Type 92 Jyu-Sokosha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
九二式重装甲車
Type 92 Jyu-Sokosha
Image illustrative de l'article Type 92 Jyu-Sokosha
Caractéristiques de service
Type Chenillette lourde
Char léger
Service 1932 - 1945
Utilisateurs War flag of the Imperial Japanese Army.svgArmée impériale japonaise
Conflits Deuxième guerre sino-japonaise
Guerre du Pacifique
Production
Année de conception 1931
Production 1932 - 1939
Unités produites 167 exemplaires
Caractéristiques générales
Équipage 3 (commandant/tireur, conducteur, tireur)
Longueur 3,95 m
Largeur 1,63 m
Hauteur 1,86 m
Masse au combat 3,5 tonnes
Blindage (épaisseur/inclinaison)
Type Acier riveté
Frontal (caisse) 6 mm
Latéral (caisse) 6 mm
Arrière (caisse) 6 mm
Dessus (caisse) 6 mm
Plancher (caisse) 6 mm
Frontal (tourelle) 12 mm
Latéral (tourelle) 12 mm
Arrière (tourelle) 12 mm
Haut (tourelle) 6 mm
Armement
Armement principal Sur la caisse :
Version initiale : 1 Fusil-mitrailleur Type 11 (en) de 6,5 mm
Version améliorée :1 mitrailleuse lourde Type 93 de 13,2 mm
Armement secondaire En tourelle:
Version initiale : 1 Fusil-mitrailleur Type 11 (en) de 6,5 mm
Version améliorée :1 mitrailleuse légère Type 97 de 7,7 mm
Mobilité
Moteur moteur Franklin / Ishikawajima-Sumida C6 à refroidissement par air - 6 cylindres en ligne
Puissance 45 ch (34  kW)
Suspension Suspension Christie
Vitesse sur route 40 km/h
Puissance massique 18.5 ch/tonne
Autonomie 200 km

Le Type 92 Jyu-Sokosha (九二式重装甲車, Kyū-ni-shiki Jū-sōkōsha?) fut la première chenillette construite entièrement par l'Empire du Japon . Produite par la compagnie de construction automobile Ishikawajima (maintenant connue sous le nom d'Isuzu), elle était destinée à être utilisée par les unités de cavalerie de l'Armée impériale japonaise pour des missions de reconnaissance et d'appui à l'infanterie. La dénomination Type 92 indique que ce véhicule a été accepté en service actif en l'an 2592 du calendrier impérial japonais, soit 1932 dans notre calendrier grégorien. Bien qu'il puisse être classé dans la catégorie « blindé léger », le Type 92 a reçu la désignation officielle de Jyū-sōkōsha soit automitrailleuse lourde en japonais . Cela est dû à la politique de sectionalisme en vigueur dans l'Armée japonaise à l'époque : les blindés devant être sous contrôle de l'infanterie, ce changement d'appellation permis de l'affecter à la cavalerie. La même méthode fut employée au sein de l'US army avec le M1 Combat car.