Type 4 Ke-Nu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Type 4 Ke-Nu
image illustrative de l’article Type 4 Ke-Nu
Caractéristiques de service
Type Char léger
Service 1944-45
Utilisateurs Drapeau de l'Empire du Japon Empire du Japon
Conflits Seconde Guerre mondiale
Production
Année de conception 1944
Unités produites environ 100
Caractéristiques générales
Équipage 3
Longueur 4.30 m
Largeur 2.0 m
Hauteur 2.0 m
Masse au combat 8.4 tonnes
Blindage (épaisseur/inclinaison)
Blindage 6-25 mm
Armement
Armement principal Canon Type 97 57 mm
Armement secondaire 2 mitrailleuses Type 97 de 7.7 mm
Mobilité
Moteur Mitsubishi A6120VDe refroidissement à air 6-cylindres diesel
Puissance 120 chevaux
Vitesse sur route 40 km/h
Puissance massique
Autonomie 240 km

Le Type 4 Ke-Nu (四式軽戦車 ケヌ, Yon-shiki keisensha Kenu?) était un char léger de l'Armée Impériale Japonaise durant la seconde Guerre Mondiale. C'était une transformation du Type 95 Ha-Go , ré-équipée avec la tourelle du Type 97 Chi-Ha.

L'histoire et le développement[modifier | modifier le code]

Le Type 4 Ke-Nu était une variante du Type 95 Ha-Go.[1] Le Type 97 Chi-Ha original était armé avec un canon de 57 mm à faible vitesse initiale. L'expérience opérationnelle contre les Soviétiques de l'Armée Rouge lors de l'incident de Nomonhan, à l'époque des conflits transfrontaliers entre Soviétiques et Japonais en 1939, a révélé que ce canon était insuffisant contre les chars ennemis, et ainsi le canon antichar Type 1 de 47 mm a été développé, possédant une plus grande vitesse à la bouche. Celui-ci a été installé sur le Type 97 Chi-Ha avec une nouvelle tourelle pour produire le Type 97 ShinHoTo Chi-Ha.[2][3] Ainsi, un grand nombre de tourelles de Type 97 Chi-Ha étaient abandonnées. Elles seront plus tard installées sur le châssis de l'obsolète Type 95 Ha-Go, dont le résultat sera désigné comme Type 4 Ke-Nu.[3] Le rééquipement a fait diminuer le problème de l'exiguïté de la place dans la tourelle pour l'équipage. Auparavant, une tentative d'amélioration de la puissance de feu du Type 95 Ha-Go avec un canon de 57 mm dans une tourelle modifiée avait été tentée. Ce prototype était connu comme le Type 3 Ke-Ri, et il ne passa pas l'étape des essais en1943.[4] Environ 100 unités ont été converties en Type 4 Ke-Nu durant 1944.

Conception[modifier | modifier le code]

Essentiellement un Type 95 Ha-Go avec une tourelle de Type 97 Chi-Ha, le Type 4 Ke-Nu avait une légère meilleure puissance de feu, mais le rééquipement a augmenté le poids du char à 8,4 tonnes[5] , réduisant la vitesse maximale du char à 40 km/h. Etant donné que la nouvelle tourelle avait un blindage plus épais, il a fourni à l'équipage une protection supplémentaire, mais n'a pas atténué la plus grande faiblesse du Type 95 : l'absence de blindage pour le châssis. L'épaisseur de blindage maximum pour le char (25 mm) était fournie grâce à la tourelle du Type 97, mais elle était pénétrée par les canons de 37 mm, 75 mm et de 2 livres des chars Alliés.

Rapport de Combat[modifier | modifier le code]

Type 4 Ke-Nu au Musée de Kubinka, Moscou

La conversion était à venir en 1944, mais elle était trop tard pour faire un quelconque impact sur les opérations de combat japonaises. La plupart des Type 4 Ke-Nu ont été retenus dans les îles Japonaises en prévision d'une invasion Américaine. Certains ont été affectés à des unités en Corée et en Mandchoukouo, et ont vu de brefs combats contre les forces Soviétiques durant l'invasion Soviétique de la Mandchourie. Un des Type 4 Ke-Nu survivant a été capturé dans le Mandchoukouo, et a été exposé à Moscou au Musée des blindés de Koubinka.

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]