Type 94 Te-Ke

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

九四 式 軽 装甲车
Type 94 TK
image illustrative de l’article Type 94 Te-Ke
Chenillette Type 94 capturé à la bataille d'Okinawa (avril-juin 1945)
Caractéristiques de service
Type Chenillette
Service 1935 - 1945
Utilisateurs War flag of the Imperial Japanese Army.svgArmée impériale japonaise
Flag of the National Revolutionary Army Armée nationale révolutionnaire
PLA Armée populaire de libération
Drapeau du Mandchoukouo Mandchoukouo
Conflits Bataille de Khalkhin Gol
Guerre sino-japonaise (1937-1945)
Guerre du Pacifique
Production
Année de conception 1932
Production 1935 - 1940
Unités produites 823 exemplaires
Caractéristiques générales
Équipage 2 (commandant, conducteur)
Longueur 3,08 m
Largeur 1,62 m
Hauteur 1,62 m
Masse au combat 3,5 tonnes
Blindage (épaisseur/inclinaison)
Type Acier riveté
Frontal (caisse) 12 mm
Latéral (caisse) mm
Arrière (caisse) 10 mm
Dessus (caisse) mm
Plancher (caisse) mm
Frontal (tourelle) 10 mm
Latéral (tourelle) mm
Arrière (tourelle) mm
Haut (tourelle) mm
Armement
Armement principal 1 mitrailleuse Type 91 de 6.5mm
Mobilité
Moteur Mitsubishi Franklin à refroidissement par air - 4 cylindres en ligne
Puissance 32 ch (40 kW)
Suspension Bogie à ressorts hélicoïdaux (Type Hara)
Vitesse sur route 40 km/h
Puissance massique 9 ch/tonne
Autonomie 200 km

Le Type 94 TK ou Te-Ke (九四 式 軽 装甲车 - Kyūyon-shiki keisōkōsha, littéralement « Type 94 véhicule blindé léger », aussi connu comme TK, soit l'abréviation de Tokushu Keninsha qui signifie « tracteur spécial »[1]) était une chenillette utilisée par l'Armée impériale japonaise pendant la Seconde Guerre sino-japonaise, lors de la Bataille de Khalkhin Gol contre l'Union soviétique et pendant la Guerre du Pacifique.

Bien que ces chenillettes aient souvent été utilisées comme tracteurs de munitions et comme soutien d'infanterie, elles avaient plus été conçues pour la reconnaissance que pour le combat direct[2]. Elle n'avait en effet comme arme qu'une simple mitrailleuse de 6,5 mm.

Le type 94 TK s'est révélée assez efficace pendant la Seconde Guerre sino-japonaise, où l'armée de la république de Chine n'avait que trois bataillons de chars à y opposer, principalement constitués de Vickers, de Panzer I allemands et de chenillettes italiennes CV332[3].

Comme presque tous les chenillettes construites dans les années 1920 et 1930, elles avaient un blindage mince de 12 mm pouvant être pénétré par des tirs de mitrailleuse lourde 12,7 mm à 600 mètres[4].


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Steven Zaloga, Japanese Tanks 1939-45, Osprey Publishing, 2007, [1] (p. 7.).
  2. Alvin D. Coox Nomonhan: Japan Against Russia, 1939, 1985, p. 154 & 157
  3. Steven Zaloga, Japanese Tanks 1939-45, Osprey Publishing, 2007, p. 12.
  4. Report on Type 92 from September 1945 issue of Intelligence Bulletin