », moustache, barbiche, blouson de cuir
Scott Adkins, l'interprète de Yuri Boyka.

Production[modifier | modifier le code]

Le film de Walter Hill, Un seul deviendra invincible, sorti en 2002, est un échec : d'un budget de 20 millions de dollars, il ne rapporte que 12,7 millions aux États-Unis (15,2 millions dans le monde entier)[12]. Comme il fait une bonne deuxième carrière en vidéo-club[2], la franchise est accordée pour une suite destinée à sortir directement en vidéo. La mise en scène d'Un seul deviendra invincible : Dernier Round est confiée à Isaac Florentine. Le budget n'est plus que de 5 millions de dollars. Mais les recettes vont être de 9,89 millions[5].

Il s'agit, après Special Forces (2003), du deuxième film réunissant le réalisateur Isaac Florentine et l'acteur Scott Adkins. Ils tournent ensemble sept films[13], dont Un seul deviendra invincible : Rédemption (sorti directement en vidéo, en 2010) et Boyka : Un seul deviendra invincible[14].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Full Cast & Crew », sur imdb.com, 2015 (consulté le 8 décembre 2015).
  2. a et b « Un seul deviendra invincible 2 : Dernier Round », sur asia.cinemaland.net (consulté le 12 décembre 2015).
  3. (en) « Company Credits », sur imdb.com, 2015 (consulté le 8 décembre 2015).
  4. « Un seul deviendra invincible 2 - Dernier Round », sur allocine.fr, 2015 (consulté le 8 décembre 2015).
  5. a et b (en) « Home Market Performance », sur the-numbers.com, 2015 (consulté le 12 décembre 2015).
  6. (en) « Technical Specifications », sur imdb.com, 2015 (consulté le 8 décembre 2015).
  7. (en) « Box office / business », sur imdb.com, 2015 (consulté le 8 décembre 2015).
  8. (en) « Filming Locations », sur imdb.com, 2015 (consulté le 8 décembre 2015).
  9. (en) « Release Info », sur imdb.com, 2015 (consulté le 8 décembre 2015).
  10. (en) « Un seul deviendra invincible : Dernier Round », sur imdb.com, 2015 (consulté le 9 décembre 2015). — « La saga Un seul deviendra invincible », sur doublagefrancophone.lebonforum.com (consulté le 9 décembre 2015). — « Invincible 2 », sur doublage.qc.ca (consulté le 9 décembre 2015).
  11. « Acteurs et actrices », sur allocine.fr, 2015 (consulté le 8 décembre 2015).
  12. (en) « Undisputed », sur boxofficemojo.com (consulté le 12 décembre 2015).
  13. (en) Padraig Cotter, « Scott Adkins: This Generation's Greatest Unsung Action Star », sur denofgeek.us, 1er septembre 2015 (consulté le 14 décembre 2015).
  14. (en) « Scott Adkins », sur imdb.com, 2015 (consulté le 14 décembre 2015).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

(en) Un seul deviendra invincible : Dernier Round sur l’Internet Movie Database